Répondre à la discussion
Page 1 sur 9 12 3 4 5 6 7 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 261

l'intrication cache notre ignorance



  1. #1
    noureddine2

    l'intrication cache notre ignorance


    ------

    salut , je pense qu'on a inventé l'intrication avec la mecanique quantique , pour predire ce qui se passe à l'interieur de l'atome , on commence avec des probalitées des electrons , de leurs spin , on invente des fonctions d'ondes , l'intrication ,
    c'est bien de mettre l'intrication dans des equations de probabilitée , mais j'aimerai savoir ce qui lie deux particules intriquées :
    est ce un tunel entre eux ?
    est ce une dimesion suplementaire entre eux ?
    j'aimerai comprendre la liaison qu'il y'a entre deux particules intriquées , merci .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Amanuensis

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Avec un titre pareil, quelle type de réponse peut-on espérer ?

    Pour comprendre la Physique Quantique, la recette est bien connue et s'applique à tout le monde : l'étudier pour ce qu'elle est en mettant de côté tous ses préjugés sans fondement. Cela prend en général quelques années.

  4. #3
    humanino

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Bonjour,
    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    est ce un tunel entre eux ?
    Si c'est serieux, c'est evidemment faux. Si c'est une blague, ce n'est pas drole.
    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    est ce une dimesion suplementaire entre eux ?
    Une dimension supplementaire ne change rien a la distance deja existante dans d'autres dimensions.

    Disons que selon la verticale, nous soyons separe d'un etage dans un certain immeuble. Cette separation ne change pas si tout d'un coup vous realisez que vous etes dans le meme appartement selon les deux directions horizontales.

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    j'aimerai comprendre la liaison qu'il y'a entre deux particules intriquées , merci .
    L'explication conventionelle la plus simple est qu'il n'y a pas de "particules" separement dans une telle paire intriquee. Il n'y a qu'une seule paire.

    Vous pouvez aussi voir les choses de cette facon : il n'y a eu aucun progres technique a essayer de faire coller nos conceptions classiques issues de l'experience quotidienne. La mecanique classique est une approximation de la mecanique quantique. Cela n'aide pas que d'essayer de penser a la mecanique quantique comme une approximation de la mecanique classique. La non-localite apparente dans les experiences de type EPR resulte precisement de notre insistance a penser a la paire comme composee de deux particules separees l'une de l'autre avec des proprietes reelles avant qu'on les mesure. Aucune pratique de "teleportation" violant la relativite ne resulte de ce genre de considerations.

    Il est peut-etre plus interessant, pour le novice comme pour le chercheur, de s'interesser aux techniques de calculs. Il n'est pas impossible que l'on finisse par decouvrir une formulation completement satisfaisante et sans paradoxe apparent. Il n'est pas impossible qu'une telle formulation necessite une refonte de nos concepts d'espace-temps et/ou de mecanique quantique/unitarite.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  5. #4
    Cjordan

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    La non-localite apparente dans les experiences de type EPR resulte precisement de notre insistance a penser a la paire comme composee de deux particules separees l'une de l'autre avec des proprietes reelles avant qu'on les mesure.
    bonjour,
    Sur ce point j'aurai une question.
    Bien sur je suis d'accord avec vous que l'on ne peut pas approcher certain concept de la MQ en restant sur une vision classique !

    Mais pour la non localité,
    Supposons 2 particules intriqué, mathématiquement je crois me souvenir qu'elles se représente par une et une seule fonction d'onde non ?
    Donc avec les expériences de type EPR, on a l'impression que deux particules distantes l'une de l'autre arrive a communiquer instantanément, mais le probleme que je me posais depuis longtemps, c'est le suivant,
    dans cette description, la distance joue un role crucial, or n'est il pas possible que c'est cette notion de distance qui est fausse ?
    Peut etre que les deux particules sont au meme endroit mais qu'avec notre distance intuitive on a l'impression qu'elle sont séparé !

