Répondre à la discussion
Page 3 sur 8 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 213

ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.



  1. #61
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.


    ------

    Bonsoir,

    J'ai fini les murs, je vais attaquer la base du mur et le trottoir dans quelques jours (j'attends toujours mon liège), après un intermède prise d'air réglementaire pour le poêle.

    2 jours et demi au total pour mettre la finition qui est réellement très facile à faire.

    Le démarrage du chauffage a déjà une semaine de retard.

    @+

    -----
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  2. Publicité
  3. #62
    Yuzz

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Super boulot SK,

    maintenant que tu as fini, je t'invite à le faire chez moi
    Pour déplacer une montagne il faut commencer par la 1ere pierre.

  4. #63
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Super boulot SK,
    ### devrait t'embaucher comme commercial !!!

    une remarque : attention à ce que ton trottoir isolant ne s'appuie pas sur le tube d'évacuation en PVC ( ciment sur PVC ), risque de cisaillement à + ou - long terme ..interpose un matériau isolant résilient suffisament épais .
    je fais confiance à ton esprit astucieux ...
    Dernière modification par Philou67 ; 28/09/2009 à 10h32. Motif: Assez de pub

  5. #64
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    ### a repéré cette discussion.

    Un truc que l'on ne voit pas sur les photos, c'est les défauts de planéités, dus au lissage, redressement insuffisant des murs, aux chevilles qui dépassent parfois du nu de l'isolant etc.
    C'est acceptable pour moi, mais si un pro vous fait ça, il y aurait du foin, surtout avec leurs prix. En lumière rasante c'est incroyable comme on voit les défauts.

    J'ai une couche de gravier à mettre sous l'isolant, avec son épaisseur variable, elle doit me fournir le niveau de base (-26cm sous le profilé) et les pentes d'évacuation des eaux de pluie, normalement le tube en PVC devrait être dedans, mais je prends bonne note sur le risque.

    @+
    Dernière modification par Philou67 ; 28/09/2009 à 10h32. Motif: Assez de pub
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #65
    dolf7

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bjr
    Oui super boulot et avec un tres bon fil pour suivre l'evolution de ton chantier pas a pas
    Vraiment le top (si cela pouvait aussi etre le cas pour d'autres.......)
    Alors comme ça, tu vas etre la maison temoin ### pour l'ite avec panneaux 431
    @+
    Dernière modification par Philou67 ; 28/09/2009 à 10h31. Motif: Assez de pub
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  7. #66
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Un truc que l'on ne voit pas sur les photos, c'est les défauts de planéités, dus au lissage, redressement insuffisant des murs, aux chevilles qui dépassent parfois du nu de l'isolant etc.
    voici l'alternative à de tels murs : le procédé nergalto (treillis métal déployé support d'neduit agrafé sur ossature bois chevillée au mur , isolant LDR ,ou liège ou autre isolant respirant placé derrière et entre montants bois ..

    ca évite de devoir redresser la planéité à grands coups de m3 d'enduit..


    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2157612
    Dernière modification par herakles ; 28/09/2009 à 11h02.

  8. Publicité
  9. #67
    aligator427...

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    bonjour,
    ou alors le calage de l'isolant.
    je trouve que c'est domage de na pas l'avoir réalisé
    allez avoues ! tu as eu la flemme c'est ça
    My flowers are beautiful.

  10. #68
    Yuzz

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    voici l'alternative à de tels murs : le procédé nergalto (treillis métal déployé support d'neduit agrafé sur ossature bois chevillée au mur , isolant LDR ,ou liège ou autre isolant respirant placé derrière et entre montants bois ..

    ca évite de devoir redresser la planéité à grands coups de m3 d'enduit..


    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2157612
    Oui mais avec quel surcoût ?
    Tu as une fourchette de prix au m² ?
    Pour déplacer une montagne il faut commencer par la 1ere pierre.

  11. #69
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    Le calage de l'isolant n'aurait pas réglé le problème de la verticale des murs, il aurait sans doute améliorer la planéité entre certains panneaux, mais il aurait à ce moment, créer des vides supplémentaires entre le mur et l'isolant.

