Affichage des résultats du sondage: Êtes vous pour ou contre une les centrales nucléaires en France ?

Votants
64. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Pour le maintien des centrales à tout prix !

    25 39,06%
  • Pour, même si il faut essayer d'en sortir d'ici 20 ans.

    17 26,56%
  • Contre mais on à pas le choix !

    4 6,25%
  • Contre ! Vive les énergies renouvelables !

    18 28,13%
Discussion fermée
Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 272

L'énergie nucléaire en France



  1. #1
    fabes_67

    L'énergie nucléaire en France


    ------

    Bonjour,

    Les verts ayant l'idée de faire un référendum sur la question du nucléaire en France, on pourrait commencer à discuter sur ce forum pour voir les opinions de chacun.

    Personnellement, je suis pour que l'on garde une bonne partie de nos centrales nucléaire. Même s'il est nécessaire d'ici quelques années de commencer à changer notre manière de consommer pour pouvoir sortir du nucléaire d'ici 15-20 ans.

    Cette énergie nucléaire nous permet d'avoir un des meilleurs réseaux électriques au monde, et c'est très intéressant niveau économique. Les autres pays européens qui supprime leurs centrales (Allemagne entre autre) pour privilégier le renouvelable nous achète l'électricité produite par nos centrales nucléaires pour pouvoir s'en sortir...
    Cela montre clairement que l'on ne pourrait aujourd'hui pas s'en sortir sans cette énergie.

    Après, je ne dis pas qu'elle n'est pas sans risque, mais par exemple les transports (voitures, avion, trains) ne sont pas moins dangereux à mes yeux.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    "Sortir du nucléaire dans 15-20 ans" est une expression ambigue, car la durée de vie des centrales est souvent de 30 ans, parfois prolongée à 40 ou 50 ans. Il me semble que c'est une condition de leur rentabilité (l'investissement au départ est énorme, ce n'est qu'avec la durée que l'on obtient un prix du kWh correct). Donc si l'on prenait en 2030 (dans 20 ans) la décision de sortir du nucléaire (ne pas construire de centrales, ne pas prolonger les centrales existantes), il y aurait de l'énergie atomique jusqu'en 2050-2060 probablement.

    Un autre problème est l'universalité de la décision. Si certains sortent du nucléaire, cela fait plus de réserves pour ceux qui n'en sortiront pas. La Russie, l'Iran, la Turquie, la Hongrie, la Bulgarie, l'Estonie... la liste est longue des pays ayant des centrales en fonction ou en projet, dont d'éventuels problèmes auraient des conséquences possibles sur l'Europe occidentale. Cela n'empêche pas un pays de prendre des décisions symboliques ayant valeur d'exemple, mais cela ne résout pas en soi la question de l'énergie nucléaire dans le monde.

  4. #3
    fabes_67

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Effectivement l'expression est ambigue.
    Mais selon moi, il est nécessaire de revoir fortement l'architecture de notre réseau électrique si l'on veut être capable de sortir du nucléaire sans pour autant revenir à la lampe à huile.
    Les 15-20 ans représentent donc la durée qui serait nécessaire à cette transformation du réseau, et à une "rééducation" des consommateurs (consommer en fonction de l'offre, la course au négawatts ...).

  5. #4
    Moinsdewatt

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Et bien on va bien voir en France si le projet de réacteur EPR à Penly sera maintenu ou pas, et si la contestation à ce projet s' intensifie ou pas.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    hlbnet

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Il m'est impossible de répondre au sondage, aucune option ne me semble acceptable dans sa formulation.

    Pour le maintien des centrales à tout prix !

    Certainement pas à tout prix. Si ça coute plus cher que les énergies renouvelables, ou si ça doit faire 10000 morts par an, je ne vois pas l'intérêt. Donc, je dirais au contraire de la formulation proposée, pour le maintien si et seulement si c'est moins cher que d'autres options !

    Pour, même si il faut essayer d'en sortir d'ici 20 ans.