    Sinon pour revenir plus terre a terre, je vois deux particules intriqué comme un seul et meme objet, ainsi dire qu'il y a transport d'information n'a pas trop de sens... ça rejoint d'ailleur votre explication je crois.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    humanino

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    dans cette description, la distance joue un role crucial, or n'est il pas possible que c'est cette notion de distance qui est fausse ?
    Peut etre que les deux particules sont au meme endroit mais qu'avec notre distance intuitive on a l'impression qu'elle sont séparé !
    Oui, il est tout a fait possible que ce soit notre conception de la localite qui pose probleme. C'est bien ce que j'essayais de suggerer. Je prefererais ne pas entrer dans des propositions de modeles explicites, car toutes ces approches ne sont pour l'instant que speculatives. Cependant, l'une d'entre elle affronte la question assez directement et offre une reponse interessante : celle des twisteurs. Dans ce cadre, c'est l'espace-temps lui-meme qui emerge d'une structure plus fondamentale, l'espace des twisteurs, qu'en premiere approximation on peut concevoir comme l'espace des rayons de lumiere. L'approche est tres bien motivee : on ne peut definir un point dans l'espace-temps de facon invariante que comme l'intersection de deux rayons lumineux. En outre, cette approche qui n'est pas neuve a subit une rennaissance en 2003 avec le fameux article de Witten (le plus cite depuis 2003 la derniere fois que j'ai verifie) et est en pleine expansion.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  8. #6
    noureddine2

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    merci , je pense que l'utilisation de la probabilitée et des fonctions d'ondes , de la mecanique quantique , n'est qu'une solution provisoire et temporaire , pour expliquer des phénomènes observés ,
    j'aimerai savoir quelle theorie est candidate pour remplacer la probabilitée quantique pour expliquer la mecanique quantique et l'intrication etc
    je pense que l'etude de l'intrication est une occasion pour etudier l'interieur de l'atome , et essayer de remplacer la probabilitée par une science plus exacte , merci .

  9. Publicité
  10. #7
    Cjordan

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    merci , je pense que l'utilisation de la probabilitée et des fonctions d'ondes , de la mecanique quantique , n'est qu'une solution provisoire et temporaire , pour expliquer des phénomènes observés ,
    Bonjour,

    Pourquoi vouloir a tout prix remplacer la MQ par une théorie deterministe ?

    Enfin, je pensais comme toi lorsque j'ai découvert cette théorie, je ne pouvais pas imaginer que notre monde ne puisse etre expliqué de façon exacte.

    Mais dans ce cas tu fait un pas en arriére, c'est comme si tu voulais a tout prix revenir au temps absolu de newton !

    Si tu admet que le monde est fait comme ça, cad, dominer par une incertitude, tu te rendras compte a quelle point la mécanique quantique est puissante...

    Peut etre dans l'avenir, pourra t'on obtenir des théories plus représentative de notre monde, mais il ne faut pas essayer d'adapter notre vision du monde a notre intuition, mais plutot essayer d'adapter notre intuition a la vision du monde.

  11. #8
    Cjordan

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    D'ailleurs,

    comment peut tu accepter que l'écoulement du temps dépend du mouvement et refuser que notre univers soit gouverner par quelques incertitudes ?

    Personnellement, je trouve vraiment pas intuitif cette notion de temps relatif, enfin moins que celle basé sur les proba...

  12. #9
    noureddine2

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    D'ailleurs,

    comment peut tu accepter que l'écoulement du temps dépend du mouvement et refuser que notre univers soit gouverner par quelques incertitudes ?

    ...
    merci , je pense que la relativité restreinte ne dépend pas des probabilitées ,
    pour ma part , je n'aime pas l'histoire du chat de schrodinguer , et j'espere qu'on demontre si elle est vrai ou fausse , merci .

  13. #10
    doul11

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Bonjour,

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    pour ma part , je n'aime pas l'histoire du chat de schrodinguer , et j'espere qu'on demontre si elle est vrai ou fausse , merci .
    Les états propres et la superposition d'états c'est un peut la base de la mécanique quantique ... et ça marche plutôt bien
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  14. #11
    tempsreel1

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    slt

    il y a un gros? dans la démonstration de l'équation de schrodinger

    il prend la fonction d'onde d'une particule égale à acoskx qu'il dérive ensuite deux fois

    mais que représente a physiquement ?