    D'ailleurs tous les temps que je donne, c'est sans calage, car celui-ci doit plomber le temps de mise en œuvre d'un panneau. Il augmente aussi sérieusement le temps de pose, car il faut préparer l'enduit en pas trop grande quantité (il sèche assez vite) entre chaque rafale de panneaux.
    Extrait:
    Le calage Coller les Sto-Panneaux Minéral (431) en appareillage de bas en haut, en parfaite planéité et à joints plats serrés avec StoMortier Colle B ou StoLevell Uni. Encoller la face marquée du panneau isolant sur toute sa surface (dans le cas d'un support parfaitement plan) et l'appliquer au mur. ATTENTION : veiller à ce qu'aucun résidu de colle ne se trouve entre les joints des panneaux. Le remplissage des vides éventuels entre les panneaux se fera à l'aide de morceaux de laine de roche découpés aux dimensions exactes.
    Le support doit être plan avant le calage, le calage c'est sans doute pour reprendre les écarts dans les dimensions des panneaux, tolérance T5 en épaisseur sur leur certificat (-1% ou -1mm(la plus grande des 2 valeurs); +3 mm).
    Ce qui peut faire une marche de près de 5 mm.....

    En fait, moi j'ai plaqué les panneaux au mur, chevillé, combler les vides éventuel (entre panneaux ou panneau / mur) avec des morceaux de LDR pour limiter les déplacements d'air.

    A refaire, c'est l'enduit chaux de lissage que je soignerais beaucoup plus, en fait je n'ai jamais trouvé le bon réglage entre la projection et le talochage.

    Une autre cause de défaut, c'est la jonction de l'enduit entre les différents jours de travail, ça j'ai poncé un peu et sur treillis métal le problème serait identique.

    La flemme peut être, mais la pluie sur la LDR est un bon motif pour essayer d'aller plus vite.

    De toutes façons, je l'ai déjà dit l'aspect optique c'est pour les autres moi, c'est l'aspect thermique qui m'intéresse.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #70
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    mais il aurait à ce moment, créer des vides supplémentaires entre le mur et l'isolant.
    Pas forcément : c'est derrière l'ossature bois , maintenue verticale par équerres , que l'isolant est plaqué contre le mur (donc pas de lame d'air )
    la 2eme couche est entre chevrons , avec une plus ou moins grande profondeur
    Et c'est l'épaisseur de la lame d'air entre la 2eme couche et le treillis/enduit qui varie , sans incidence aucune sur le R de l'ensemble mur/isolant

    Au final , l'enduit reste vertical et aprfaitement dressé

    Rien n'empêche de faire varier l'épaisseur de la 2eme couche avec de la LDR semi-rigide type rockfaçade ( le 431 est beaucoup plus dense et rigide ) ou avec des épaisseurs variable de panneaux suivant le "fruit" du mur .

    exemple: mur épais en bas , mince en haut et légèrement inciné vers l'intérieur : on joue avec des épaisseurs différentes , et finalement on obtient un R plus élevé en haut , là où sont les chambres par exemple , qu'il ne sera plus nécessaire de chauffer autrement qu'avec de simples petits convecteurs de 400W ..

    .

  13. #71
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    Pour le vide d'air, je parlais du calage des panneaux 431, la couche (ou les plots) d'enduit auraient été par endroit assez épais.

    J'ai bien compris le principe de l'épaisseur variable pour reprendre la verticale, d'ailleurs j'ai 2 ou 3 fois fait des entailles dans les panneaux, coté mur ou extérieur, pour les aligner.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #72
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Nous parlons ici de deux procédés complétement différends , bien qu'utilisant pratiquement le même isolant de base :

    - 431 : , panneau rigide support d'enduit avec grille en fibre de verre , à enduire directement = procédé sans lame d'air

    -Nergalto : ici , la LDR - semi-rigide à souple - n'est pas support d'enduit , c'est le treillis fixé sur l'ossature bois qui joue ce rôle , une lame d'air faiblement ventilée sépare l' isolant du treillis et donc de l'enduit . = procédé avec lame d'air , même si le mur est parfaitement vertical et plan . ( tout à fait similaire avec le procédé du bardage ou de la vêture )

    ceci dit pour éviter toute confusion aux lecteurs de ce post ..

