Répondre à la discussion
Page 5 sur 8 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 213

ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.



  1. #121
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.


    ------

    Bonsoir.

    C'est moi qui ne voulait pas perdre mes chaines étrangères favorites.

    L'emplacement futur de la parabole, c'est sur un pylône derrière la maison, mais la mise en place définitive m'aurai gêné considérablement pour accéder aux échafaudages.

    Tous les bois de l'échafaudage ont un usage ultérieur déjà prévu. J'ai encore eu des soucis avec la faune , il y avait une fourmilière dans un des pieds de l'échafaudage orange, et je me suis retrouvé avec un tas d'œufs et de fourmis affolées sur la combinaison quand je l'ai basculé pour son stockage provisoire à l'extrémité du pont.

    @+

    -----
    Dernière modification par SK69202 ; 27/07/2010 à 21h12.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  2. Publicité
  3. #122
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    L'enduit c'est pour demain, épuisant les escalades en combinaison avec les panneaux de LDR, par 26°C et 70% d'humidité relative , mais le mur a été enfermé chaud.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  4. #123
    Philou67

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    A part deux œillets enfoncés, ça me semble parfait !
    C'est quoi ce panneau d'une couleur différente ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  5. #124
    jp68

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Comme d'hab, du beau boulot!!
    Bravo au maitre ès ITE en LDR

  6. #125
    JUJU88

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour,

    @SK69202

    Comment avez vous traité l'isolation et l'étanchéité au niveau du raccord du pan de toit adjacent et le mur isolé?
    TLU 2490

  7. #126
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour.

    A part deux œillets enfoncés, ça me semble parfait !
    C'est quoi ce panneau d'une couleur différente ?
    C'est le deuxième des panneaux 431 non conforme que j'ai utilisé à cet endroit, de l'autre coté du mur, c'est (ce sera) le vide des combles au dessus du liège.

    Comment avez vous traité l'isolation et l'étanchéité au niveau du raccord du pan de toit adjacent et le mur isolé?
    Je n'ai pas touché à l'étanchéité parfaite depuis 30 ans, l'isolation est décrite 3 post plus haut, le solin d'origine est dessous le liège. En pj les photos du montage (avant remplissage des granulés), intérieur , de dessus, de face (le liège sur le profilé, c'est des chutes)
    Le ne reste que le petit courant d'air entre les ardoises et le zinc, qui ira ventiler les voliges.

    L'enduit STO tient à merveille sur le liège, juste gêné pour travailler par les 15 cm de vide entre le liège et la poutre du pont. La distance du pont au mur tient compte de cette contrainte.
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. Publicité
  9. #127
    chataxe

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir,
    Comment as tu traité le pont thermique dû au dessus du pignon ?
    A+

  10. #128
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour.

    Comment as tu traité le pont thermique dû au dessus du pignon ?
    Pas traité, ça restera comme c'est, il faudrait démonter le toit et ce sera bien visible l'hiver, quand la température n'est pas trop basse.


    Quand on part de plus de 30 Mwh/an, on est pas forcément difficile sur certain point.

    @+
    Dernière modification par Philou67 ; 02/08/2010 à 11h07. Motif: Lien vers l'image ajouté
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #129
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    J'ai fini l'isolation en LDR, reste à nettoyer le toit et à démonter l'échafaudage, mais cela attendra un peu, je préfère isoler le toit de l'appentis (SDB), tant que les températures sont convenables.

    Il me reste 50% du toit principal, le toit de l'appentis et le mur sud et son trottoir isolé, pour que l'isolation soit complète, bref ce ne sera pas encore pour cet hiver que la dépense d'énergie pourra être minimale .

    Il me reste 12 panneaux 431 complets et quelques chutes, soit environ 8,5 m2, j'ai consommé 106,5 pour une estimation de 105 m2 et une marge théorique de 3 panneaux (erreur dans mes plans sur Word sans doute).

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #130
    Philou67

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    (erreur dans mes plans sur Word sans doute).
    Des plans sur Word... Mon sang n'a fait qu'un tour !
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  13. #131
    dolf7

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bjr
    Chapeau bas Mr SK69202 super boulot
    Si tu n'as plus d'ite a faire chez toi ,j'ai une adresse pour un petit chantier dans les Landes...
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  14. #132
    palus06

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    c'est vrai que tu es doué pour l'ITE et pour la bonne débrouille!
    rien que l'échaffaudage, ça m'impressionne!
    moi aussi, si tu as un peu de temps,j'ai une adresse pour toi!
    @+

  15. Publicité
  16. #133
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    Des plans sur Word... Mon sang n'a fait qu'un tour !
    Pas de panique, on va dire des "schémas" dans ce genre:



    Je n'ai pas fini et les photos de loin ça gomme les imperfections.