  15. #12
    chaverondier

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Pour comprendre la Physique Quantique, la recette est bien connue et s'applique à tout le monde : l'étudier pour ce qu'elle est en mettant de côté tous ses préjugés sans fondement.
    Voire même (bien que je n'en sois pas encore sûr) certains préjugés d'apparence très bien fondée. Pour notre ami, dans un premier temps, mettre un peu entre parenthèses (au moins dans un premier temps) la vision classique sera déjà très bien.

    C'est étonnant de voir à quel point des hypothèses implicites viennent parfois se cacher à la base de raisonnements en apparence très solidement construits (et notre aptitude à détecter des hypothèses implicites dépend beaucoup de notre culture, de l'intuition découlant de notre expérience vécue et de nos croyances scientifiques (ou philosophiques) les plus fortes).
    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Cela prend en général quelques années.
    Voire plus. En tout cas, il ne faut pas avoir peur de passer beaucoup de temps à analyser les ouvrages de référence et à se poser des questions sur telle ou telle hypothèse (ou sur tel ou tel préjugé philosophique implicitement à l'origine de telle ou telle hypothèse) même sur celles dont tout le monde est totalement sûr (parce que des validations expérimentales ont systématiquement montré que ça marchait très bien). Il existe parfois plusieurs solutions équivalentes, dans un contexte donné, qui s'avèrent ne plus être équivalentes dans un contexte plus large non encore testé.

    Exemple : les modélisation tensorielles et spinorielles des champs de Dirac quand on veut passer à la modélisation de l'équation de Dirac en présence d'un champ gravitationnel.

    Dirac equation from the Hamiltonian and the case with a gravitational field http://arxiv.org/abs/gr-qc/0512046 (publié dans Foundations of Physics Letters, Volume 19, Number 3, 225-247, DOI: 10.1007/s10702-006-0514-7)

    Quantum mechanics for three versions of the Dirac equation in a curved spacetimeAuthors: Mayeul Arminjon, Frank Reifler
    http://arxiv.org/abs/0810.0671 (publié dans le Brazilian Journal of Physics version ISSN 0103-9733)

    PS : je ne suis pas d'accord avec le titre du post. L'intrication ne cache pas notre ignorance, elle révèle au contraire des phénomènes dont nous ignorions tout avant que la mécanique quantique ne soit découverte.

    Ci-joint un lien que je trouve pas trop mal sur ce sujet.
    Qu'est-ce que la physique quantique ?
    http://www.matierevolution.fr/spip.php?article568
    Voir, plus précisément, Qu’est-ce que l’intrication quantique ?

    Le wiki mérite lui aussi d'être consulté sur ce sujet http://fr.wikipedia.org/wiki/Intrication_quantique

  16. Publicité
  17. #13
    arrial

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Bonjour,




    La découverte du phénomène d'intrication quantique a interpellé tout le monde, en mettant en évidence la transmission d'une information [le changement de l'état d'une particule] sans que la distance intervienne [l'autre particule "sait" "instantanément" et réagit en conséquence, quelle que soit la distance].
    Il n'est donc pas étonnant que cela interpelle, outre les physiciens, également les profanes dont semble faire partie notre ami, voire pis, les religieux ‼ Il interprète donc le phénomène avec son vocabulaire et ses concepts, les deux étant distincts de ceux des spécialistes, mais il a le grand mérite de réagir.

    {Je crois bien reconnaître un ancien questionneur de Yahoo QR, site qui semble ne pas l'avoir satisfait pleinement }

    Historiquement, la relativité interdisait le transport de la lumière avec une vitesse [propre] plus grande que celle de la lumière dans le vide.

    C'est seulement il y a quelques dizaines d'années qu'on a généralisé au transport de l'information [j'avoue, avec humilité, que ce second cas m'a toujours posé problème, c'est pourquoi le phénomène d'intrication m'a laissé profondément interrogatif moi aussi].


    Il est de fait, que c'est la physique classique qui est un cas restreint et limite de la MQ et de la RG. L'argument qu'on ne puisse donc les interpréter avec les concepts restreints de la première est un argument indéniable et élégant, mais ressemble sûrement pour notre ami à un moyen de "botter en touche".