    Je regrette bien que Daneel n'ait pas fait comme toi : poster des photos de son chantier ..je lui ai glissé un mot , en vain ..

  15. Publicité
  16. #73
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Re,

    Maintenant que tout est en place, un retour en arrière pour montrer les solutions exotiques que j'ai adopté.

    Les sorties des départs de gouttières au niveau du toit se retrouve dans l'isolant, pour éviter l'inondation de l'isolant en cas de fuite, j'ai doublé la sortie d80 à 45° par un coude d125 à 45° + parfois un manchon d125 pour que les fuites éventuelles coule dans le tube de 125 et ruisselle hors de l'isolant.

    L'espace derrière le coude et entre les 2 tubes a été bourré de morceau de LDR, plus pour couper l'entrée d'air éventuelle, que pour limiter le pont thermique. (pj1)

    Pour protéger l'isolant qui déborde du toit, j'ai prolongé la toiture avec des voliges mise à 90° de leurs sens habituel, supportées par des équerres (pas trouvées en inox) que j'ai échantillonné une tous les 40 cm, "trop fort n'a jamais manqué".
    Ensuite j'ai couvert le tout avec des ardoises.
    L'espace entre la volige et le mur (ou le chevron d'origine) a été bouché à la LDR, pour limiter les mouvement d'air. (pj2)
    Vous pouvez apprécier le garde corps psychologique de l'échafaudage, utilisé comme pas prévu par son fabricant....

    La façade recevra ultérieurement un autre traitement, donc j'ai protégé le coté de l'isolant avec le même système que pour le toit, un bois traité, fixé par des équerres coté isolant et recouvert d'ardoises vissées coté façade, avec bien sûr un traitement anti courant d'air à la jonction bois-mur. (pj3 et pj4)
    Les ardoises ont été ensuite enduites en 3 couches à la chaux.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #74
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,

    Bonsoir SK69202 ..avec les premieres journées fraîches , comment se comportent tes murs ?
    Le mur nord est environ 1,7°C plus chaud que l'année dernière (date pour date), mais l'année dernière le chauffage était déjà démarré en continu. Il est maintenant majoritairement plus chaud que le mur sud (non isolé), malgré l'ensoleillement de celui-ci.
    L'amplitude thermique des pièces du RDC est de 1,5°C sur une journée, leur température environ 1,2°C supérieure et le chauffage n'a pas été du tout démarré, mais la moyenne journalière extérieure est de d'environ 1,5° supérieure à celle de l'an dernier, ce qui n'est pas négligeable. (La température de confort est 1° au dessus de celle de l'an dernier)

    Les variations journalière du mur sont terriblement adoucies par rapport aux relevés de 2008.

    En fait je cherche un indicateur pertinent pour pouvoir comparer malgré les températures extérieures différentes, pour l'instant j'essaye:
    [(T mur isolé 2009) - (T mur non isolé 2008)] - [(T ext moy 2009) -(T ext moy 2008)]
    Cela conduit à des écarts qui peuvent atteindre 5°.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #75
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,

    Je mets en pj un graphique qui compare la température du mur isolé avec ce même mur non isolé l'année dernière. Graphique arrêté au 16/10, je chauffe avec mon poêle depuis le 11, le point de mesure est hors de la vue du poêle, mais l'espace est commun.

    En vert l'écart de température 2009 - 2008. 4,5°C de plus ! mais je suis bluffé par l'efficacité du poêle, le mur isolé à la vue du poêle frise les 20°C au bout de 4 jours de chauffe régulière ! L'année dernière le chauffage (gaz) était continu mais au ralenti.

    En bleu l'écart des températures extérieures moyenne 2009-2008 (Max+Min)/2

    En violet : [(T mur isolé 2009) - (T mur non isolé 2008)] - [(T ext moy 2009) -(T ext moy 2008)]
    Pour essayer de m'affranchir de la différence des températures extérieures.
    La difficulté de la comparaison vient du fait que cette année je chauffe avec mon poêle et peu avec la chaudière.