    @+
    Dernière modification par Philou67 ; 07/08/2010 à 00h09. Motif: Ajout du lien sur l'imagette
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #134
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    Je mets un lien ici, vers un post qui décrit la méthode que j'ai utilisé pour des passages de ventilation à travers l'ITE.

    Un autre sur le comportement de la maison au rez de chaussée cet été.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #135
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour.

    Une image du pignon est, débarrassé de l'échafaudage, le laurier a fait les frais du déplacement de l'axe satellite parabole.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #136
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,

    J'ai fini mon pignon ouest, la mise en place de la couche de finition est très facile. (pj, le ciel toujours parfait )



    @+
    Salut SK69202,

    pourrais-tu donner plus de précision sur la mise en place de la couche de finition? Quelle méthode a tu utilisé?

    Je te pose ces questions pqrce que je me lqnce sur l'ITE liège de notre maison et lors de tests prealables on a trouvé des problème pour arriver a une finition qui correcte. Inicialment on avais mis trop de couche et lors du sechage des fisures on aparu. Une fois l'eppaiseur de couche maitrise (environ 1,5 mm de quoi a bien faire l'enduit inférieur de protection pour empecher que les defaux soient visible) on à trouvé une finition correcte en faisant de ronds avec le couteau inox sur l'enduit de finition au but de cinq minutes d'être appliqué.

    Merci d'avance de ta réponse

  20. #137
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour.

    En finition j'ai utilisé STOSIL K 1mm de chez STO, cela s'étale à la truelle inox jusqu'à l'épaisseur des grains, 1mm dans mon cas.
    Il y a un primaire (qui se met au pinceau/rouleau) entre cette couche et l'enduit mince dans lequel est marouflé un treillis anti-fissuration et qui recouvre la laine de roche.
    En dehors des défauts pré-existants, seul les jonctions entre les différentes phases de mise en place de la finition posent problème.

    Sur la photo de mon pignon est (mon post précédent), la partie basse de l'isolation (moins épaisse) est en liège recouvert avec la même méthode (5mm au total).

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #138
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonjour.


    En dehors des défauts pré-existants, seul les jonctions entre les différentes phases de mise en place de la finition posent problème.

    Sur la photo de mon pignon est (mon post précédent), la partie basse de l'isolation (moins épaisse) est en liège recouvert avec la même méthode (5mm au total).

    @+
    Merci de ta réponse. Tout ça va beacoup m'aider.

    Pour arriver a une finition correcte, même si, comme tu dis dans tes posts, le plus interessant pour toi est le comportement thermique, quelle précision dans la mise en place de plaques isolantes a-tu consideré? C'est à dire, toutes les plaques sont parfaitement mises à niveau pour assurer la planarité du mur fini avec enduit ou par contre le deviations de quelques mm peuvent être absorbé par l'enduit?

    Si j'ai pas mal compris dans les postes precedents finalement tu a utilisé une truelle denté pour apporter la quantité correcte d'enduit dans la première couche (celle qui va avant du trelli) mais comment tu verifies ça? Tu passes la truelle jusqu'à que les dents touchet l'isolant ou tu n'arrives pas à le toucher?

    Pour l'instant j'ai fait que quelques preuves d'un mètre carré. Pour ces surfaces si petites les manques de planarité de l'enduit sont très dificiles à apprecier mais je craint que cette planarité soit plus difficile à attendre lors qu'on attaque de plus grandes surfaces. Est-ce que tu as une astuce pour assurer la planarité de l'enduit? Lors des petits tests j'ai pu verifier que la pose du trelli aide a avoir une finition assez fomogéne car il sert comme espece de niveau et aide à eliminer l'excedent de matériau dans la première couche.

    Pour essayer de diminuer les problèmes sur le joinctions de la finition je vais essayer de faire des parties de travail avec du ruban adhesif. Une fois chaque phase de mise en place de l'enduit est finie et l'enduit sec j'enleverai le ruban pour avoir un front de travail clair et propre pour continuer avec la phase suivante. Comment est-ce que tu as procédé dans ton cas? Pour les couches qui contient le trelli j'ai vu que tu laisse sans posser la deuxieme couche a dix cm du bord du trelli. Est-ce que ça marche pour empecher les problèmes de finition sur les jointions de l'enduit de protection?

