Répondre à la discussion
Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 284

Exploitation minière des astéroïdes




  1. #1
    asdetreflepeureux

    Exploitation minière des astéroïdes

    Bonjour,

    Le 25 avril 2012, Planetary Ressources a annoncé exploiter les ressources minières des astéroïdes.

    Une initiative d'une idée des chinois qui consiste à extraire des minéraux sur les astéroÏdes et de les ramener à notre planète.

    Ce qui est rassurant, c'est en général pour la vie de la race humaine, en dehors de toute notion de collision avec la Terre.

    Avez-vous entendu parler de ce sujet d'exploitation minière des astéroïdes ?

    Merci pour vos commentaires.

    Asdetreflepeureux

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    JPL

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  4. #3
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    il y a quelques mois j'aie fais beaucoup de recherches la dessus, je pense que c'est un projet qui sera long a mettre en oevre mais qui a beaucoup d'avenir.

    l'exploitation miniere mettras fin au probleme des la raretée de beaucoup d'élément et permettra de perpétrée l'expension economique de la sociétée humaine.

    biensur ce n'est pas pour demain ! mais la conquete de l'espace n'est t'elle pas la suite logique de l'expansionisme occidental ?


  5. #4
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par asdetreflepeureux Voir le message
    Le 25 avril 2012, Planetary Ressources a annoncé exploiter les ressources minières des astéroïdes.
    Oui, ils ont annoncé qu'ils avaient pour projet d'exploiter les ressources minières des astéroïdes.

    Citation Envoyé par asdetreflepeureux Voir le message
    Une initiative d'une idée des chinois qui consiste à extraire des minéraux sur les astéroÏdes et de les ramener à notre planète.
    Je doute que ce soit les Chinois qui soient à l'origine de cette idée. L'exploitation industrielle des astéroïdes est sans doute une idée apparue dès les débuts de la course à l'espace, dans les années 1950, voire même avant, dans l'imagination d'un auteur de science-fiction par exemple.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    il y a quelques mois j'aie fais beaucoup de recherches la dessus, je pense que c'est un projet qui sera long a mettre en oevre mais qui a beaucoup d'avenir.
    Personnellement, j'ai plutôt le sentiment que notre technologie actuelle ne nous permettrait pas de descendre en dessous de 1 million de dollars le kilogramme de métal rapporté d'un astéroïde jusqu'au niveau de l'orbite terrestre.

    D'un autre côté, à mon avis, ce qui est dans l'espace devrait resté dans l'espace. En effet, étant donné le coût du kilogramme satellisé en orbite basse à l'heure actuelle (environ 10000 $/kg avec Ariane 5), la valeur de chaque kilogramme baisserait de 10000 dollars une fois qu'on l'aurait ramené sur le "plancher des vaches", ce qui serait plutôt fâcheux.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    l'exploitation miniere mettras fin au probleme des la raretée de beaucoup d'élément et permettra de perpétrée l'expension economique de la sociétée humaine.
    Personnellement, j'ai le sentiment que le recyclage est une démarche plus intelligente (et bien moins coûteuse à l'heure actuelle) que l'exploitation industrielle des astéroïdes. Sauf si, encore une fois, ce qui est dans l'espace reste dans l'espace.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    biensur ce n'est pas pour demain ! mais la conquete de l'espace n'est t'elle pas la suite logique de l'expansionisme occidental ?
    Le terme conquête spatiale me gêne un peu... Qui dit "conquête" dit "conflit". Alors que jusqu'ici, en théorie, l'exploitation économique d'un corps céleste est interdite par les traités internationaux (qui sont non-contraignants à ce sujet je vous l'accorde), sous le prétexte que l'espace appartient à tout le monde. Je trouve que ce concept d'appartenance collective, qu'on a également appliqué à l'Antarctique, est une bonne chose qu'il serait fâcheux d'abandonner.

    Mais si quelqu'un peut m'apporter quelques chiffres qui pourraient l'inciter à penser que l'entreprise peut-être rentable (par rapport au recyclage par exemple), je serais ravi d'en discuter avec lui. Encore une fois, si le transport de chaque kilogramme de métal (précieux ou pas) coûte ~1 million de dollars, l'entreprise est vouée à l'échec.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 30/06/2012 à 21h15.

  6. #5
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Personnellement, j'ai plutôt le sentiment que notre technologie actuelle ne nous permettrait pas de descendre en dessous de 1 million de dollars le kilogramme de métal rapporté d'un astéroïde jusqu'au niveau de l'orbite terrestre.
    http://www.astrosurf.com/luxorion/sysol-asteroides7.htm

    cette article avance le chiffre de 240$ par kilogramme, ce qui rend l'exploitation minière des astéroide rentale pour les métaux précieux.

    D'un autre côté, à mon avis, ce qui est dans l'espace devrait resté dans l'espace. En effet, étant donné le coût du kilogramme satellisé en orbite basse à l'heure actuelle (environ 10000 $/kg avec Ariane 5), la valeur de chaque kilogramme baisserait de 10000 dollars une fois qu'on l'aurait ramené sur le "plancher des vaches", ce qui serait plutôt fâcheux.
    si d'aventure une sociétée arriverais a exploitée un astéroide, les cours des métaux dans l'espace baisseraient instantanément (inévitablement si une industrie miniere se crérait dans l'espace, les cours des métaux présent sur les astéroide serait donner en fonction de la valeur du metal et de son emplacement, donc une bourse "de l'espace" se crérait)

    donc au final on peut postuler que des le premier atéroide exploitée les matière premiere n'auront presque plus aucune valeur propre, seul leur cout de transport conteras, donc l'industrie spatiale pourrait prospérer rapidement étant donner l'abondance de matériaux bon marché, qu'il pourrait etre plus rentable pour la sociétée minière de décendre sur terre, la ou les métaux sont plus rares donc valent plus cher.

    Le terme conquête spatiale me gêne un peu... Qui dit "conquête" dit "conflit".
    tu as raison, dévellopement économique spatial irait peut etre mieu.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    cette article avance le chiffre de 240$ par kilogramme, ce qui rend l'exploitation minière des astéroide rentale pour les métaux précieux.
    C'est une publication intitulée "Towing Asteroids into Earth Orbits for Exploration and Exploitation" et datée de 1977 qui fait cette estimation. On en parle un petit peu ici : New Moons: Mining the asteroids

    Alors, avant toute chose, 240 $ de 1977, cela équivaut à 909,6 dollars de 2012. Ensuite, David Criswell (l'auteur), imagine déployer dans l'espace un remorqueur spatial équipé de gigantesques panneaux solaires produisant 100 mégawatt d'électricité. On estime aujourd'hui qu'au-delà d'une structure totalisant ~1 MW, les panneaux seraient trop fragiles pour résister, même aux faibles accélérations d'un propulseur ionique. Mais bon, passons. Heureusement, d'après lui, il ne faudra qu'entre 30 et 50 vols de la navette spatiale américaine pour hisser et assembler le remorqueur spatial en orbite basse.

    Tout d'abord, rien que les panneaux solaires pèse 735 tonnes (avec notre technologie actuelle, pas celle de 1977, comme dans le papier de Criswell), soit 30 vols de navette avec 24,5 tonnes par navette. Aussi, le papier utilise un coût de mise en orbite (pour la navette spatiale) de 1000 dollars (de 1977) par kilogramme en orbite basse, soit en 2012, l'équivalent de 3789,8 $/kg. Pour rappel, maintenant que le programme navette est terminé, le coût total de celui-ci (au bout de 135 lancements en tout) était d'ailleurs estimé en juillet 2011 à 209 milliards de dollars. C'est près de 1,55 milliard de dollars par lancement ! Soit 63189,7 $ par kilogramme satellisé en orbite basse (près de 17 fois plus que l'estimation de Criswell).

    Donc l'estimation de Criswell est au bas mot au moins de 15166,3 dollars de 2012 par kilogramme et pas 240 $/kg comme tu semblais le présenter. Tant que je n'ai pas pu juger de la méthode dans le détail, je doute que le chiffre de ~900$/kg soit réaliste (et d'ailleurs au moins 17 fois trop élevé d'après le peu d'informations que j'en ai). Je reste sur mon estimation grossière de 1 million de dollars par kg. Il va falloir nous trouver le papier (ou un autre), avec une estimation chiffrée et une explication de la méthode, si tu veux nous (et peut-être te) convaincre que l'exploitation industrielle des astéroïdes est potentiellement rentable à l'avenir.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 01/07/2012 à 15h07.

  9. #7
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    et pour ce qui est d'exploiter les ressources minière de l'espace pour construire dans l'espace meme quand pense tu ?

    il faut avouer qu'une fois le matériel lancé et qu'il commence a fonctionner le cout d'exploitation serait virtuellement nul (sauf ravitaillement pour les astronautes et autre consomables).

    je ne comprend pas non plus pourquoi tu trouve pertinent de donner un prix au kilogramme de métal, en effet une fois qu'une companie aurait pris possession d'un astéroide elle aurait tout le métal qui s'y trouve, mais dans cet état le minerais brut n'aurais pas grande valeur.

    une fois raffiner sur place sa valeur aurait augmenter (puisque sa qualitée serait meilleure), mais le prix resterais encore faible a cose de son éloignement avec sont lieu d'utilisation (le meme métal vaudra beaucoup moin cher quand l'astéroide sera éloigner de la terre)

    on en conclue donc qu'une autre entreprise travaillant sur le meme astéroide aura du metal tres bon marché.

    j'en revient a ma conclusion que le prix d'un bien est tres fortement liés a sa distance par raport a son lieu d'utilisation finale.

    donc le métal de l'espace serait tres bon marché pour toute entreprise ayant pour but de l'utiliser dans l'espace, bien moin cher pour elle que le métal terrestre, voila qui seront peut etre les futurs clients des industrie minieres spatiale, d'autre entreprises spatiale !!! (hotel, centre de recherches, industries chimique...)

    les cout d'exploitation étant égaux au couts de lancements (je simplifie, il y a le salaire des ouvrier, les frais de conception, les frais de ravitaillemnt...) car il ne dépendent pas de la quantitée de métaux produit (pas de cout d'échelle comme c'est une installation autonome) et comme une fois propulsée un objet conserve sa vitesse (donc cout de livraison spatiaux tres faibles mais temps de livraison tres longs) on peut suggéré que ce sera un projet lucratif.

    je tient aussi a signaler que les cout de lancement ne cesse de diminuer et que les entreprise spatiale privée ne nous communique surment pas leur dernieres avancées.