    {Son idée de "dimension" n'est nullement stupide, quelle que soit son appréhension de ce concept.
    "La distance ne peut être réduite si on en ajoute" est une évidence si on considère cette distance comme une forme quadratique [d² = x² + y² + z² + (ct)² + (machin)² + …], mais cette notion est, bien sûr, héritée du particulier (le formalisme classique). Pour les férus de SF, je ne pense pas que la notion de "dimension" soit aussi précise et formelle}

    Ce qui me parait moins convaincant [toujours avec humilité] est l'idée que l'interprétation de l'objet unique constitué par les deux particules intriquées : quand un corbeau se pose sur la tête du menhir, sa base n'est pas forcément immédiatement au courant ‼


    Bien sûr nous rêvons tous d'un même formalisme qui mette parfaitement d'accord la relativité, la mécanique quantique, la thermodynamique, donc notre vieille physique classique, et pour la quelle le phénomène d'intrication ne sera qu'une épopée marrante. Mais c'est bien le diable si, alors, on ne mesure pas des choses qui n’obéissent pas à ce formalisme, au quel cas, il faudra reprendre la course …




    Sinon : pensez-vous réellement que l’aspiration « j'aimerai comprendre la liaison qu'il y a entre deux particules intriquées » puisse pleinement être réalisé par cette sympathiques discussion ?






    Cordialement, @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  18. #14
    coussin

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Mouais, c'est un effet de mode tout ça. Ça me fait bien rire
    « Quand j'étais jeune », j'étudiais la photonionisation des molécules. Et là aussi, l'état quantique de l'ion se « collapsait » seulement au moment de la mesure de l'électron éjecté. On appelait pas ça intrication à l'époque et on en faisait pas un plat…

  19. #15
    Chip

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par coussin Voir le message
    Mouais, c'est un effet de mode tout ça. Ça me fait bien rire
    « Quand j'étais jeune », j'étudiais la photonionisation des molécules. Et là aussi, l'état quantique de l'ion se « collapsait » seulement au moment de la mesure de l'électron éjecté. On appelait pas ça intrication à l'époque et on en faisait pas un plat…
    Sauf qu'à l'époque tu ne pouvais pas démontrer (mesurer) l'intrication, en tout cas pas avec cette expérience. Maintenant on fait ça tous les jours au labo

    L' "effet de mode", ça fait un certain temps qu'il a commencé, et il n'est pas près de s'arrêter.

  20. #16
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Salut,

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    La découverte du phénomène d'intrication quantique a interpellé tout le monde, en mettant en évidence la transmission d'une information
    Aucune information n'est transmise. Ce n'est pas tant que cela violerait la relativité, mais c'est surtout que rien de tel n'est mesuré. Si c'était le cas, on pourrait utiliser cette information transmise pour fabriquer un transmetteur ultraluminique. Et évidemment, parler de quelque chose qui ne peut expérimentalement être appréhendé n'a pas de sens physique.

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    [le changement de l'état d'une particule] sans que la distance intervienne [l'autre particule "sait" "instantanément" et réagit en conséquence, quelle que soit la distance].
    Non. Tout ce qu'on constate c'est que la particule est dans le même état que l'autre. Il ne s'agit pas de transmission d'information. Pour des particules jumelles ça n'a franchement rien d'étonnant.

    Les bizarreries de l'intrication se situent autre part (dans la violation de Bell, c'est-à-dire dans l'impossibilité d'utiliser des variables cachées locales).

    Mais cela nous parrait bizarre uniquement parce que l'on a des habitudes de pensées classiques. La mécanique quantique est profondément non classique et il faut juste s'y habituer.
    Keep it simple stupid

  21. #17
    arrial

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Il ne s'agit pas de transmission d'information. Pour des particules jumelles ça n'a franchement rien d'étonnant.