    Les scénarios les plus rapides pour sortir du nucléaire de manière réaliste sont plutôt à 30 ans. Pour en sortir d'ici 20 ans, il faudrait que la politique d'arrêt ait commencé il y a 10 ans. Donc, pas possible de répondre cela à moins d'accepter une coupure éléctrique de 10 ans.

    Contre mais on à pas le choix !

    On peut être contre. Mais, on a le choix.

    Contre ! Vive les énergies renouvelables !

    Vive les énergies renouvelables, ça oui, oui et oui. Je répète : Vive les énergies renouvelables. C'est enthousiasmant, c'est l'avenir, c'est propre. Mais, on n'est pas obligé d'être contre le nucléaire pour aimer les énergies renouvelables. Donc, je dis oui à la seconde partie et non à la première.

  8. #6
    fabes_67

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Effectivement, la formulation des propositions n'est pas la meilleur.

    Quand je dis à tout prix, j'entend que cette énergie reste moins cher que les EnR, et que l'on est pour le maintien de ces centrales au détriment du développement d'autres sources d'énergies. Qu'il faut rester sur une politique du tout nucléaire (ou quasiment tout).

    Quand je dit sortir d'ici 20 ans, je pense à débuter le programme sortir du nucléaire d'ici 15 à 20 ans. Se donner le temps de préparer l'après nucléaire tranquillement.

    Je suis moi aussi à 100 % pour les EnR, toute ma formation est basé sur les énergies renouvelables, mais pour l'instant, il n'y a aucune Energie renouvelable qui pourrait remplacer le nucléaire.

  9. Publicité
  10. #7
    skydancer

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Bonjour,

    Dans l'industrie nucléaire, comme dans beaucoup d'autres industrie, l'éthique des dirigeants est assez contestable. Dés le début de la chaine industriel il y a des problèmes. Tout d'abord il y a les problèmes qu'Areva crée au Niger pour extraire l'uranium au détriment des population locale et de l'environnement. Plus tard, une fois dans les centrales, la "sale" boulot d'entretien des parties les plus contaminantes est réalisé par des sous traitant mal payés. Puis au final, il y a le problème non résolu des déchets nucléaires...

    Tout ça pour dire que je pense que l'énergie nucléaire c'est bien (si si) mais l'industrie nucléaire c'est moche, irresponsable et dangereux. A mon avis, ce genre de technologie ne devrait pas être privatisé et soumis à la loi du profit, du rendement maximal et de la rentabilité.

  11. #8
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    une petite question pour éclairer le débat : si on n'avait jamais construit aucune centrale nucléaire au monde, de combien aurait augmenté le CO2 en plus actuellement?

    et combien d'années de consommation mondiale actuelle de fossiles aurait-on perdu ?

    autrement dit qu'est ce que le nucléaire a permis d'économiser, jusqu'à présent ?

    je connais la réponse , mais je pense que c'est utile que chacun se fasse le calcul, avant de donner un avis sur le caractère "indispensable" du nucléaire.

  12. #9
    fabes_67

    Re : L'énergie nucléaire en France

    http://nucleaire.cea.fr/fr/environne..._et_climat.htm
    Cet article me semble intéressant pour répondre à ta question. Même s'il a clairement été rédigé par des pro-nucléaire.
    Après, ils ne parlent pas des déchets nucléaires, mais c'est une autre histoire.

    Gillesh38, tu suppose que ce sont des centrales Charbon est gaz qui auraient été construite à la place ?

    Pour répondre à ta question, je ne sais pas si au niveau mondial le nucléaire a permis de réduire des émissions de GES, je pense que oui, mais je ne pourrais pas donner l'ordre de grandeur.
    Au niveau national, il nous permet une certaine qualité du réseau électrique, et nous évite de produire 80 % de notre production annuelle soit un peu moins de 400TWh par des centrales très polluantes.