    Merci encore. Meilleures salutations.

  22. Publicité
  23. #139
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    Si le défaut de planéité dépasse 2 mm (mésalignement des panneaux, chevilles qui dépassent etc), c'est quasiment râpé pour que l'enduit le rattrape. J'en ai plein, en raison des murs pas droits, de l'enduit de lissage des pierres pas si lisse que ça, du montage sans calage et de chevilles récalcitrantes. Si un pro te fait ça, tu payes pas.

    En principe la LDR est recouverte avec un peigne ou une taloche cranté pour déposer la première couche d'enduit. Je n'ai jamais réussi à avoir un truc correct et cela faisait pelucher la LDR.
    La méthode que j'ai d'abord décrite avec photo me faisait consommer quasiment 2 fois plus d'enduit que prévu en contrepartie, c'est le mur le mieux réussi esthétiquement.
    Ensuite avec ce conseil, que j'ai adapté à mes moyens, j'ai fait.

    0) le treillis est préalablement découpé, voire prépositionné et "cloué" à sa place dans la LDR, puis j'en replie une partie pour travailler. (travail seul, vent grande longueur etc)
    1) je charge une surface de l'ordre du mètre carré avec une truelle normale. Pas trop car le temps de faire c'est un peu dur à maroufler à la fin. (cause de défauts)
    2) Je passe le peigne cranté 6 X 6 pour faire les rainures, la LDR apparait souvent dans les creux. Le rab d'enduit est récupéré. La taille de 6 X 6 m'a été conseillé par le commercial de l'enduit.
    3) Je positionne le treillis, avec un ou 2 coups de taloche (inox) pour qu'il tienne en faisant gaffe au recouvrement de 10 cm et au "si c'est droit".
    4) marouflage du treillis
    5) Enduisage du treillis.

    Avec cette méthode, ma consommation d'enduit est redevenue conforme aux données du fabricant, le treillis tient vite en place dès qu'il est un peu marouflé.

    Est-ce que tu as une astuce pour assurer la planarité de l'enduit?
    Non, dans mon post précédent je ne parlais que de la finition pas de l'enduit.
    Je charge la taloche et je passe la taloche inclinée pour charger les mailles du treillis, c'est quand même assez bien au premier coup, mais la reprise des manques éventuels a toujours dégradé l'aspect.

    Pour les jonctions, il faut penser au recouvrement des bandes de treillis, d'où les morceaux en l'air sur les bord.
    J'ai tenté de faire des jonctions biseautées, car je pensais à la pénétration de la pluie dans l'enduit puis l'isolant en cas de jonction nettes sans recouvrement, mais sous le treillis c'était un parfois pas possible.
    Je pense que c'est la maîtrise de la quantité d'enduits qui fait que parfois j'ai des sur-épaisseurs aux jonctions, je n'ai jamais réussi à maitriser ça et entre une sur-épaisseur et la pluie dans l'isolant j'ai vite choisi.

    Je ne sais pas si c'est la bonne méthode et d'autres avis serait souhaitable, mais rien n'a fissuré en un an et le mur sonne toujours creux, ce que j'interprète comme une absence d'eau.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  24. #140
    ericdu54

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour

    Une petite question est ce que vous avez fait une 2 eme passe d'enduit/colle tirée au couteau?
    Il faut faire une 2 eme passe d'enduit ou bien "frais sur frais" aprés le remplissage du treilli ou bien quand la première passe est totalement seche (ce que je fais car elle permet de rattraper tous les défauts quand tout est bien sec)

    Chez moi j'ai également les surépaisseurs du treilli (recouvrement primordial pour éviter toutes les fissures) mais je n'ai pas encore fait la 2 eme passe ....Je le ferais plus tard car les gelés sont la....

    A bientot

  25. #141
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir.

    Si un pro te fait ça, tu payes pas.
    Donc je crois que je vais pas me payer...

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message

    Je charge la taloche et je passe la taloche inclinée pour charger les mailles du treillis, c'est quand même assez bien au premier coup, mais la reprise des manques éventuels a toujours dégradé l'aspect.
    Je peux voir qu'on trouve les mêmes dificultés. Quand on fait le premier coup de taloche ça reste pas mal mais de lors qu'on veut repaser pour ameillorer le résultat ou la planarité ça devient souvent pire que c'était... conclusion: essayer de pas toucher à ce que est deja fait.