  10. Publicité
  11. #8
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    tout d'abord désoler du double post. apres avoir relu ton message je me suis rendu compte que tu ne parlais que des couts de satellisation.

    or pour que 1kg de métal produit dans l'espace aient un cout égal au cout de satelisation d'un kilogramme de matériel il faudrais que chaque kilogramme de matériel sateliser ne puisse produire que l'équivalent de son poid en métal.

    en effet si chaque kilogramme de matériel peut produire 100 fois son poid en métal alor le prix d'un kilogramme de métal est égal a un centieme du prix du kilogramme de métériel satelliser.

    le cout de satelisation d'un kilogramme de matériel n'as donc rien a voir avec le cout d'un kilogramme de métal produit ! il serat par contre déterminant pour le début de l'exploitation.
    Dernière modification par megamathieu ; 01/07/2012 à 15h56.

  12. #9
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    et pour ce qui est d'exploiter les ressources minière de l'espace pour construire dans l'espace meme quand pense tu ?
    Pour l'instant, l'industrie spatiale est non-rentable et largement subventionnée pour des raisons politiques et surtout stratégique (après tout, une fusée est aussi un missile balistique)

    Par exemple, Arianespace, la société qui produit, entre autres, les lanceurs Ariane V, reçoit, bon an mal an, environ 200 millions d'euros de subsides non-remboursés juste pour couvrir ses frais de fonctionnement.

    De son côté, Space X, qui est censé être le brillant exemple d'une société privée réduisant les coûts, reçoit un contrat de 1,6 milliards de dollars pour 12 vols de sa capsule Dragon vers l'ISS, qui doivent assurer l'envoi d'au moins 20 tonnes. Donc la NASA payerait Space X 80000 $/kg si elle n'excède pas les termes du contrat. C'est un coût 8 fois supérieur à celui d'Ariane V ! Moi j'appelle ça des subventions. Tout cela sans compter le programme COTS de la NASA, qui a fourni je crois environ 400 millions de dollars de subsides à Space X pour la seule année 2009, sous forme de fonds publics. En outre, Elon Musk a investit au moins 200 millions de dollars de sa fortune personnelle, en pure perte, à cause des déboires du lanceur Falcon 1 (les 3 premiers lancements furent des échecs).

    Peut-être que Space X a réduit sensiblement les coûts (notamment en réduisant drastiquement les équipes au sol), lui permettant de proposer un prix à la tonne similaire aux Russes et aux Chinois. Mais il n'est pas moins vraie que la société est lourdement subventionnée, comme toutes les compagnies effectuant des lancements orbitaux.

    Pour en revenir au sujet, si l'industrie spatiale devient rentable un jour, notamment en baladant des riches en orbite (le fameux "tourisme spatial"), elle génèrera des bénéfices qui pourront être réinvestis pour développer l'offre, stimuler la demande et pourquoi pas, développer de nouvelles technologies.

    La question est donc là, une fois que l'industrie spatiale sera devenue un secteur économique auto-suffisant (autrement dit fonctionnant sainement, sans subsides), il faudra nous fixer des objectifs. Que veut-on faire du système solaire ? Je t'en prie, exprime-toi à ce sujet. Comment vois-tu la situation, disons d'ici la fin du siècle ?

    Je suis effaré par les déclarations de Peter Diamandis qui se verrait bien lancer le premier l'exploitation d'un astéroïde dans l'espoir de devenir la première personne de l'Histoire avec une fortune personnelle supérieure à 1000 milliards de dollars américains. Bien que lui ne nous dit pas comment il compte faire... Il se contente d'en faire la publicité.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 01/07/2012 à 16h30.

  13. #10
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    (après tout, une fusée est aussi un missile balistique)
    comme si les pays riche avait besoin de fusée a bricoler en missiles ballistique... a chaque objet sont usage, c'est peut etre le meme principe mais une fusée reste une fusée !

    Pour l'instant, l'industrie spatiale est non-rentable
    elle n'as jamais prétendue l'etre.

    Par exemple, Arianespace, la société qui produit, entre autres, les lanceurs Ariane V, reçoit, bon an mal an, environ 200 millions d'euros de subsides non-remboursés juste pour couvrir ses frais de fonctionnement.

    De son côté, Space X, qui est censé être le brillant exemple d'une société privée réduisant les coûts, reçoit un contrat de 1,6 milliards de dollars pour 12 vols de sa capsule Dragon vers l'ISS, qui doivent assurer l'envoi d'au moins 20 tonnes. Donc la NASA payerait Space X 80000 $/kg si elle n'excède pas les termes du contrat. C'est un coût 8 fois supérieur à celui d'Ariane V ! Moi j'appelle ça des subventions. Tout cela sans compter le programme COTS de la NASA, qui a fourni je crois environ 400 millions de dollars de subsides à Space X pour la seule année 2009, sous forme de fonds publics. En outre, Elon Musk a investit au moins 200 millions de dollars de sa fortune personnelle, en pure perte, à cause des déboires du lanceur Falcon 1 (les 3 premiers lancements furent des échecs).