  13. #10
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par fabes_67 Voir le message
    Pour répondre à ta question, je ne sais pas si au niveau mondial le nucléaire a permis de réduire des émissions de GES, je pense que oui, mais je ne pourrais pas donner l'ordre de grandeur.
    ben pourtant c'est utile avant de donner un avis.... je précise bien : au niveau mondial.

    pour ce qui est de la France, il suffit de comparer à ses voisins pour voir qu'il n'y a aucune corrélation claire sur les indicateurs généraux de vie et la présence ou non de nucléaire. On peut toujours faire cocorico sur le bilan carbone, mais en pratique, pour la vie concrète, ça n'a pas d'influence mesurable (et le problème du CO2 n'existe qu'au niveau mondial). Le kWh coûte peut etre un peu moins cher, mais comme les gens ont plus été poussés à adopter le chauffage électrique qui est en soi plus coûteux, je doute que la facture énergétique totale par foyer soit sensiblement différente, par exemple.

  14. #11
    Paminode

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par fabes_67 Voir le message
    j'entends que cette énergie reste moins cher que les EnR, .
    J'ai cru comprendre que le prix du kWh nucléaire avait été calculé à partir de :
    - construction des centrales ;
    - achat du combustible ;
    - entretien des centrales.

    C'est-à-dire que l'on ignorait :
    - gestion des déchets ;
    - démantellement des centrales.

    Et que si l'on tenait compte de ces deux éléments passés sous silence, et peut-être d'autres, la note était bien plus salée (mais repoussée dans le temps, d'où fausse perspective).

  15. #12
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    une petite question pour éclairer le débat : si on n'avait jamais construit aucune centrale nucléaire au monde, de combien aurait augmenté le CO2 en plus actuellement?
    et combien d'années de consommation mondiale actuelle de fossiles aurait-on perdu ?
    autrement dit qu'est ce que le nucléaire a permis d'économiser, jusqu'à présent ?
    (...)
    Question sur tes questions (dont on a déjà parlé ) : pourquoi placer l'énergie nucléaire dans une situation d'économie d'une autre énergie?

    Mettons que je doive consommer un fruit par jour pour être en bonne santé. Si je consomme 300 pommes, 50 bananes et 15 mandarines, je ne suis pas obligé de considérer les bananes et les mandarines comme des économies de pommes. Si j'habite dans un pays où il y a plus de bananes, j'en consommerai sans doute plus. Et si l'on m'annonce que le verger de pommes sera vide un jour, je vais sans doute cultiver prudemment des bananes et mandarines, pour maximiser mes chances de conserver à long terme une consommation quotidienne de fruit.

    On pourrait aussi se poser ta question en sens inverse : si la France (ou le Japon, etc.) devait produire son électricité nucléaire avec des centrales gaz et charbon, quelle serait la facture annuelle et quels seraient les surcroîts d'émission CO2?

    Sinon, pour essayer de répondre à tes questions, le nucléaire représente aujourd'hui 5 à 7% de l'énergie primaire, ayant démarré à 0% en 1960. Ce n'est donc pas une progression énorme dans la part de marché énergétique en cinquante ans. Les chocs pétroliers des années 1970 lui ont fait faire un bond en avant, suivis par le contre-choc ds années 1980 et 1990 (avec les accidents de Three Mile Island et Tchernobyl). Comme les années 2000 et 2010 sont marquées par une flambée durable des prix du fossile, on peut supposer que le nucléaire en profitera à nouveau – de fait, l'Inde et la CHine ont d'assez gros programmes, même si les Chinois ont annoncé voici deux jours une pause pour examiner les conséquences de l'accident japonais. Mais ce n'est pas le seul ni surtout le principal profiteur de la hausse généralisée des coûts énergétiques : les centrales gaz restent les moins coûteuses, les moins risquées (par rapport au nuk) et les moins émettrices de GES (au sein du fossile). D'où la ruée récente sur le gaz de schiste.

  16. Publicité
  17. #13
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par skept Voir le message
    Question sur tes questions (dont on a déjà parlé ) : pourquoi placer l'énergie nucléaire dans une situation d'économie d'une autre énergie?
    parce que c'est comme ça qu'on justifie souvent d'accepter les dangers qu'elle fait courir et les problèmes supplémentaires qu'elle génère comme les déchets, non?
    Mettons que je doive consommer un fruit par jour pour être en bonne santé. Si je consomme 300 pommes, 50 bananes et 15 mandarines, je ne suis pas obligé de considérer les bananes et les mandarines comme des économies de pommes.
    alors suppose que les peaux de mandarines soient hautement toxiques et fasse courir un danger réel à tes enfants , si tu ne fais pas très attention qu'ils n'en mangent pas accidentellement, quel argument as-tu pour continuer à en manger quand même ?
    Sinon, pour essayer de répondre à tes questions, le nucléaire représente aujourd'hui 5 à 7% de l'énergie primaire, ayant démarré à 0% en 1960...
    mes questions n'étaient pas exactement celles-là, et je ne vois pas de réponse à elles dans ce que tu dis .

  18. #14
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    alors suppose que les peaux de mandarines soient hautement toxiques et fasse courir un danger réel à tes enfants , si tu ne fais pas très attention qu'ils n'en mangent pas accidentellement, quel argument as-tu pour continuer à en manger quand même ?
    Que la carence en mandarine serait plus grave pour eux et que s'ils ne mangent que des pommes, ils souffriront plus vite de cette carence (ou leurs propres enfants). Car c'est bien de cela qu'il s'agit : on voit comment le Japon privé d'énergie (par le séisme) a du mal à secourir un million de sans-abri dans le froid. Plus généralement, on produit de l'énergie tant que le gain en espérance et qualité de vie est supérieur au risque.


    mes questions n'étaient pas exactement celles-là, et je ne vois pas de réponse à elles dans ce que tu dis .
    Ben, j'ai la flemme de calculer l'intégration de 0 à 5% d'énergie primaire sur 1960-2010 pour voir ce que cela aurait pu donner en ppm atmosphérique de CO2. Allez, en ordre de grandeur grossier, vu que la hausse est de 0,4 à 2,9 ppm selon les années sur la période, en prenant 4% de la moyenne de ces deux extrémités, je dirais que le nucléaire a limité de 0,12 ppm par an les concentrations de CO2 dues à l'homme, doc cela ferait 6 ppm CO2 atm. En sensibilité climatique transitoire, 0,04 °C sur le ∆T 2010/1960 ?

  19. #15
    Cécile

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Paminode Voir le message
    J'ai cru comprendre que le prix du kWh nucléaire avait été calculé à partir de :
    - construction des centrales ;
    - achat du combustible ;
    - entretien des centrales.

    C'est-à-dire que l'on ignorait :
    - gestion des déchets ;
    - démantellement des centrales.
    Non, EDF fait des provisions pour le démantèlement des centrales et la gestion des déchets. C'est donc inclus dans le coût du kWh.
    La question est plutôt "l'estimation du coût du démantèlement et de la gestion des déchets est-elle correcte ?" Je crois que non, et je ne suis pas la seule. Le démantèlement de Brennilis montre que c'est bien plus compliqué que prévu, et que ce sera donc bien plus cher.
    L'autre question clé est la manière dont ces provisions sont mises en "sûreté". Autrement dit, pourraient-elles être utilisées à autre chose (par exemple des investissements d'EDF, ou tout simplement à un événement imprévu, genre gros incident nucléaire en France) ? Je crains que, là aussi, ce ne soit pas irréprochable.

  20. #16
    invite765732342432
    Invité

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    pourquoi placer l'énergie nucléaire dans une situation d'économie d'une autre énergie?
    parce que c'est comme ça qu'on justifie souvent d'accepter les dangers qu'elle fait courir et les problèmes supplémentaires qu'elle génère comme les déchets, non?
    Ah bon...
    J'entends plus souvent le justifier par le faible cout de cette électricité, son indépendance vis-à-vis des cours des matières premières, la faible pollution locale, sa fiabilité, sa stabilité, la réduction du nombre d'implantations, etc.

  21. #17
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par skept Voir le message
    Que la carence en mandarine serait plus grave pour eux et que s'ils ne mangent que des pommes, ils souffriront plus vite de cette carence (ou leurs propres enfants). Car c'est bien de cela qu'il s'agit : on voit comment le Japon privé d'énergie (par le séisme) a du mal à secourir un million de sans-abri dans le froid. Plus généralement, on produit de l'énergie tant que le gain en espérance et qualité de vie est supérieur au risque.
    tu parles de carence en mandarine, ou de carence en fruits ? ce sont les fruits qui sont indispensables dans ton exemple, ou les mandarines ?
    mes estimations sont : environ 0.5 Gtep/an pendant 30 ans soit 15 Gtep - soit environ 4 ppm de CO2 et 2 ans de conso de fossiles economisés AU TOTAL.

    Ah bon...
    J'entends plus souvent le justifier par le faible cout de cette électricité, son indépendance vis-à-vis des cours des matières premières, la faible pollution locale, sa fiabilité, sa stabilité, la réduction du nombre d'implantations, etc.
    tu compares à quelles sources d'énergie en disant ça ? les centrales au gaz sont aussi fiables, stables, avec la même emprise au sol, sans pollution - à part le CO2 mais pour le CO2, voire plus haut. Et pour le prix, l'explosion des coûts de l'EPR et le problème du démantèlement et des déchets rendent l'estimation assez peu fiable pour le futur. Y a-t-il quelque chose qui le rende vraiment indispensable dans tout ça ?

  22. #18
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Ah bon... J'entends plus souvent le justifier par le faible cout de cette électricité, son indépendance vis-à-vis des cours des matières premières, la faible pollution locale, sa fiabilité, sa stabilité, la réduction du nombre d'implantations, etc.
    Oui, ces arguments sont bien sûr meilleurs. Mais le fait est que le lobby nucléaire a joué à fond depuis quinze ans la carte de "l'énergie propre" grâce à l'équation CO2=réchauffement=pollution=da nger et que Fukushima rappelle le caractère manipulatoire de ce genre de comm'. (Sans parler que l'effet du CO2 sur les T océaniques et atmosphériques depuis 2000 est un peu en panne, on cherche la "chaleur manquante" dans le système climatique...)

    Sur ce que vous dites cependant, le "coût" de construction et de gestion des centrales est en hausse constante, plus importante que les autres énergies sauf l'éolien marin (cf lien en début de discussion, bilans depuis 2000 du MIT et de l'AIE), la "pollution locale "dépend évidemment de l'absence de catastrophe (l'Ukraine est polluée localement, le Japon aussi désormais) et de la bonne gestion des déchets, "l'indépendance des matières premières" est quand même relative (si l'uranium est surexploité, son coût va monter, et les politiques africaines de certaines nations européennes ne sont pas franchement des exemples de probité politique...)

  23. Publicité
  24. #19
    invite765732342432
    Invité

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par skept Voir le message
    Sur ce que vous dites cependant, le "coût" de construction et de gestion des centrales est en hausse constante
    mais fournit toujours une électricité peu chère, prix de construction compris.

    la "pollution locale "dépend évidemment de l'absence de catastrophe (l'Ukraine est polluée localement, le Japon aussi désormais) et de la bonne gestion des déchets
    Même accidents inclus, la mortalité induite est moins élevée pour le nucléaire que pour le charbon/pétrole.
    Je pense également que le coût occasionné par les salissures et la corrosion issus des centrales charbon est supérieur aux coûts occasionnés par les différents accidents (moins certain sur ce coup là)

    "l'indépendance des matières premières" est quand même relative (si l'uranium est surexploité, son coût va monter, et les politiques africaines de certaines nations européennes ne sont pas franchement des exemples de probité politique...)
    L'intérêt du nucléaire c'est que la grosse part du cout de l'électricité vient de la centrale et pas du combustible. Une flambée des cours est peu sensible sur le prix de l'électricité.

  25. #20
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    L'intérêt du nucléaire c'est que la grosse part du cout de l'électricité vient de la centrale et pas du combustible. Une flambée des cours est peu sensible sur le prix de l'électricité.
    l'argument inverse existe : si les coûts de constructions sont directement impactés par les coûts des différents matériaux, qui semblent flamber avec le prix des fossiles, le coût du nucléaire suivra à peu près celui des fossiles - et c'est d'ailleurs ce qu'on a constaté avec l'EPR. Pour être honnête, il faut reconnaitre que c'est pareil avec les renouvelables - sauf qu'ils ne présentent pas les mêmes risques d'accident extrême ni le même pari sur l'avenir pour les déchets.

  26. #21
    papy-alain

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Les besoins en électricité vont augmenter de manière extrêmement importante avec la fin du pétrole bon marché, puis la fin du pétrole tout court. A-t-on estimé nos besoins avec la généralisation du chauffage électrique et des transports électriques ? Plus de pétrole = plus d'avions ni de transport maritime, d'où beaucoup plus de trains électriques, de camions électriques (si c'est possible), etc. Le boom de la demande risque d'être brutal. En conséquence, il y a lieu d'agir sur plusieurs fronts : économie d'énergie et accroissement intensif du recours aux énergies renouvelables. Les économies d'énergie sont possibles dans de nombreux domaines comme la suppression de l'éclairage public, la réduction du chauffage domestique, le développement accéléré des nouvelles technologies qui permettent des économies substantielles, etc.
    Ensuite, élargissement rapide des parcs éoliens, accroissement du recours au photovoltaïque, industrialisation du recours aux biomasses, développement du géothermique, meilleure gestion des barrages hydro-électriques, pour ne citer que quelques exemples.
    Parallèlement à tout cela, étudier minutieusement l'évolution de nos besoins en regard de ces développement nouveaux, et en déduire si nous pouvons progressivement nous passer du nucléaire. Si oui, commencer par démanteler les unités les plus anciennes, très progressivement. Ca peut très bien s'étaler sur 20, 30 ou 40 ans.
    De toute manière, avec la fin du pétrole bon marché, nos habitudes vont devoir changer, on n'a pas le choix, et le nucléaire doit servir de tampon pour une adaptation progressive. Ce n'est qu'à ce prix qu'on pourra un jour s'en passer définitivement.
    Les météorites ne peuvent exister car il n'y a pas de pierres dans le ciel. Lavoisier.

  27. #22
    karlp

    Re : L'énergie nucléaire en France

    J'ai voté pour.
    J'ai mille fois plus confiance dans ce qu'autorisera le développement des sciences et des techniques (en termes de production et de sécurité) que dans le solutions boiteuses (incertaines et coûteuses) qui sont proposées actuellement.
    Mais je crains qu'un tel débat ne soit pollué par des considérations politiques.

  28. #23
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    mais fournit toujours une électricité peu chère, prix de construction compris.
    (...)
    L'intérêt du nucléaire c'est que la grosse part du cout de l'électricité vient de la centrale et pas du combustible. Une flambée des cours est peu sensible sur le prix de l'électricité.
    Oui justement, c'est un argument de Gilles : la hausse des coûts de construction et entretien est proportionnée à la hausse des matériaux et matières premières (hors U), y compris celles qui dépendent du fossile (acier, béton, plastiques, céramiques et verres, etc.).

    Malgré cela, je pense en effet que le nucléaire de génération II ou III est appelé à augmenter sa part dans l'énergie primaire au cours des prochaines décennies, en attendant de voir ce que donne la IV.

    Et vu que la pénurie d'énergie bon marché, et d'énergie tout court, est la principale menace dans l'horizon prévisible, je pense que l'on aurait tort de cracher a priori sur une source potentielle, renouvelable ou pas. Le problème est que nous manquons d'estimation sérieuse sur les ressources, les potentiels, les couts et les bénéfices de chaque énergie. Nous manquons d'un GIEC de l'énergie (désolé de me répéter, mais c'est incompréhensible pour moi qu'un sujet d'une telle importance pour l'humanité ne fasse pas l'objet d'une réflexion internationale, scientifique et indépendante).

  29. #24
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    (...) Je pense également que le coût occasionné par les salissures et la corrosion issus des centrales charbon est supérieur aux coûts occasionnés par les différents accidents (moins certain sur ce coup là) (...)
    Sur ce point, vous parliez de la pollution locale, pas de la mortalité. Evidemment, quand on regarde Gasland, on se dit que les centrales gaz de schiste ne sont pas extraordinaires pour le paysage, le fractionnement des biotopes, la pollution des aquifères, etc. Mais le nucléaire représente un risque plus important en cas de problème... et la multiplication des centrales multiplie par définition le risque de problèmes. On a eu trois accidents sur 450 centrales en 30 ans, il paraît douteux d'en avoir zéro si l'on en installe 1000 dans les 30 prochaines années. Que ce soit des accidents humains type Tchernobyl, technique type TMI ou naturel type Fukushima, sans parler d'autres possibilités inédites (révolutions politiques en pays instable, terrorisme).

    Comme ce ne sont pas des risques plaisants à envisager, la voie renouvelable me paraît prioritaire en R&D et soutien politique par rapport à la voie nucléaire, qu'il s'agisse d'électricité ou de carburant.

  30. Publicité
  31. #25
    invite765732342432
    Invité

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par skept Voir le message
    Sur ce point, vous parliez de la pollution locale, pas de la mortalité.
    La mortalité est en partie liée à la pollution locale.

    Comme ce ne sont pas des risques plaisants à envisager, la voie renouvelable me paraît prioritaire en R&D
    Evidemment. Renouvelable et fusion me semblent deux axes capitaux pour la R&D des prochaines années.
    Mais il est inutile de transformer le nucléaire de fission en grand méchant loup pour arriver à cela (ce n'est pas forcément ton cas, mais beaucoup ne se privent pas).

  32. #26
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    (...) Mais il est inutile de transformer le nucléaire de fission en grand méchant loup pour arriver à cela (ce n'est pas forcément ton cas, mais beaucoup ne se privent pas).
    Je pense que ces "beaucoup"-là sont de doux rêveurs ou de dangereux idéologues. Aujourd'hui près de la moitié de l'humanité n'a pas le minimum énergétique pour un indice de développement humain correct (environ 65 GJ/hab/an). Même si les pays riches font des efforts de sobriété et de diversification énergétiques, ce que je souhaite vivement et ce que je pratique personnellement, nous serons 9 milliards à nourrir, soigner, loger, transporter et chauffer en 2050. Alors face à un tel défi que nous ne sommes même pas sûrs de pouvoir relever, je crois que les slogans simplistes et les tromperies volontaires devraient être disqualifiées scientifiquement, mais aussi politiquement et moralement!

  33. #27
    jeangab62

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    les centrales au gaz sont aussi fiables, stables, avec la même emprise au sol, sans pollution - à part le CO2 mais pour le CO2, voire plus haut.
    j'ai bien peur que l'on retrouve aussi des opposants pour ce type de centrale...
    enfin, on doit en trouver pour tout type, le nucléaire étant certainement le plus controversé.

  34. #28
    GillesH38a

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par skept Voir le message
    Je pense que ces "beaucoup"-là sont de doux rêveurs ou de dangereux idéologues. Aujourd'hui près de la moitié de l'humanité n'a pas le minimum énergétique pour un indice de développement humain correct (environ 65 GJ/hab/an).
    dans les scénarios "baseline" des agences pour l'énergie, par ailleurs globalement optimistes, aucune ne prévoit un développement massif du nucléaire avant 2050 - en gros les centrales en bout de vie serait au mieux remplacées. Et ce n'est certainement pas avec le nucléaire qu'on va développer le Tiers monde. Il faudrait une politique mondiale très volontariste pour ne serait-ce que doubler le nombre de réacteurs - le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est pas gagné après ça. On peut plutot prévoir la fermeture accélérée et le non prolongement des vieilles centrales, et le ralentissement ou le délais des programmes de renouvellement, un renforcement des critères de sécurité renchérissant le coût, d'où une rentabilité inférieure, etc, etc ...

  35. #29
    Xoxopixo

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Bonjour,

    Je vais peut-être donner un avis qui paraitra curieux.
    Le Nucleaire en lui même, ses risques, ses couts, etc ce n'est pas à mon sens la vrai raison pour laquelle nous devrions l'abandonner au plus vite. Que ce soit dans sa maitrise energetique ou de son utilisation de guerre.
    En fait nous ne savons pas grand chose, soyons franc de l'atome, ni même du cosmos. Et donc s'amuser comme ça avec des choses que l'on ne connait pas, n'est-ce pas risqué ?

    L'etudier, et faire un sacrifice pour le cas ou nous aurions eu tord de ne serait-ce que l'étudier, d'accord. Il faut bien se bruler pour savoir que c'est chaud. C'est une connaissance en plus.

    Je crois d'ailleurs que c'est la démarche que nous avons eu dans le cas du Rechauffement Climatique. Sans certitude, mais avec avis et contre-avis, il a été acté que c'est l'homme qui est reponsable de ce rechauffement, donc on surveille l'emission de CO2

    Par le Principe de Précaution.

  36. #30
    skept

    Re : L'énergie nucléaire en France

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    dans les scénarios "baseline" des agences pour l'énergie, par ailleurs globalement optimistes, aucune ne prévoit un développement massif du nucléaire avant 2050 - en gros les centrales en bout de vie serait au mieux remplacées. (...)
    Quand tu regardes le tableau de synthèse de la WNA, colonne "en construction", "décidés" ou "proposés" sur 2011-2030, tu n'as pas vraiment cette impression! Au 1er mars 2011, on est à 62 réacteurs en cours de construction, 158 décidés et 324 proposés.

    Ils précisent :
    New plants coming on line are balanced by old plants being retired. Over 1996-2009, 43 reactors were retired as 49 started operation. There are no firm projections for retirements over the period covered by this Table, but WNA estimates that at least 60 of those now operating will close by 2030, most being small plants. The 2009 WNA Market Report reference case has 143 reactors closing by 2030.
    Certes, le bilan de Fukushima peut jouer dans la balance – mais dans les deux sens, si l'indicent est finalement maîtrisé et le site sarcophagé sans dommage majeur, cela peut devenir un argument sur la sûreté relative du nucléaire en situation extrême. C'est donc un paramètre incertain, on verra plus clair dans quelques semaines ou mois.

    Il y a en revanche les coûts qui augmentent depuis 2000 et qui risquent de peser sur les "proposés". Mais il faudra comparer les coûts du kWh charbon, gaz, éolien, solaire... car tous augmentent potentiellement, donc c'est une question d'avantage économique comparé (et dans certains cas d'indépendance politique).

Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. L'énergie nucléaire en France.
    Par -Emily- dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/11/2009, 21h21
  2. l'energie nucleaire
    Par aabbcc dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 85
    Dernier message: 30/10/2009, 10h58
  3. Economiser l'énergie nucléaire.
    Par Otsaku dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 20
    Dernier message: 20/11/2008, 13h06
  4. TPE : L'Energie nucléaire, l'Energie de Demain ?
    Par Beast dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/03/2007, 20h40
  5. l'origine de l'énergie nucléaire
    Par paradoxdu74 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/07/2006, 08h34