    … ce qui, à mon sens, reste à prouver : on agit sur une particule, et l'autre réagit. Il ne suffit pas d'affirmer …



    [ce qui n'est pas mesuré n'existe pas forcément pas ‼]



    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  22. #18
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    … ce qui, à mon sens, reste à prouver : on agit sur une particule, et l'autre réagit. Il ne suffit pas d'affirmer …
    En effet. Et comme je peux difficilement prouver l'inexistence de quelque chose et que toi tu affirmes qu'il y a information échangée : peux-tu m'indiquer une référence sur une expérience montrant un transfert d'information ? Merci,

    Par contre, et en attendant que tu prouves tes dire, je peux au moins te donner une preuve mathématique pour peu que tu acceptes la validité de la mécanique quantique :
    http://en.wikipedia.org/wiki/No-communication_theorem

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    [ce qui n'est pas mesuré n'existe pas forcément pas ‼]
    Ce qui "existe" mais ne peut pas être mesuré ne fait pas partie du domaine de la physique. N'oublie pas sur quel forum nous sommes
    Keep it simple stupid

  23. Publicité
  24. #19
    noureddine2

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    merci beacoup ,
    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ce qui "existe" mais ne peut pas être mesuré ne fait pas partie du domaine de la physique. N'oublie pas sur quel forum nous sommes
    merci , je pense que les onze dimensions de la theorie des cordes ne peuvent pas etre mesurées ,
    donc les onze dimensions n'existent pas . merci .

  25. #20
    coussin

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Chip Voir le message
    Sauf qu'à l'époque tu ne pouvais pas démontrer (mesurer) l'intrication, en tout cas pas avec cette expérience. Maintenant on fait ça tous les jours au labo

    L' "effet de mode", ça fait un certain temps qu'il a commencé, et il n'est pas près de s'arrêter.
    C'est vrai
    Mais c'était pour dire qu'il n'y a vraiment rien d'exceptionnel dans l'intrication. Moi en tout cas ça m'impressionne pas…

  26. #21
    arrial

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    En effet. Et comme je peux difficilement prouver l'inexistence de quelque chose et que toi tu affirmes qu'il y a information échangée : peux-tu m'indiquer une référence sur une expérience montrant un transfert d'information ? Merci,

    Par contre, et en attendant que tu prouves tes dire, je peux au moins te donner une preuve mathématique pour peu que tu acceptes la validité de la mécanique quantique :
    http://en.wikipedia.org/wiki/No-communication_theorem



    Ce qui "existe" mais ne peut pas être mesuré ne fait pas partie du domaine de la physique. N'oublie pas sur quel forum nous sommes


    •1► Je n'affirme rien, et n'ai donc rien à prouver : c'est ainsi que l’évènement a été présenté dans les médias.

    •2► Ce qui "existe" mais n'a pu encore être mesuré fait pas partie du domaine spéculatif nécessaire de la physique.

    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  27. #22
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    je pense que les onze dimensions de la theorie des cordes ne peuvent pas etre mesurées ,
    donc les onze dimensions n'existent pas . merci .
    En effet, la théorie des cordes et ses onze dimensions n'est pas encore à proprement parler une théorie physique. C'est actuellement une théorie mathématique, ayant des liens profonds avec les théories physiques (RG, MQ) et dont on spécule qu'elle serait la théorie de grande unification (les cordistes vont me flammer )

    Ceci-dit, je ne sais pas s'ils elles existent. Tout ce que je peux dire c'est que tant que ces dimensions ou des conséquences directes de ces dimensions ne sont pas mesurées, ce n'est pas encore de la physique. Et on ne se gêne pas pour chercher (mesure de la gravité sur des échelles inférieures au cm, pour le moment c'est le mieux que l'on sait faire).

    Idem avec les informations instantanées. Si un jour on trouve ça, génial, on pourra voyager dans le temps et tout et tout (voir la relativité). Mais pour le moment, personne n'a jamais mesuré ça. Peut-être que ça existe, mais personne n'en sait rien et pour le moment ça reste de la spéculation.

    Tout ce qu'on peut faire c'est discuter de ce que nous savons. L'intrication a été étudiée en long et en large à la fois théoriquement et expérimentalement. Inutile d'ajouter des trucs non nécessaires pour expliquer quelque chose de bien compris comme l'intrication. Il y a des trucs observés et encore mal compris : supraconductivité haute température, matière noire, énergie noire,... Là, il est de bon aloi de faire des hypothèses théoriques et d'en explorer les conséquences. Mais pour ce qui est déjà bien compris, ce n'est guère utile de faire ça.

    J'ai écrit un gros livre de vulgarisation sur la mécanique quantique. Et en particulier sur l'intrication. Ce livre n'est pas exempt de défauts. Mais il pourrait t'aider.
    http://www.scribd.com/doc/4758556/Physique-Quantique

    Autre exemple : les ondes gravitationnelles. Personne ne les a encore détecté. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Cela veut-il dire qu'on doit les considérer actuellement comme non physique ? Non, pour deux raisons : la relativité générale (qui prédit des ondes) est très bien validée expérimentalement et, encore mieux, les effets de ces ondes gravitationnelles ont pu être observé sur les pulsars ultrarapides (ralentissement dû à l'émission d'ondes gravitationnelles). Personne de sérieux ne doute de leur existence.
    Keep it simple stupid

  28. #23
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    •1► Je n'affirme rien, et n'ai donc rien à prouver :
    Ton premier message contenait des affirmations et il faut respecter le point 6 de la chartre. Au moins donner une référence si les autres contributeurs doutent de la validité de l'affirmation.

    Tu ne t'es pas gêné toi pour demander que je prouve ce que j'avance (ce que j'ai fait). Alors à ton tour. Je n'apprécie pas trop quelqu'un qui joue les "faites ce que je dis mais pas ce que je fais". En espérant que tu montres que j'ai tort de penser ça

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    c'est ainsi que l’évènement a été présenté dans les médias.
    Dans les médias. Ah d'accord. Tf1 ?

    Non, je rigole, mais on lit parfois ça aussi dans la litérature "sérieuse". C'est soit des abus de langage, soit des opinions que je trouve un peu étrange.

    J'ai presque fini d'écrire un cours complet de MQ. Et dans le tome VI et surtout le tome VII, je parle beaucoup de l'intrication et de la manière de l'interpréter. J'ai nottamment une description complète de l'intrication sous forme locale (sans signaux instantanés) et déterministe. Si on a l'occasion d'en reparler, le te donnerai les liens à ce moment là.

    P.S. : tu n'as pas donné de commentaire sur le lien que je t'ai communiqué. Tu me demandes de prouver mes dire et tu ne fais aucun commentaire ? Tu l'as lu ?

    Citation Envoyé par arrial Voir le message
    •2► Ce qui "existe" mais n'a pu encore être mesuré fait pas partie du domaine spéculatif nécessaire de la physique.
    Ca me rappelle mon cours de lisibilité (je suis fonctionnaire et en formation on a des cours parfois bien étrange) : du danger des doubles négations.

    Je suis sur que tu as voulu dire le contraire. Mais je te laisse reformuler / rectifier / confirmer.
    Keep it simple stupid

  29. #24
    doul11

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    J'ai écrit un gros livre de vulgarisation sur la mécanique quantique. Et en particulier sur l'intrication. Ce livre n'est pas exempt de défauts. Mais il pourrait t'aider.
    http://www.scribd.com/doc/4758556/Physique-Quantique
    mince ça ne marche pas : j'ai que le sommaire et des pages blanches, j'ai essayé de télécharger mais ça ne marche pas non plus
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  30. Publicité
  31. #25
    Deedee81
    Modérateur

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par doul11 Voir le message
    mince ça ne marche pas : j'ai que le sommaire et des pages blanches, j'ai essayé de télécharger mais ça ne marche pas non plus
    Scribd est parfois pénible. Et pour télécharger je crois qu'il faut s'inscrire.

    Quelqu'un avait mis une copie sur Free mais le fichier n'y est plus.

    Désolé,
    Keep it simple stupid

  32. #26
    termitor

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Quand on parle d'intrication de particules, cela implique corrélation entre mesures.

    Et si l'on sais que on a normalement deux polarisations qui sont les même pour deux particule intriqué, cela implique une corrélation entre mesures.

    Mais on ne peut ce qui se passe entre la création de ces particule intriqué et la mesure.

    Oui nous somme ignorant, mais la seule choses qui est physiquement mesurable, c'est les "mesures" et leurs corrélations.

    A retenir : intrication implique corrélation. on ignore ce qui se passe pour ces particule entre les mesures, mais c'est le cas, même pour les particules non intriquées.

    Par contre , on sait comprendre relever, analyser des mesures et faire des corrélations, c'est la seule réalité accessible a notre disposition.

  33. #27
    arrial

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ton premier message contenait des affirmations et il faut respecter le point 6 de la chartre. Au moins donner une référence si les autres contributeurs doutent de la validité de l'affirmation.

    Tu ne t'es pas gêné toi pour demander que je prouve ce que j'avance (ce que j'ai fait). Alors à ton tour. Je n'apprécie pas trop quelqu'un qui joue les "faites ce que je dis mais pas ce que je fais". En espérant que tu montres que j'ai tort de penser ça



    Dans les médias. Ah d'accord. Tf1 ?

    Non, je rigole, mais on lit parfois ça aussi dans la litérature "sérieuse". C'est soit des abus de langage, soit des opinions que je trouve un peu étrange.

    J'ai presque fini d'écrire un cours complet de MQ. Et dans le tome VI et surtout le tome VII, je parle beaucoup de l'intrication et de la manière de l'interpréter. J'ai nottamment une description complète de l'intrication sous forme locale (sans signaux instantanés) et déterministe. Si on a l'occasion d'en reparler, le te donnerai les liens à ce moment là.

    P.S. : tu n'as pas donné de commentaire sur le lien que je t'ai communiqué. Tu me demandes de prouver mes dire et tu ne fais aucun commentaire ? Tu l'as lu ?



    Ca me rappelle mon cours de lisibilité (je suis fonctionnaire et en formation on a des cours parfois bien étrange) : du danger des doubles négations.

    Je suis sur que tu as voulu dire le contraire. Mais je te laisse reformuler / rectifier / confirmer.



    … ouaârf … j'ai pÔ de bouquin à vendre, moi

    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  34. #28
    humanino

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Bonjour,

    a mon humble avis, il y a une facon assez simple de progresser : commencez par accepter que les concepts classiques ne sont qu'une approximation de la theorie plus fondamentale desquels ils decoulent. Le probleme ici, c'est essentiellement que l'on essaie d'appliquer de concepts classiques pour interpreter la mecanique quantique. C'est difficile, cela necessite des variables non-locales, et in fine on ne gagne pas grand chose sinon rien.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  35. #29
    Chip

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Citation Envoyé par coussin Voir le message
    C'est vrai
    Mais c'était pour dire qu'il n'y a vraiment rien d'exceptionnel dans l'intrication. Moi en tout cas ça m'impressionne pas…
    Ah bon... moi je suis toujours autant fasciné par la mécanique quantique. La non-localité, le calcul quantique, la "téléportation" quantique ne me semblent pas avoir perdu de leur intérêt depuis l'époque (ou les époques) où ces idées n'étaient encore peut-être que spéculations. Je dois être un grand naïf...

    Si on arrive a construire dans un futur pas trop lointain un calculateur quantique capable de dépasser les ordinateurs classiques sur certains problèmes, est-ce que la réaction sera "ouais, bof"?

  36. #30
    Xoxopixo

    Re : l'intrication cache notre ignorance

    Bonjour,

    Je me fais peut-être une conception un peu legere de l'intrication,
    mais bon la voici.

    Pour comprendre ce qu'est l'intrication on peut peut-être essayer de concevoir ce qui ne l'est pas.
    Ce qui n'est pas isolé n'est pas intriqué.
    L'intrication défini qu'un systeme est isolé.

    Etant isolé, le temps exterieur au systeme est different.
    L'environnement n'agissant plus le systeme suit son temps propre, infiniment plus rapide que le notre, et son apparence à notre echelle sera une moyenne extremement précise, dont les etats instantannés, le moment de la reprise de la mesure, la resynchronisation, sont impredictibles.

Page 1 sur 9 12 3 4 5 6 7 8 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Étiquette énergie : les agences immobilières jouent à cache-cache
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/02/2011, 18h06
  2. Cache ou pas cache sur NEWTON ?? Débutant, à l'aide !!
    Par NewStar dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/06/2010, 12h01
  3. Ignorance ignorée
    Par maradani dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/07/2009, 08h43
  4. La navette Atlantis joue à cache-cache avec la tempête tropicale Ernesto
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/08/2006, 08h32
  5. Les trous noirs voraces ont fini de jouer à cache-cache
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/08/2005, 09h39