    Mon poêle bouilleur est toujours à fond pendant les flambées, et il semble (c'est même sûr) que les murs emmagasinent le rayonnement , puis le restituent en douceur, au point que la chaudière ne prends pas toujours le relais en fin de nuit.

    L'impact sur la température de confort des pièces du rez de chaussée est très important, bref on a trop chaud.....

    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #76
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    En fait je cherche un indicateur pertinent pour pouvoir comparer malgré les températures extérieures différentes, pour l'instant j'essaye:
    [(T mur isolé 2009) - (T mur non isolé 2008)] - [(T ext moy 2009) -(T ext moy 2008)]
    Cela conduit à des écarts qui peuvent atteindre 5°.

    @+
    Bonjour

    L'indicateur pertinent c'est la mesure du U de ton mur.
    U = (Ti-TSi) / (0.125*(Ti-Te)

    Ti est la température à l'intérieur, TSi la température de surface du mur à l'intérieur, Te la température extérieure.

    Pour que la mesure soit représentative il faut que l'habitation soit chauffée depuis 2 ou 3 jours au moins, que le mur ne soit pas directement exposé au soleil ni à un trop gros vent depuis 24h et que la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur soit d'au moins une dizaine de degrés.

  20. #77
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    J'utilise cette formule pour le calcul journalier du R des murs nord et sud. L'année dernière je ne la validais que les jours où la température des murs était identique, traduisant l'absence d'ensoleillement et de vent depuis un certain temps (>24H).
    Pour mon calcul je prends la moyenne intérieure, la moyenne extérieure et la température de surface (IR) de chacun des murs.
    Cette année, cette condition n'est pas jouable et il n'y a que quelques journées isolées où il y a 10° d'écart sur les moyennes.

    Le hic, c'est que je trouve au max, un R de 0,54 pour le mur nord !
    Ce qui est probablement faux , le mur étant de l'ordre de 3°C plus chaud que l'année dernière, pour une même T° moyenne extérieure.

    En fait je pense que l'inertie et le déphasage phénoménale du mur nord perturbent le calcul, la courbe de température de surface (intérieure) du mur nord reproduisant, en la lissant considérablement, la courbe de la température moyenne extérieure avec un décalage de plus de 30 heures.

    Je mets en pj la courbe de température du mur nord, qui démontre qu'il y a bien un hic dans l'application de la formule.

    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #78
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Quand il y a un gros déphasage ce n'est pas toujours évident en effet. Dans ce cas il faut utiliser un thermomètre datalogger et enregistrer sur 1 ou 2 jours, mais ça commence a couter cher pour un thermomètre...
    Pour ma part j'utilise le modèle à 4 sondes ici: http://www.conrad.fr/thermometres_vo...words&ns_fee=0
    Les sondes sont collées sur le mur avec de la patafix.

  22. Publicité
  23. #79
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,

    L'isolation de la base du mur a enfin un peu avancé.

    Dès que la météo m'a permis de faire un essai, la méthodologie envisagée initialement pour l'étanchéité de l'espace vide s'est avérée irréalisable, donc le nivelage entre les gouttes des 36 mètres de gravillons s'est révélé inutile.

    Photo 1, fixation de la partie verticale, les chevilles sont celles qui me reste de mon loupé pour fixer la LDR. Enfoncées de 2 cm plus profondément elles sont impossibles à arracher.
    Photo 2, vue intérieur du montage, les chevilles traversent les blocs qui donne la côte (6cm). Les blocs et la plaque ont été pré-percées, pour qu'ils tiennent à poste pendant la mise en place j'ai fixé les blocs à la plaque avec 2 cure-dents en bois.
    Le vide sera rempli par des granulés de liège, qui seront insufflés tout les 5 à 6 mètres.
    Photo 3, les plaques horizontales sont emboitées sous les plaques verticales, elle reposent sur le lit de graviers (5 tonnes portées au seau. ) avec un géotextile pour séparer.
    Photo 4, nouveau géotextile et couverture de gravier qui seront recouvert par 4cm de béton fibré.

    Les boules c'est le temps perdu, comme je n'avais pas fait d'essai pour valider le principe, je n'ai pas pu préparer les plaques en avance pendant les 7 semaines de pluie et maintenant faut bosser avec l'onglée.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  24. #80
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    J'ai injecté le liège dans le vide, très facile avec le SyPOILE, en cas de bourrage, la tige de ramonage fait merveille pour aller débourrer.

    Bien que le profilé soit plein, il n'est pas étanche au niveau du mur et il est régulièrement interrompu par les jeux de dilatation, donc je ne me fait pas de souci pour la vapeur d'eau.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #81
    Clair31

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,
    j'ai vu les prévisions météo, c'est exceptionnellement froid pour la Bretagne (-8 ce matin à Rennes) comment se comporte la maison, est-ce que le mur Sud montre un gros écart avec les autres?

    Enfin, bon courage pour la suite de ton chantier et encore
    A+

  26. #82
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,



    A l'instant le mur sud est à 13,4°C et le mur nord à 16,7°C, il fait 0°C dehors, le vent est faible, l'écart varie en fonction aussi de l'ensoleillement et de la direction du vent.
    Ici les températures ne sont pas descendues en dessous de -2.3°C, je ferai un point après le redoux.

    Par contre en janvier pour une température extérieure minimum équivalente le mur nord était entre 9,3°C et 10°C, de plus comme je n'ai pas de relevé complet pendant la vague de froid de janvier, je n'ai pas de données de température des murs pour une journée présentant la même température moyenne.

    La photo 1 est une thermographie bio du travail qu'il reste à faire, les ponts thermiques des refends sont intraitables en dehors du sarking, celui de la cheminée milieu sera important, le conduit du poêle me chauffe le mur à l'étage d'une façon inattendue ( 21-27°C au droit du tubage !).

    Comme les combles sont toujours dans le même état (photo 2 !) , le bilan comparatif en énergie n'est pas possible, car c'est le poêle qui assure le chauffage des radiateurs (50-55kg/jour) , le rez de chaussée est nettement plus chaud (21,5°C) qu'en janvier et les températures de l'étage sont équivalentes.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  27. #83
    Sylvio84

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Merci beaucoup pour ce retour d'expérience sk69202.

    On va à priori suivre ta voie pour notre projet de construction. On poserai 12cm de Rockwool 431 sur des murs en Imerys Optibric PV4G. R total de 4,5 pour les murs.

    On a un devis à 30,45€ht/m² pour les panneaux (avec vis/chevilles). Le marchand nous matériaux nous a également devisé une solution d'enduit adaptée à l'isolation par l'exterieur sur polystirène :
    - sous-enduit à la chaux aérienne weber.therm XM avec trame G marouflée. Utilisé contre la brique pour coller les panneaux contre le mur et corriger ses irrégularités et comme toi en deux couches comme sous-enduit avec la trame. 110 sacs (ça me semble beaucoup, d'après mes calculs, il en faut ~85) de 25Kg à 20,47€ht/sac soit 2251,70€.
    - enduit mince à la chaux aérienne weber.cal F66. 162 sac de 25Kg à 10,12€/sac soit 1639€ht

    On compte faire tout ceci en autoconstruction. L'objectif serait de tout faire en 4 semaines à plusieurs (moi, ma copine, mes parents, ses parents). Tu penses que c'est jouable ?

  28. #84
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,

    Ayant travaillé tout seul, je ne peux pas me prononcer sur la performance d'une équipe, et comme je n'ai pas eu à traiter de fenêtres ni de portes, j'ignore le temps que cela consomme en plus, pour la pose de la LDR et pour l'enduit.
    Le point où je peux me prononcer, c'est la météo, si le 84 de ton pseudo c'est le département, 4 semaines de temps sans pluies gênantes cela doit être possible.

    Page 6 de ce document, il parle de 2 couches séparées par 24 heures de séchage, de 10 mn d'attente à chaque gâchage etc, tous ces détails s'accumulent et il faut je pense rechercher un maximum de renseignement pour bien cerner la mise en oeuvre des produits.

    Le marchand nous matériaux nous a également devisé une solution d'enduit adaptée à l'isolation par l'exterieur sur polystirène :
    Je trouve sur un lien anglais en page 3 §2.1 , que ce produit semble exister pour les isolants fibreux, voir avec le marchand si c'est bien celui là qui est devisé.

    Question, les profilés de départ sont-ils bien prévus ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. Publicité
  30. #85
    Sylvio84

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Oui le projet sera dans le Vaucluse (Le Thor) mais ce sera difficile de faire ça en août d'après notre planning, ce qui aurait été parfait, car la construction démarrera en avril au plus tôt.

    On risque de passer l'hiver dans une maison isolée seulement avec des briques de 20cm ce serait pas terrible. En plus on nous a dit que ça pouvait être un peu gênant pour les murs (humidité, pluie).

    Ce qu'on pourrait faire c'est laisser un pro faire l'enduit final pour que la finition soit impeccable et pour nous soulager un peu car 230m²...

    Pour les détails de mise en oeuvre, j'ai déjà bien examiné les choses et j'en ai discuté avec le fabriquant de matériaux :
    - couche de sous-enduit (weber XM) contre le mur (de brique) pour corriger les irrégularités et coller les panneaux
    - panneaux collés chevillés
    - 1ère couche de sous-enduit (weber XM) sur les panneaux (comme toi)
    - pose de la treillis (comme toi)
    - 2e couche de sous-enduit
    - enduit de finition (weber cal F) 8mm
    Merci pour les docs mais je verrai le détail plus tard lorsqu'on y sera. Pour le moment, le projet me prend des heures par jour pour la maîtrise d'oeuvre (conception, recherche d'artisans, devis, etc).
    Ces enduit semble adapté, j'ai vu sur le site de weber qu'il y'avait 2 variantes pour le weber therm.XM la version PS pour le polystirène et la version FM pour la "fixation mécanique" (?)

    Il y'a effectivement des rails de départ à mettre en place.
    D'ailleurs dans les prix que j'ai indiqué je me suis trompé, c'est (en ht) :
    - 230m² de rockwool 431 (ep 12cm) à 30,45€/m² soit 7004€
    - 20x2,5m de rail de départ à 16€21 soit 324€ + chevilles (23€)
    - 12 (boîtes?) cheville super iso 120/150 à 32,12€ soit 385€
    Donc 9250€ ttc soit 40€ttc/m² en matos (pour ceux qui veulent comparer ce choix constructifs).
    Dans notre devis on a aussi 22,5m² de polystirène (topox sl) en 120mm qu'il nous a devisé à 15,12€ht/m²

  31. #86
    alexandresud

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    tu peux m'expliquer comment tu arrives à ce tarif? tu as oublié la toile et les enduits???
    avec tes chiffres j'arrive à 12365€TTC soit à 53€TTC/m²...
    une grande marque de peinture m'a chiffré cela (en 14cm) à 88€HT/m²...

  32. #87
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    On risque de passer l'hiver dans une maison isolée seulement avec des briques de 20cm ce serait pas terrible. En plus on nous a dit que ça pouvait être un peu gênant pour les murs (humidité, pluie).

    Ce qu'on pourrait faire c'est laisser un pro faire l'enduit final pour que la finition soit impeccable et pour nous soulager un peu car 230m²...
    Dans le Vaucluse, le confort d'été est important et l'affaire me semble quand même jouable à plusieurs, l'essentielle est que la LDR ne soit pas mouillée pendant le chantier, en faisant l'enduit façade par façade on limite les défauts.

    J'ai trouvé que l'enduit final était la chose la plus facile que j'ai faite, et j'ai mis 2 jours et demi à faire 105 m2 tout seul, l'enduit final étant fait en dernier, on a quand même pris un petit tour de main et cela te permet d'envisager un travail en une journée (repas en 2 équipes) sous réserve des mouvements d'échafaudage chronophage.
    Les imperfections de l'enduit final viennent quasiment tous des défauts de la pose et des enduits sous jacents.