    Peut-être que Space X a réduit sensiblement les coûts (notamment en réduisant drastiquement les équipes au sol), lui permettant de proposer un prix à la tonne similaire aux Russes et aux Chinois. Mais il n'est pas moins vraie que la société est lourdement subventionnée, comme toutes les compagnies effectuant des lancements orbitaux.
    tu vient encore de me prouver que les prix de lancement sont chers, je n'aie jamais prétendu le contraire, je te fais juste remarquer qu'il n'aurais aucun rapport avec le prix de vente du métal produit dans l'espace.

    Pour en revenir au sujet, si l'industrie spatiale devient rentable un jour, notamment en baladant des riches en orbite (le fameux "tourisme spatial"), elle génèrera des bénéfices qui pourront être réinvestis pour développer l'offre, stimuler la demande et pourquoi pas, développer de nouvelles technologies.
    bigelow aerospace et planetary ressource dévellopent deja leur propre technologie, certe inspirée de technologie qui existaient deja mais modifier pour l'usage quelles veulent en faire.

    La question est donc là, une fois que l'industrie spatiale sera devenue un secteur économique auto-suffisant (autrement dit fonctionnant sainement, sans subsides), il faudra nous fixer des objectifs. Que veut-on faire du système solaire ? Je t'en prie, exprime-toi à ce sujet. Comment vois-tu la situation, disons d'ici la fin du siècle ?
    lesson l'initiative privée se dévellopée dans l'espace voila ma vision des chose. cela ne coutera rien au contribuable (je suis contre les subvention) et sera surment bien plus efficace.

    je pense que cela se passera comme la construction des états-unis il y a des siècles de cela, chacun y ira de son idée et les entreprise prospererons.

    je ne crois pas en la grande planification étatique, lessons le marché et l'initiative privée faire les choses.

  14. #11
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    comme si les pays riche avait besoin de fusée a bricoler en missiles ballistique... a chaque objet sont usage, c'est peut etre le meme principe mais une fusée reste une fusée !
    On s'est mal compris. Il est évident que depuis le succès d'Apollo 11, l'industrie spatiale américaine est surdimensionnée. Tous les programmes qui ont suivis avaient principalement pour but de préserver les emplois dans le secteur spatial. L'exemple le plus flagrant sont les différentes incarnations de l'actuelle station spatiale internationale. En effet, la NASA (qui est financée par des fonds publics) avait dépensé 11,3 milliards de dollars en étude papier (!) entre l'annonce du projet par Ronald Reagan en 1983 et la première mise en orbite d'un module de la station en 1998. Tout cela pour faire travailler ses ingénieurs. Parce qu'un ingénieur motoriste en aérospatial américain est capable de construire un missile balistique partout où il serait employé.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    elle n'as jamais prétendue l'etre.
    C'est inexact. Tous les programmes depuis l'Aerospaceplane en 1960, en passant par la navette spatiale en 1972, le National AeroSpace Plane (programme X-30), le DC-X dans les années 1990, le VentureStar (et son démonstrateur, le X-33), sont autant de projet qui avaient pour but de rendre le secteur de la mise en orbite rentable.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    tu vient encore de me prouver que les prix de lancement sont chers, je n'aie jamais prétendu le contraire, je te fais juste remarquer qu'il n'aurais aucun rapport avec le prix de vente du métal produit dans l'espace.
    Bien sûr qu'il y a un rapport. Quoique tu en dises, tu ne m'as pas encore convaincu sur le caractère rentable de l'entreprise. En outre, pour que l'activité soit rentable, il faut également que les coûts de développements soient remboursés. Pour développer ne serait-ce que les procédures d'activité minière, de raffinage et de transformation des métaux en microgravité (et tester le tout évidemment), il va falloir sans doute des dizaines de milliards de dollars d'investissements (en étant optimiste).

    En outre, j'imagine que remorquer un morceau d'astéroïde d'un millier de tonnes prendra plusieurs années, hors la plupart de l'infrastructure placée dans l'espace au-delà des ceintures de Van Allen est soumise à un tel niveau de radiations que la durée de vie des équipements est d'environ 15 ans. Hors, qu'est-ce qui me dit qu'un véhicule remorqueur ne prendrait pas justement 15 ans pour ramener sa charge utile au départ de l'orbite basse terrestre ?

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    bigelow aerospace et planetary ressource dévellopent deja leur propre technologie, certe inspirée de technologie qui existaient deja mais modifier pour l'usage quelles veulent en faire.
    Bigelow Aerospace, comme tu le dis si bien, a repris tel quel un vieux projet de la NASA. Le fait qu'il change les dimensions et la décoration intérieure n'a rien de la recherche et développement. En outre, Planetary Resources se contente, pour au moins les 10 prochaines années qui viennent, d'essayer de trouver un corps parmi les NEA qui pourrait être potentiellement intéressant. Là aussi, on ne se foule pas, on se contente d'explorer les bases de données de la NASA.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    lesson l'initiative privée se dévellopée dans l'espace voila ma vision des chose. cela ne coutera rien au contribuable (je suis contre les subvention) et sera surment bien plus efficace.

    je pense que cela se passera comme la construction des états-unis il y a des siècles de cela, chacun y ira de son idée et les entreprise prospererons.

    je ne crois pas en la grande planification étatique, lessons le marché et l'initiative privée faire les choses.
    Je suis d'accord que les subventions sont à éviter. Cela dit, comme je le disais plus haut, pour l'instant, les traités internationaux (qui peuvent être renégocier, certes) interdisent l'exploitation économique des corps célestes. Je trouve que si renégociation il y a, il appartient à la communauté internationale de développer des règles, un cadre de développement, pour éviter les abus.

    C'est pourquoi ton point de vue m'intéressait à ce sujet en particulier.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 01/07/2012 à 17h25.

  15. #12
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Bien sûr qu'il y a un rapport.
    tu peu donc me le prouver ?

    tu ne m'as pas encore convaincu sur le caractère rentable de l'entreprise
    et toi tu ne m'as pas convaincu que c'étais fondamentalement impossible de tirer de l'argent d'un tel projet, et personne n'ariveras a convaincre l'autre car ni toi ni moi n'avons les données qui pourraient prouver quelquechoses. il serait donc plus judicieux de réfléchir de quelle façon ce projet pourrait devenir rentable en supposant qu'il est non rentable jusque ici mais qu'il peut le devenir.

    En outre, j'imagine que remorquer un morceau d'astéroïde d'un millier de tonnes prendra plusieurs années, hors la plupart de l'infrastructure placée dans l'espace au-delà des ceintures de Van Allen est soumise à un tel niveau de radiations que la durée de vie des équipements est d'environ 15 ans. Hors, qu'est-ce qui me dit qu'un véhicule remorqueur ne prendrait pas justement 15 ans pour ramener sa charge utile au départ de l'orbite basse terrestre ?
    les missions porterais plutot sur des astéroides geocroiseurs, une idée serait de ramener le chargement a chaque approche de la terre, l'autre de freiner l'astéroide pour le placer en orbitre autour de la terre ou de la lune, point de remorquage.

    Bigelow Aerospace, comme tu le dis si bien, a repris tel quel un vieux projet de la NASA. Le fait qu'il change les dimensions et la décoration intérieure n'a rien de la recherche et développement. En outre, Planetary Resources se contente, pour au moins les 10 prochaines années qui viennent, d'essayer de trouver un corps parmi les NEA qui pourrait être potentiellement intéressant. Là aussi, on ne se foule pas, on se contente d'explorer les bases de données de la NASA.
    planetary ressources ont développé des téléscope privés et des "intercepteurs", bigelow aerospace ont dut faire beaucoup car au moment ou ils ont racheter le trans-hab de la NASA il n'avait jamais mis les pied dans l'espace, aujourd'hui isl étudient comment monter un hotel lunaire...

    Je suis d'accord que les subventions sont à éviter. Cela dit, comme je le disais plus haut, pour l'instant, les traités internationaux (qui peuvent être renégocier, certes) interdisent l'exploitation économique des corps célestes. Je trouve que si renégociation il y a, il appartient à la communauté internationale de développer des règles, un cadre de développement, pour éviter les abus.

    C'est pourquoi ton point de vue m'intéressait à ce sujet en particulier.
    je pense qu'il faudrais définir les droits de propriétée dans l'espace, pour les petits corps tel que les astéroide ses derniers appartiennent a la premiere colonie qui s'est posée dessus (au moin une tonne de matériel doivent etre sur place, sinon c'est qu'il y a abandon), pour la lune je pense que ce sera plus délicat, pourquoi ne pas donner une pourcentage de surface lunaire a chaque pays égal a la part qu'il représente dans le PIB mondial ?

    je t'accorde que c'est tres difficile de définir un cadre légal, mai je ne pense pas etre un grand législateur.

  16. #13
    Paraboloide_Hyperbolique

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    comme si les pays riche avait besoin de fusée a bricoler en missiles ballistique... a chaque objet sont usage, c'est peut etre le meme principe mais une fusée reste une fusée !
    Aujourd'hui oui. Mais historiquement les premières fusées américaines et russes n'étaient rien d'autres que les missiles balistiques V2 de Von Braun... Originellement, la technologie de base entre missile balistique et fusée était la même.

    je pense qu'il faudrais définir les droits de propriétée dans l'espace, pour les petits corps tel que les astéroide ses derniers appartiennent a la premiere colonie qui s'est posée dessus (au moin une tonne de matériel doivent etre sur place, sinon c'est qu'il y a abandon), pour la lune je pense que ce sera plus délicat, pourquoi ne pas donner une pourcentage de surface lunaire a chaque pays égal a la part qu'il représente dans le PIB mondial ?
    Cela ne sera pas si facile que ça. D'une part ce PIB évolue. On redistribue alors les territoires ? D'autre part, des pays très peuplés ont des PIB faibles comparés à des pays peu peuplés avec des PIB élevés. Je n'ai pas les chiffres exacts mais l'Inde et la France me semble être un bon exemple (je crois que c'est PIB double en France et population 25 fois plus grande en Inde). Cela ne serait-il pas "injuste" vis-a-vis des populations ?

    D'autre part, avant de régler ce problème, il faudrait régler celui de l'Antarctique. Plusieurs pays lorgnent en effet sur des territoires se chevauchant (Chili, Argentine, France, Russie, Chine, USA, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle-Zélande si je me souviens bien). Pour le moment ce problème est "au frigo" avec un moratoire qui tombera en 2048. Question rhétorique: si l'on n'est pas capable de régler ce problème, sera-t-on capable de régler celui que vous proposez ?

  17. #14
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Cela ne sera pas si facile que ça. D'une part ce PIB évolue. On redistribue alors les territoires ?
    non en prend le PIB a un point donner pour distribuer les territoires, ensuite on lesse les pays revendre les terrain a leur grès, soit a des autres pays soit a des entreprises.

    Cela ne serait-il pas "injuste" vis-a-vis des populations ?
    si mais quelquesoit le systeme choisi ce sera toujour injuste pour certains. je pense aussi que la distribution des terrains ne seras jamais optimum, c'est pour sa qu'il faut qu'ils puissent etre achetés et vendus.

    si l'on n'est pas capable de régler ce problème, sera-t-on capable de régler celui que vous proposez ?
    selon moi le probleme c'est que les état cherchent a tracer des frontières qui deviendront fixe ensuite, on s'en sortirait mieu si ces derniers pouvaient etre acheter et vendus.

    le probleme c'est que cela implique que certains territoires pouraient appartenir a aucun état mais a une entreprise, ce qui ferait qu'il n'y y aurait aucune lois (sauf réglement de ladite entreprise), voila ce qui fait peur au état, ne pas avoir le controle d'un petit bout de terrain aussi insignifiant soit t-il ou l'économie pourrait prospérée, car si une économie arriverait a se développer sans état cela prouverais une bonne partie de la théorie liberale et justifirait que les états relache leur emprise sur l'économie.

  18. #15
    invite231234
    Invité

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Mais bien sûr et n'as-tu pas pensé que ces territoires on un réseau hors frontières ?

  19. #16
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    il semble que le probleme de l'anarctique soit de toute autre nature que celui de l'espace, en effet l'antarctique est une zone finie ou chacun estime qu'il a ses part. alors que l'espace est une zone ou il reste tout a découvrir.

  20. #17
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    tu peu donc me le prouver ?
    Le caractère économique de l'exploitation industrielle des astéroïdes dépend fortement des types de matériaux d'intérêts contenus dans l'astéroïde, mais aussi de la demande de ces matériaux dans l'hypothèse d'une industrie de construction de vaisseaux (ou de centrales solaires orbitales, ou que sais-je encore...) en orbite.

    Si le coût d'accès à l'orbite basse diminue, a priori l'intérêt de conserver les matières premières dans l'espace diminue également. Ce qu'il faut bien comprendre avec l'industrie spatiale c'est que les lanceurs orbitaux actuels ainsi que ceux du futur propose un prix, mais également un volume de lancement maximal. Le tonnage par an envoyé en orbite connaîtra donc une sorte de "plafond" indépassable (disons 10 millions de tonnes satellisé par an depuis la Terre, pour l'exemple). L'exploitation industrielle des astéroïdes, même si le coût du kilogramme d'astéroïde en orbite terrestre basse coûterait plus cher que le coût du lancement depuis la Terre (ce qui est actuellement le cas), pourrait au moins nous permettre de "casser" ce plafond que je fixe arbitrairement à 10 millions de tonnes.

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    et toi tu ne m'as pas convaincu que c'étais fondamentalement impossible de tirer de l'argent d'un tel projet, et personne n'ariveras a convaincre l'autre car ni toi ni moi n'avons les données qui pourraient prouver quelquechoses.
    J'ai trouvé quelques publications, mais je n'ai pas pris le temps de regarder si elles contiennent des estimations de coûts détaillées :

    - The Technical and Economic Feasibility of Mining the Near-Earth Asteroids (1997, 207 pages)
    - The Role of Near-Earth Asteroids in Long-Term Platinum Supply (2000, 15 pages)
    - Near-Earth Asteroid Mining (2001, 24 pages)
    - Technologies for asteroid capture into earth orbit (2011, 7 pages)
    - Asteroid capture for space solar power (2011, 6 pages)
    - Asteroid Retrieval Feasibility Study (2012, 51 pages)

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    les missions porterais plutot sur des astéroides geocroiseurs, une idée serait de ramener le chargement a chaque approche de la terre, l'autre de freiner l'astéroide pour le placer en orbitre autour de la terre ou de la lune, point de remorquage.
    Peut-on freiner un astéroïde dans un délai raisonnable sans aucune forme de remorquage ?

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 01/07/2012 à 20h16.

  21. #18
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Le caractère économique de l'exploitation industrielle des astéroïdes dépend fortement des types de matériaux d'intérêts contenus dans l'astéroïde, mais aussi de la demande de ces matériaux dans l'hypothèse d'une industrie de construction de vaisseaux (ou de centrales solaires orbitales, ou que sais-je encore...) en orbite.
    en effet la demande fait l'offre, mais l'offre cré aussi sa propre demande, par exemple si une entreprise propose eau, fer, nickel, cobalt, platine et rhénium on peut postuler qu'une entreprise se créra pour purifier l'eau et l'envoyer aux différentes stations habitées, une autre pour la convertir par électrolyse en carburants, une autre pour mettre en forme le fer et le nickel dans l'espace affin de construire des structures, et enfin une autre qui purifirait et revendrais le platine et le rhénium sur terre, seules élément qu'il serait intéressant financièrement de "redécendre".

    Si le coût d'accès à l'orbite basse diminue, a priori l'intérêt de conserver les matières premières dans l'espace diminue également
    comme tu le m'as fait remarquer précédament les couts de satelisation sont tres cher, c'est pour sa que je pense qu'une fois que l'exploitation minère sera rentable cela le restera toujour, en effet il sera toujour plus intéréssant d'envoyer 100 tonne de matériel qui peuvent permettre de produire 10 000 tonnes de métal (en un certain temps je te l'accorde) que d'envoyer 100 fusée de 100 tonnes de métal chacunes.

    je te ferais aussi remarquer que travailler en microgravitée peut etre un handicap comme un tres grand avantage (pour déplacer des objets entre autre)

    Peut-on freiner un astéroïde dans un délai raisonnable sans aucune forme de remorquage ?
    tout systeme qui produira une force dans le sens opposé a la direction de l'astéroide le freinera (je ne sais pas exactement lequel serait le meilleur) si c'est cela que tu apelle remorquage alor je suis d'accord avec toi.

    je vais regarder les rapport que tu m'as envoyer merci.

  22. #19
    JPL

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Pour le moment on est en pleine science fiction et personnellement, hormis mon rôle de modérateur qui m'oblige à suivre les discussions, celle-ci ne m'intéresse plus depuis que ce que j'y lit n'est que la reproduction de ce qu'on trouve chez de bons romancier du genre. Ceux-ci ont au moins l'excuse de tenter de nous faire rêver sans trop se soucier de la vraisemblance. Avez-vous un instant imaginé comment il serait possible de construire quelque chose de toutes pièces dans l'espace ? Faudrait-il aussi y envoyer des hauts fourneaux, des usines, des grues...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  23. #20
    Moinsdewatt

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Pour le moment on est en pleine science fiction et personnellement, hormis mon rôle de modérateur qui m'oblige à suivre les discussions, celle-ci ne m'intéresse plus depuis que ce que j'y lit n'est que la reproduction de ce qu'on trouve chez de bons romancier du genre. Ceux-ci ont au moins l'excuse de tenter de nous faire rêver sans trop se soucier de la vraisemblance. Avez-vous un instant imaginé comment il serait possible de construire quelque chose de toutes pièces dans l'espace ? Faudrait-il aussi y envoyer des hauts fourneaux, des usines, des grues...
    En effet tout serait à inventer.

    Un simple broyeur à boulet qui sert partout en concassage minier , ne marcherait pas sur un astéroide (pas de gravité!), et un haut fourneau ne marcherait pas non plus car l' acier ne pourrait pas couler en bas (encore pas de gravité).

  24. #21
    Geb

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Bonjour,

    Je suis moi-même très sceptique sur le caractère rentable de l'opération. J'avais d'ailleurs pointé du doigt, dans un précédent message, les dizaines de milliards de dollars en recherche & développement (en étant optimiste) qu'il faudrait d'abord dépenser pour développer de nouvelles techniques d'exploitation minière, de raffinage et de transformation de métaux en milieu spatial.

    Mais cela dit, la littérature scientifique sur le sujet existe. On peut lire d'ailleurs, dans le premier papier que j'ai mis en lien plus haut :

    The idea of mining the asteroids was first discussed in concept by Cox and Cole, 1964, and in detail by Brian O'Leary in “Mining the Apollo and Amor Asteroids”, in 1977. Other early writers are Herrick (1979), Morrison & Niehoff (1979), and Kuck (1979).
    C'est d'ailleurs le papier de O'Leary qui pourrait faire l'estimation de 240$ de 1977 le kg dont on parlait en début de discussion. Impossible de trouver le papier pour confirmer.

    Pour moi, il me paraît évident (et je vais encore faire dans la science-fiction) que développer une activité minière sur la Lune (je précise que je ne veux surtout pas parler de l'hélium-3) serait une étape bien plus réaliste que le raffinage des métaux d'un astéroïde géocroiseur.

    D'ailleurs, un papier très sérieux sur l'exploitation industrielle de la Lune existe. Il est intitulé "Extraterrestrial materials processing and construction", il date de 1978 et on le doit à Criswell (encore lui) et ses collègues.

    Encore une fois, l'entreprise n'est justifiable que si :

    - Le coût d'accès à l'orbite basse baisse de un à deux ordres de grandeur (comment ?),
    - On a envie de satelliser des millions de tonnes en orbite (pourquoi faire ?),
    - On développe les techniques d'extraction et de transformation des métaux nécessaires (avec quel budget ?).

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 02/07/2012 à 14h24.

  25. #22
    Yaourt à la viande

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Aura-t-on encore besoin de métaux rares si la science des matériaux évolue au point que l'on puisse s'en passer .... ?
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  26. #23
    snoosha

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    A force de chercher de savoir comment est construit la matière ; on essaiera forcément de fabriquer de la matière mais cette production artificielle de matière n'aura plus de valeurs donc pas forcement souhaitée ...

  27. #24
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    produire de la matière artificiellement nécéssiterais beaucoup d'énergie.

  28. #25
    snoosha

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Alors au lieu d'envisager d'aller capturer des astéroïdes , déjà faudrait arrêter l'obsolescence programmée et aussi la course à la consommation.
    Et quand on aura grignoté les astéroïdes , on visera les planètes de notre système solaire ...

  29. #26
    Yaourt à la viande

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Je ne parlais pas de créer de la matière (...), juste d'envisager de nouvelles utilisations de certains matériaux courants (comme le carbone, fer, l'alu etc...) pour remplacer l'utilisation de, et par exemple, l'indium, platinoïdes etc...
    Il y a aussi les ressources en eau profonde...
    Bref, pleins de choses bien plus évidentes, à priori, que l'exploitation des astéroïdes dans ce but précis ( car comme on l'a dit ici, si le but est de laisser ce que l'on extrait dans l'espace pour l'y utiliser, ce n'est pas le même problème)
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  30. #27
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Il y a aussi les ressources en eau profonde...
    il me semble que les condition de pression régnant au fond des océans sont toutes aussi ingrates que les condition régnant dans l'espace.

    Alors au lieu d'envisager d'aller capturer des astéroïdes , déjà faudrait arrêter l'obsolescence programmée et aussi la course à la consommation.
    je pense qu'il serait bon de luter contre l'obsolecence programmé car cela permet au groupe de ne pas innover, ce qui est mauvais pour le consomateur (en effet si l'on achete quelquechose de nouveau pour rempacer l'ancien cela devrait etre parceque le nouveau est mieu mais cela obligerais les groupe a faire une course a l'innovation tres dépensiere pour eux)

    pour ce qui est de la course a la consomation il ne faut pas oublier que la consomation crée de la croissance et que cest grace a cette croissance que le monde avance et que le niveau de vie devient meilleur en tout cas pour toutes les personnes concernée par l'économie de marché, c'est 800 million de personne qui on étée sortie de la famine grace a la consomation occidentale (guy sorman, wonderful world).

    il faut se rendre a l'évidence que la consomation fait avancé le monde...

    désoler pour cette parenthese economique mais il serait bon parfois de remetre en cause le paradigme franco-ecologique qui ferait de la consomation la plaie de la sociétée moderne.
    Dernière modification par megamathieu ; 07/07/2012 à 11h39.

  31. #28
    Yaourt à la viande

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Citation Envoyé par megamathieu Voir le message
    il me semble que les condition de pression régnant au fond des océans sont toutes aussi ingrates que les condition régnant dans l'espace.
    Non, pas vraiment. Il y a des difficultés, mais rien de comparable au vide, à l'absence de gravité, aux températures extrêmes ou au vents solaires et autres radiations.... sans parler du problème principal : le puits de gravité terrestre.

    Quant au reste, ça me semble très tendancieux, pour rester aimable.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  32. #29
    megamathieu

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Quant au reste, ça me semble très tendancieux, pour rester aimable.
    le débat n'a que peut d'intéret sans arguments.

    Non, pas vraiment. Il y a des difficultés, mais rien de comparable au vide, à l'absence de gravité, aux températures extrêmes ou au vents solaires et autres radiations.... sans parler du problème principal : le puits de gravité terrestre.
    meme si rien de concret n'as encore été accomplie, de nombreuses entreprise étudie les moyens de faire de l'argent dans l'espace.

    a tu un exemple d'un projet en eau profonde ? (a par des forage pétroliers et gazier, le sujet étant le minerais et/ou la colonisation)

    et qu'en est t'il de l'impact écoogique de l'exploitation des fond marins ? (en effet il n'y a rien qui vaille la peine d'etre préserver dans l'espace donc la question ne se posera pas, alors que l'exploitation des fond marin pourrais provoqué de vive réactions.)

  33. #30
    Yaourt à la viande

    Re : Exploitation minière des astéroïdes

    Il n'y a pas de débat sur ce sujet à avoir (voir la charte, ils sont chatouilleux à ce sujet, et de toute façon, ce n'est pas le sujet du thread).

    La question écologique se pose en effet, mais objectivement et malheureusement, elle est bien peu de chose par rapport à nos ambitions. Des projets sont à l'étude, il faudrait que je retrouve les articles, futura en avait produit je crois.

    Ma première objection reste, de plus. Pas mal de gens bossent dans l'optique de réduire drastiquement notre dépendance aux métaux rares, entre autre.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. prospection miniere
    Par bathy8 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/12/2011, 00h30
  2. Hydothermalisme: exploitation minière !!!
    Par geoenergy dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/11/2011, 02h29
  3. orbite des asteroides
    Par fisicator dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/05/2011, 10h03
  4. Exploitation de l'energie des vagues
    Par misscookies84 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/12/2009, 15h52
  5. exploitation des ressources lunaires
    Par sonicdu92 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/11/2006, 13h35