    Un conseill qui m'a été donné par le fabricant des enduit était de passer un coup de taloche (plaque de poliestirene) en faisant de ronds pour eliminer les possibles defaux. Le plus difficile là est de faire le coup de taloche au bon moment, c'est à dire, quan l'enduit à commencé son séchage et il est encore en phase plastique.

    Je essayé ça et le résultat n'a pas été concluant. En fait lors du ponçage a la taloche poliestirene j'ai trouvé des parties de l'enduits qui étaient dejà pretes a talocher mais d'autre qui ne l'étaient pas donc du coup quelques defauxs sont apparu.

    Bonne journée.

  26. #142
    herakles

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Hello Joanet ! ta maison est bien close , hors d'air et hors d'eau ? l'hiver va arriver , comment est la température à l'intérieur ? Et celle du stockage quand il fait froid dehors ?
    Un petit up de ton fil " votre avis sur ma maison bioclimatique ..." serait le bienvenu , avec photos... comme Alligator ..

  27. #143
    Yoghourt

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Au passage : dans le cas du liège/polystyrène, y'a la bête possibilité de poncer les défauts de planéïté à l'orbitale.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  28. #144
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par ericdu54 Voir le message
    Bonjour

    Une petite question est ce que vous avez fait une 2 eme passe d'enduit/colle tirée au couteau?
    Il faut faire une 2 eme passe d'enduit ou bien "frais sur frais" aprés le remplissage du treilli ou bien quand la première passe est totalement seche (ce que je fais car elle permet de rattraper tous les défauts quand tout est bien sec)

    Chez moi j'ai également les surépaisseurs du treilli (recouvrement primordial pour éviter toutes les fissures) mais je n'ai pas encore fait la 2 eme passe ....Je le ferais plus tard car les gelés sont la....

    A bientot
    Salut Ericdu54,

    Oui je fais « frais sur frais » en mettant le treillis dans la première couche.

    Si je comprends bien, pour ta technique, tu laisse sécher la première couche avec le treillis déjà posé à l’intérieur, et une fois sèche tu mets la deuxième couche au couteau pour tout égaliser, n’est-ce pas ? Ça a l’air pas mal, je vais essayer pour voir si ça minimise les défauts.

    @Herackles

    Désolé mais avec notre petit Marc qui viens d’arriver il y a juste un mois je n’ai pas trop de temps pour tout faire.

    La maison va être hors eau ce weekend, si la météo nous laisse finir l’imperméabilisation de la plus petites des toitures terrasses… pour le reste on avance piano piano. Je promets de mettre des photos de l’isolation des terrasses et du debout de l’isolation de murs… pour l’inertie ce que je peux dire et que même sans être hors eau ni hors air on ressent très bien le changement de température a l’intérieur. Maintenant, lors de matinée plus frais, aux-alentours de 15ºC on ressent une claire monté de température des qu’on rentre dans la maison.

  29. Publicité
  30. #145
    ericdu54

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Citation Envoyé par Joanet Voir le message
    Salut Ericdu54,

    Oui je fais « frais sur frais » en mettant le treillis dans la première couche.

    Si je comprends bien, pour ta technique, tu laisse sécher la première couche avec le treillis déjà posé à l’intérieur, et une fois sèche tu mets la deuxième couche au couteau pour tout égaliser, n’est-ce pas ? Ça a l’air pas mal, je vais essayer pour voir si ça minimise les défauts.
    Bonjour

    Désolé de ne pas avoir répondu tout de suite je suis un peu occupé....

    Généralement il est préconisé de faire frais sur frais mais on peu aussi le faire sur couche seche (ce n'est pas toujours indiqué dans les avis technique)... Les entreprises le font frais sur frais pour un gain de temps car un enduit peu prendre plusieurs jours pour sécher même avec une épaisseur de 2 mm....En plus les employés on le coup de main ....
    Le hazard fait qu'il y a un facadier qui habite pret de chez moi qui fait des ITE depuis 20 ans avec les produits STO qui m'a dit que ca marchais tout aussi bien...Le gros avantages c'est de pouvoir rattraper les defaut de surface facilement sans trop de passage

    Bonne journée

  31. #146
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Salut les "specialistes" de l'enduit sur isolation.