    J'ai utilisé des bâches et des barrières dans le profilés pour protéger mon travail de la pluie, je n'ai rien mouillé sur mes 6 semaines de pose et d'enduit.

    une grande marque de peinture m'a chiffré cela (en 14cm) à 88€HT/m²...
    As tu tenté un devis en n'achetant que l'enduit chez cette marque, la LDR et tous le reste chez un vendeur de matériaux ?
    Par exemple, pour ma 2ème commande chez cette marque les tarifs des mêmes produits étaient plus bas......

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #88
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    D'ailleurs dans les prix que j'ai indiqué je me suis trompé, c'est (en ht) :
    - 230m² de rockwool 431 (ep 12cm) à 30,45€/m² soit 7004€
    Tu devrais prendre du 14 cm au lieu de 12... certains jours d'hiver peuvent être particulièrement glaciaux avec le Mistral

    A Pâques de l'an 2008 , les vergers entre Venasque et le village de Roussillon étaient beaux à voir avec leurs stalactites de glace ( l'arrosage anti-gel étant alors en marche ..)

  34. #89
    Sylvio84

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    @SK69202
    Je m'inquiète pas trop pour la pose, nos parents qui seront pratiquement tous à la retraite (3/4) seront là pour nous aider et je peux trouver d'autres personnes éventuellement.

    Je ne vois pas de quelle grande marque de peinture tu parles. En terme de construction/bricolage je suis quand même un "newbie". Tous ce que tu peux avoir comme doc et info m'intéresse. Je te file mon e-mail par MP si tu peux m'envoyer des fichiers, des tarifs, des devis, des noms de vendeurs, etc.

    @herakles
    C'est vrai que ici ça caille pas mal des fois et surtout à cause du vent effectivement.
    Pour la version en 14cm, à mon avis la plus value est d'au moins 1000€ht plus des visse/cheville plus importante et donc plus cher. On peut l'estimer à 1500€ en plus. Pour passer d'un R mur de 4,5 à 5 donc et gagner environ 200kwh/an (d'après mes simulations sur "comme un thermicien : 1,5kwh/m²/an) donc 20€/an, c'est long à amortir... J'ai fais devisé par un autre marchand de matériaux l'isolation en 12cm et en 14cm donc on sera fixé.

    Citation Envoyé par alexandresud Voir le message
    tu peux m'expliquer comment tu arrives à ce tarif? tu as oublié la toile et les enduits???
    avec tes chiffres j'arrive à 12365€TTC soit à 53€TTC/m²...
    une grande marque de peinture m'a chiffré cela (en 14cm) à 88€HT/m²...
    Le tarif que j'indiquait c'est est sans l'enduit.
    Au total pour 230m² : 7004€ (rockwook 431 12cm)+324€ (rail)+23€ (fixation rail) +385€ (cheville 120/150) => 7736€ht / 9252€ttc soit 40€ttc/m²
    Pour l'enduit : sous enduit (weber them.XM) 2251€ + armature trame G2 483€ + baguette angle 23€ + enduit de finition (weber Cal F 66) 1639€ => 4396€ht / 5257€ soit 23€/m²

  35. #90
    Yuzz

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Tiens au fait SK,

    tu as un chiffrage comparatif au m² de l'ITE que tu as fait, par rapport à celui que tu vas faire en liège avec le même enduit ?

    @bientôt
    Pour déplacer une montagne il faut commencer par la 1ere pierre.

Page 3 sur 8 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Resistance d'un mur sous le poids d'un enduit chaux ?
    Par ludox62 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/06/2008, 13h40
  2. mur pierre + doublage brique + enduit ciment =?
    Par letaz822 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2007, 16h33
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 08/10/2007, 16h08
  4. Enduit mur + isolation des murs et Toiture.
    Par _Victor dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/09/2007, 19h10
  5. Réponses: 12
    Dernier message: 18/07/2007, 23h35
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...