    Pour faire le marouflage du trellis, combien de metres carrés vous croyez qu'il serait raisonable de faire dans une seule fois? C'est à dire, combien de metres carrés pourraient être enduit avec la première couche de 2-3 mm pour y placer après le trellis?

    Je pense que pour minimiser les defauts dus aux jointions entre les differents reprises l'ideal serait de fair le maximum possible de la première couche pour posser les trellis et revenir après avec la deuxième couche sans creer pas trop de discontinuités.

    Merci d'avance de vos conseills.

  32. #147
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonsoir.

    Le truc, c'est que si tu fais trop de surface avant de maroufler, l'enduit à le temps de commencer sa prise et il devient alors difficile à maroufler.

    La stratégie que j'ai adopté pour lutter contre ça, ça a été de prépositionner le treillis à sa place (cloué dans la LDR) puis de rouler une partie (1 à 1,5 m2), d'enduire la LDR, dérouler le treillis, maroufler, puis bobinage du treillis dans l'autre sens et même principe.
    Avec 25kg d'enduit (1 sac) je faisais de 5 à 7 m2 (1 à 3 lait de treillis) et c'est cette surface qui a toujours déterminé la position des surépaisseurs.
    Ma vitesse n'étant que de 1,5 à 3 m2 à l'heure, je parle pour moi, un type qui a fait tout tout seul sans le tour de main et encore moins le rythme.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #148
    Joanet

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Je pense qu'on va être au moins deux personne à faire les enduits. C'est pour ça que je pensais que l'un de nous pourrais commencer a mettre la première couche et de lors qu'il y aura une surface de 2 ou 3 metres carres avec l'enduit, l'autre pourrait maroufler le trelli.

    La question qu'on se posse là est si on pourrais avoir par exemple un surface de quelques mètre carrés avec le trellis dejà posse (par exemple 5 ou 6 mètre carré) et revenir apres sur le debout pour mettre la dexième couche d'enduit sans souci que la première couche soit dejà trop prise.

    Lors de mes premières essais, que j'ai fait seul, je mettais un couche d'enduit et des que j'avais une surface assez grande je faisais le marouflage. Le principal problème que j'ai trouvé ici c'était les defauts de discontinuité car quand je revenais pour mettre autre fois la première couche, à coté de cette que je venais de finir, je devais forcement "repaser" sur la première couche que j'avais mis auparavant.

  34. #149
    Yuzz

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour SK,

    tu peux préciser "...puis bobinage du treillis dans l'autre sens et même principe."

    Merci
    Pour déplacer une montagne il faut commencer par la 1ere pierre.

  35. #150
    SK69202

    Re : ITE d’un vieux mur en LDR sous enduit avant, pendant, après.

    Bonjour.

    Le treillis est mis en place avant, histoire de pouvoir le mettre bien comme il faut (découpes, horizontalité et recouvrements.
    Je le maintenais avec des rondelles et des clous enfoncés dans la laine de roche .
    Je le roule dans un sens pour dégager une surface de 1 à 1,5 m2, car le treillis ne doit pas toucher l'isolant.
    La partie découverte de LDR est enduite avec le peigne crénelé, jusqu'au "rouleau de treillis (lui aussi maintenu par les clous).
    Ensuite je déroulais le treillis, qui comme il est plus ou moins guidé par la partie qui n'a pas été roulé se révèle plus facile à mettre "droit", puis marouflage de cette partie.

    Pour pouvoir poursuivre l'enduit, il faut écarter le treillis restant qui touche la LDR, donc en partant de l'autre coté je roulais le treillis jusqu'à la partie déjà enduite.
    Après on recommence à enduire la LDR avec le peigne sur 1 ou 1,5m etc. Lors du marouflage de cette nouvelle partie, on reprend le lissage de la jonction.

    Les surépaisseurs ont lieu quand l'enduit à pu sécher entre 2 séances de travail sur les recouvrements de treillis pas quand il était frais de quelques minutes ou les reprises de lissage permettaient de les minimiser.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Page 5 sur 8 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Resistance d'un mur sous le poids d'un enduit chaux ?
    Par ludox62 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/06/2008, 14h40
  2. mur pierre + doublage brique + enduit ciment =?
    Par letaz822 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2007, 17h33
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 08/10/2007, 17h08
  4. Enduit mur + isolation des murs et Toiture.
    Par _Victor dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/09/2007, 20h10
  5. Réponses: 12
    Dernier message: 19/07/2007, 00h35
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison