Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 87

Covid 2022



  1. #1
    Archi3

    Covid 2022


    ------

    Bonjour

    maintenant que nous commençons à avoir plus d'information sur les avantages et les inconvénients des vaccins, et des données sur plein de pays, je lance une discussion sur les perspectives de l'année prochaine.
    En janvier je me rappelle avoir alerté sur le fait que les vaccins n'allaient peut être pas être la solution miracle, et je disais prudemment "avant l'été". Ce qui pouvait passer pour du pessimisme se révèle finalement avoir été assez optimiste. Malheureusement pratiquement tous les risques potentiels prévisibles ont été réalisés : apparition d'un nouveau variant encore plus contagieux, protection pas totale, affaiblissement progressif de l'immunité dans l'année, sans compter les réactions sociales fortes dans certains pays (à tout prendre, la France a plutôt été bonne élève et le pass sanitaire, après avoir fait grincer des dents , s'est révélé finalement une motivation efficace, et probablement aussi une contribution efficace pour limiter les contagions entre non-vaccinés).

    Les vaccins ont quand même eu un effet très positif, et heureusement, mais pas total. On se retrouve dans certains pays avec une situation épidémique comparable à l'année dernière, mais avec moins de contraintes, et globalement un taux de létalité nettement inférieur. On se rapproche de la situation où la circulation du virus deviendrait socialement tolérable sans mesures particulières, mais on n'y est pas encore. Les pays ayant tenté la levée totale des mesures se sont pris en coup de bâton et certains, comme l'Autriche et les Pays Bas (les premiers pas très bien vaccinés, mais les seconds plutôt bien), se voient forcés de réinstaller des mesures de confinement partiel qu'ils espéraient ne plus revoir, avec des dommages psychologiques à la population. Le pass sanitaire en France risque d'être prolongé jusqu'en juillet.

    En réalité, on n'a jamais quitté la contradiction fondamentale d'une stratégie d'étalement. Une stratégie d'éradication vise à ce que le virus ne circule plus du tout, elle a été tentée par quelques pays, y compris en France sur un territoire comme la Nouvelle Calédonie. Cette stratégie a été bien trop parcellaire pour réussir au niveau mondial, et ces pays comprennent qu'ils ne vont probablement pas pouvoir espérer que le virus ait disparu pour lever les mesures, très contraignantes pour l'économie. La stratégie d'étalement vise "seulement" à aplanir la courbe mais ne change pas fondamentalement le nombre de malades nécessaires pour acquérir l'immunité collectiveL Les vaccins diminuent ce nombre mais ne l'annulent pas, donc le fond du problème reste le même : sur combien de temps étaler le pic épidémique ? c'est une question qu'on n'a jamais affrontée publiquement. La stratégie choisie dans la plupart des pays occidentaux a juste été , et reste encore, de réagir aux pics quand ils menacent le système de santé, mais sans avoir d'affichage clair du taux de contamination à maintenir pour que l'immunité s'installe. De fait, chercher un taux "le plus faible possible" présente aussi l'inconvénient majeur de prolonger la durée de la crise - en rejoignant à la limite nulle la stratégie d'éradication. Mais afficher un objectif de taux de contamination limité mais non nul, revient à reconnaitre publiquement qu'on accepte un nombre de décès inévitable (même si il est, heureusement, fortement réduit par les vaccins), une position difficile à adopter publiquement pour des gouvernements, même si finalement la politique suivie réellement revient à peu près à ça.

    Bref entre incertitudes sur les revaccinations, la durée de l'immunité (quid de la durée après la 3e dose ???) , la possibilité de nouveaux variants encore plus contagieux (finger crossed ) , et les tensions sociales qui risquent de grandir entre contraintes de moins en moins supportables par une population saturée, et les conséquences économiques de ralentissements de production qui se continuent (à cet égard, la Chine, moins encore que les autres, n'offre une solution claire de solution pour l'épidémie), il y a encore de nombreux nuages à l'horizon . Alors, quand est ce que nos enfants ne devront plus porter de masques à l'école ? les paris sont ouverts ...

    -----
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    polo974

    Re : Covid 2022

    Juste pour rire un peu, le titre m'a fait pensé à "Rocky 4"...

    Esperons donc que ce soit l'épisode final...

    Bon, sauf erreur, Pfitzer a aussi sorti un traitement efficace (en cours de validation, cf fil traitement vs vaccin (ou vice-versa)).

    Bref, on a quand même de bonne chance d'en finir avec ce truc, même si on doit se prendre un rappel régulier passé un certain âge.

    Vu hier à la télé, partout en Europe ça serre les boulons et pousse sérieusement à la vaccination...
    Jusqu'ici tout va bien...

  5. #3
    Archi3

    Re : Covid 2022

    oui j'avais aussi pensé aux épisodes de Star Wars (la Menace Fantôme ... ?) , mais la situation ne prête pas tellement à rire ...

    le traitement ne me parait pas vraiment résoudre le problème, puisque le problème arrive quand les services de soins sont saturés, et le traitement sera surement donné sous contrôle médical dans ces services justement.
    Dernière modification par Archi3 ; 14/11/2021 à 13h25.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  6. #4
    GBo

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Bonjour

    maintenant que nous commençons à avoir plus d'information sur les avantages et les inconvénients des vaccins, et des données sur plein de pays, je lance une discussion sur les perspectives de l'année prochaine.
    En janvier je me rappelle avoir alerté sur le fait que les vaccins n'allaient peut être pas être la solution miracle, et je disais prudemment "avant l'été". Ce qui pouvait passer pour du pessimisme se révèle finalement avoir été assez optimiste. Malheureusement pratiquement tous les risques potentiels prévisibles ont été réalisés : apparition d'un nouveau variant encore plus contagieux [...]
    Je t'arrête tout de suite : le variant delta a été détecté en Octobre 2020, donc avant tes "prédictions" de Janvier 2021, et il est également antérieur à la campagne de vaccination massive...
    Dernière modification par GBo ; 14/11/2021 à 13h34.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    le traitement ne me parait pas vraiment résoudre le problème, puisque le problème arrive quand les services de soins sont saturés, et le traitement sera surement donné sous contrôle médical dans ces services justement.
    Non, pas forcément : les traitements antiviraux Pfizer ou Merck sont censés être utilisés préventivement dès la détection d'une infection (suite aux premiers symptômes bénins ou modérés, voire suite à un test PCR+) chez les personnes présentant un facteur de risque, donc sans attendre que les symptômes s'aggravent et nécessitent une admission à l'hôpital puisque, justement, ils sont censés réduire le risque d'hospitalisation.

  9. #6
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Je t'arrête tout de suite : le variant delta a été détecté en Octobre 2020, donc avant tes "prédictions" de Janvier 2021, et il est également antérieur à la campagne de vaccination massive...
    il a peut être été détecté en octobre en Inde pour la première fois, mais je ne crois pas qu'on en parlait beaucoup encore en Janvier en Europe, enfin je ne me rappelle plus bien mais il me semble qu'on s'inquiétait surtout du variant alpha qui s'était propagé en Angleterre, puis en France en février mars. Le delta est arrivé en Europe après, et a plutôt été responsable de la vague à partir de juin.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  10. Publicité
  11. #7
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Non, pas forcément : les traitements antiviraux Pfizer ou Merck sont censés être utilisés préventivement dès la détection d'une infection (suite aux premiers symptômes bénins ou modérés, voire suite à un test PCR+) chez les personnes présentant un facteur de risque, donc sans attendre que les symptômes s'aggravent et nécessitent une admission à l'hôpital puisque, justement, ils sont censés réduire le risque d'hospitalisation.
    mouais, à voir qui sera concerné par une prise en charge préventive vu le coût...

    Mais encore une fois, le problème de la "réduction du risque" c'est qu'elle s'applique à une population de malades susceptible de croitre exponentiellement au moins pendant un certain temps, et donc saturer quand même les services - sauf si les flambées épidémiques s'arrêtent avant qu'ils soient saturés, mais ça reste une épée de Damoclès. Et en pratique on voit bien comment les états réagissent à la menace, avant d'être vraiment débordés (ce qui n'est évidemment pas mauvais en soi). Donc on continue à avoir une pression sociale et économique qui pèse sur la société, c'est le vrai problème.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  12. #8
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    La stratégie choisie dans la plupart des pays occidentaux a juste été , et reste encore, de réagir aux pics quand ils menacent le système de santé, mais sans avoir d'affichage clair du taux de contamination à maintenir pour que l'immunité s'installe. De fait, chercher un taux "le plus faible possible" présente aussi l'inconvénient majeur de prolonger la durée de la crise - en rejoignant à la limite nulle la stratégie d'éradication. Mais afficher un objectif de taux de contamination limité mais non nul, revient à reconnaitre publiquement qu'on accepte un nombre de décès inévitable (même si il est, heureusement, fortement réduit par les vaccins), une position difficile à adopter publiquement pour des gouvernements, même si finalement la politique suivie réellement revient à peu près à ça.
    Mais avec une immunité post-vaccinale ou post-infection qui divise par 10 à 20 le risque de développer une forme grave du Covid ou d'en mourir (même si pour cela il faudra que les plus vulnérables reçoivent un rappel annuel) et qui (grâce au taux d'immunité de la population) divise par 3 ou 4 le taux de croissance de l'épidémie, on se retrouve en gros dans la même situation que face à la grippe - ce qui n'était clairement pas le cas il y a un an.

    Il faut voir l'immunité collective non pas comme un objectif à atteindre une fois pour toutes, mais comme un processus, avec un seuil variable en fonction des saisons (plus haut en hiver qu'en été), et avec des réinfections périodiques ne donnant lieu qu'à une maladie relativement bénigne (du moins si les personnes vulnérables sont vaccinées) venant rebooster les défenses immunitaires individuelles et faire remonter le taux d'immunité de la population, à l'occasion de vagues épidémiques qui vont probablement devenir saisonnières.
    Comme celles causées par les différentes souches du virus de la grippe ou d'autres virus respiratoires (en particulier les coronavirus déjà endémiques), par lesquelles la plupart d'entre nous sont réinfectés toutes les quelques années, ce qui permet de maintenir l'immunité populationnelle à un niveau assez élevé alors que ces virus mutent tout autant que le SARS-CoV-2, donnant lieu à de nouveaux variants face auxquels l'immunité acquise est moins efficace.

  13. #9
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Je t'arrête tout de suite : le variant delta a été détecté en Octobre 2020, donc avant tes "prédictions" de Janvier 2021, et il est également antérieur à la campagne de vaccination massive...
    et je rectifie, je n'ai pas fait de "prédictions", au sens déterministe, ça aurait supposé que j'aie des informations que je n'avais pas. J'ai juste dit qu'il n'était nullement certain que les vaccins apportent une solution définitive et rapide (en quelques mois) au problème, parce qu'il y avait plusieurs problèmes potentiels qui pouvaient handicaper leur efficacité, et effectivement on l'a constaté.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  14. #10
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    mouais, à voir qui sera concerné par une prise en charge préventive vu le coût...
    Le moins de monde possible, si 100% des personnes à risque sont vaccinées (et reçoivent un rappel s'il y a lieu)...
    C'est encore le traitement le moins coûteux, et de loin !

    Mais encore une fois, le problème de la "réduction du risque" c'est qu'elle s'applique à une population de malades susceptible de croitre exponentiellement au moins pendant un certain temps, et donc saturer quand même les services - sauf si les flambées épidémiques s'arrêtent avant qu'ils soient saturés, mais ça reste une épée de Damoclès.
    Ni plus ni moins que celle que constitue le risque d'apparition d'une nouvelle souche du virus de la grippe, comme en 1919 (grippe "espagnole") ou en 1968 (grippe "de Hong-Kong"). Autrement dit il faudra que la surveillance (génomique et épidémiologique) du SARS-CoV-2 soit maintenue, comme l'est celle du virus de la grippe.

  15. #11
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Mais avec une immunité post-vaccinale ou post-infection qui divise par 10 à 20 le risque de développer une forme grave du Covid ou d'en mourir (même si pour cela il faudra que les plus vulnérables reçoivent un rappel annuel) et qui (grâce au taux d'immunité de la population) divise par 3 ou 4 le taux de croissance de l'épidémie, on se retrouve en gros dans la même situation que face à la grippe - ce qui n'était clairement pas le cas il y a un an.
    ça reste à vérifier, en tout cas plusieurs pays européens s'apprêtent à prendre des mesures qui sont nettement plus strictes que celles prises contre la grippe, et même en France, ça vient de tomber, le gouvernement "n'exclut pas un reconfinement"

    https://www.20minutes.fr/sante/31715...-gabriel-attal

    Ca se passe dans un contexte où, les mesures barrières s'étant largement assouplies, les épidémies hivernales (bronchiolites, gastro, et probablement la grippe) reviennent en force, peut être même encore plus que les années précédentes vu le manque d'immunisation de l'année dernière, où certains soignants ne peuvent exercer faute de vaccination, et où ceux qui restent ont des charges de plus en plus lourdes, et certains craquent - bref les capacités de soin sont de plus en plus en tension. Clairement une grippe normale + un pic covid en même temps, ça ferait mal.

    Il faut voir l'immunité collective non pas comme un objectif à atteindre une fois pour toutes, mais comme un processus, avec un seuil variable en fonction des saisons (plus haut en hiver qu'en été), et avec des réinfections périodiques ne donnant lieu qu'à une maladie relativement bénigne (du moins si les personnes vulnérables sont vaccinées) venant rebooster les défenses immunitaires individuelles et faire remonter le taux d'immunité de la population, à l'occasion de vagues épidémiques qui vont probablement devenir saisonnières.
    Comme celles causées par les différentes souches du virus de la grippe ou d'autres virus respiratoires (en particulier les coronavirus déjà endémiques), par lesquelles la plupart d'entre nous sont réinfectés toutes les quelques années, ce qui permet de maintenir l'immunité populationnelle à un niveau assez élevé alors que ces virus mutent tout autant que le SARS-CoV-2, donnant lieu à de nouveaux variants face auxquels l'immunité acquise est moins efficace.
    oui oui en théorie je suis d'accord . Mais en pratique, on a un vrai problème d'extension quantitative des cas, très difficile à prévoir, et qui restent susceptibles de saturer les capacités de soin - et encore une fois les mesures sont prises devant des menaces et pas à cause de certitudes.
    Dernière modification par Archi3 ; 14/11/2021 à 14h20.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  16. #12
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Ni plus ni moins que celle que constitue le risque d'apparition d'une nouvelle souche du virus de la grippe, comme en 1919 (grippe "espagnole") ou en 1968 (grippe "de Hong-Kong"). Autrement dit il faudra que la surveillance (génomique et épidémiologique) du SARS-CoV-2 soit maintenue, comme l'est celle du virus de la grippe.
    évidemment ! sauf qu'une grippe très contagieuse (qui était d'ailleurs l'hypothèse de risque favorite des épidémiologistes, avant celle d'un coronavirus) , reste encore à arriver, alors que le SARS Cov2, lui, il est là, et bien là.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  17. Publicité
  18. #13
    SK69202

    Re : Covid 2022

    2022, peut-être qu'on regardera se qui a marché ailleurs plutôt qu'il y a 89 ans pour préserver la population.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #14
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    évidemment ! sauf qu'une grippe très contagieuse (qui était d'ailleurs l'hypothèse de risque favorite des épidémiologistes, avant celle d'un coronavirus) , reste encore à arriver, alors que le SARS Cov2, lui, il est là, et bien là.
    Tu veux dire reste à arriver de nouveau, comme par exemple en 1919-20 ou en 1968-70 (personne n'a l'air de se souvenir qu'en France l'excédent de mortalité avait atteint 40000 en deux mois, décembre 69 - janvier 70)...

  20. #15
    Archi3

    Re : Covid 2022

    bien sur oui, l'arrivée d'un nouveau virus n'a rien d'exceptionnel pour l'humanité.

    Ce qu'il y a de nouveau, c'est qu'on a maintenant des services de réanimation super modernes, et on n'a pas envie de les voir débordés. Avant, on se contentait d'enterrer les morts.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  21. #16
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Histoire de relativiser, voici ce qui se passe au Royaume-Uni, où toutes les restrictions ont été levées au début de l'été malgré la vague due au variant delta et aucune réinstaurée depuis, alors que certains "experts" prédisaient que le nombre quotidien de cas allait largement dépasser les 100000 (environ 1500 par million), voire 200000, et que les hôpitaux seraient saturés au début de l'automne.
    En fait il n'a jamais atteint 50000. En moyenne depuis 4 mois il a oscillé entre 25000 à 35000, pour un total de 5 millions de nouveaux cas confirmés et probablement au moins le double d'infections, en majorité dans la partie non vaccinée de la population, ce qui compense largement le fait que le pourcentage de vaccinés est aujourd'hui plus faible au R-U. qu'en France.
    Et apparemment, pas mal d'épidémiologistes estiment que le fait d'avoir maintenu (même involontairement...) une incidence assez élevée jusqu'au début de l'automne aura probablement permis grâce à l'immunité collective sinon d'éviter, du moins de limiter la nouvelle vague due au changement de saison (dont le pic a apparemment été atteint avant la fin octobre - à confirmer).

    Nom : coronavirus-data-explorer-UK-nov-2021.jpg
Affichages : 590
Taille : 89,7 Ko

  22. #17
    yves95210

    Re : Covid 2022

    En complément des messages précédents, un peu de lecture (article publié dans le NEJM).

  23. #18
    Bounoume

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    bien sur oui, l'arrivée d'un nouveau virus n'a rien d'exceptionnel pour l'humanité.

    Ce qu'il y a de nouveau, c'est qu'on a maintenant des services de réanimation super modernes, et on n'a pas envie de les voir débordés. Avant, on se contentait d'enterrer les morts.
    Cela me semble essentiel....
    J' ai pratiqué en réa aux alentours de 1980..... A l' époque à la fois il y avait des morts illégitimes récupérables facilement (ou presque...) et le fatalisme dès lors que la probabilité de succès (avec récupération correcte) était faible.... Si on s' acharnait (ça m' est souvent arrivé...) ça se terminait quand même très vite....
    Maintenant les cas de bon pronostic sont correctement pris en charge, alors qu' à l' époque.....
    ><pour les autres, la Médecine dispose de plein d' artifices, efficaces sur la survie, parfois aussi sur la qualité de vie, mais cela a un coût.....
    J' avais été choqué quand un Collègue réanimateur affirmait franchement que tel patient ne DEVAlT pas être pris en charge..... [mais les Internistes, eux, décidaient déjà discrètement et ne confiaient en réanimation que si ils espéraient un résultat..] Seuls les traumatisés crâniens étaient pris en charge sans aucune condition de terrain...
    alors que le résultat final.... euh... moyen.....
    Maintenant l' âge, les comorbidités, le pronostic des ARDS sur covid, les chances de récupérer après avoir du démarrer une oxygénation extracorporelle, ça ne relativise pas la décision que 'tout doit être tenté à n' importe quel prix'....

    Changement de morale sociale.....

    Égoïstement, j' aurais pourtant tendance à trouver ça bien : 72 ans, et sur la voie glissante du gâtisme et autres joyeusetés.....
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  24. Publicité
  25. #19
    Bounoume

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Et apparemment, pas mal d'épidémiologistes estiment que le fait d'avoir maintenu (même involontairement...) une incidence assez élevée jusqu'au début de l'automne aura probablement permis grâce à l'immunité collective sinon d'éviter, du moins de limiter la nouvelle vague due au changement de saison (dont le pic a apparemment été atteint avant la fin octobre - à confirmer).
    Pièce jointe 449251
    Evident mon cher Watson
    hélas plutôt politiquement incorrect....

    Avec un corollaire:
    les mesures de distanciation concernant les jeunes et les enfants.... fort contraignantes à l' école....
    Qu' en penser ?
    Quel serait le moins mauvais pari?
    laisser faire? un peu? beaucoup? pas du tout?
    pour quelles conséquences????
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  26. #20
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    Avec un corollaire:
    les mesures de distanciation concernant les jeunes et les enfants.... fort contraignantes à l' école....
    Qu' en penser ?
    Quel serait le moins mauvais pari?
    laisser faire? un peu? beaucoup? pas du tout?
    pour quelles conséquences????
    Si 100% des adultes de leur entourage étaient vaccinés, surtout les plus vulnérables (booster compris), la question ne se poserait même pas.

    Pas plus que celle de la vaccination des moins de 12 ans (à part les très rares atteints d'une pathologie leur faisant courir un risque élevé en cas d'infection).
    Et elle ne se serait pas sans-doute pas posée non plus pour les 12-17 ans. D'ailleurs en Angleterre seulement 25% des 12-15 ans ont reçu au moins une dose de vaccin selon chiffres au 11/11, et il n'y a pas eu de pression démesurée pour les faire vacciner; mais le taux de vaccination des adultes et en particulier des plus vulnérables était (beaucoup) plus élevé qu'en France au début de l'été, avant l'annonce du pass sanitaire...

  27. #21
    Bounoume

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Si 100% des adultes de leur entourage étaient vaccinés, surtout les plus vulnérables (booster compris), la question ne se poserait même pas.
    Bien sûr.....
    Seulement la charité sociale octroie aux CourageuxRésistants non-vaccinés le droit imprescriptible d' être soignés en premier, même aux dépens des soins aux brebis obéissantes....
    Priorité à l' individu Unique, devant tous les autres....

    Pas question de prioriser l' offre de soins/réanimation pour les vaccinés..... et que les autres se contentent des places restées vacantes....

    Alors, dans le monde tel qu' il est, comment gérer ce problème des jeunes et très jeunes?
    Dernière modification par Bounoume ; 14/11/2021 à 17h54.
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  28. #22
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    Bien sûr.....
    Seulement la charité sociale octroie aux CourageuxRésistants non-vaccinés le droit imprescriptible d' être soignés en premier, même aux dépens des soins aux brebis obéissantes....
    Priorité à l' individu Unique, devant tous les autres....

    Pas question de prioriser l' offre de soins/réanimation pour les vaccinés..... et que les autres se contentent des places restées vacantes....
    On n'est pas à Singapour, non plus...

    Alors, dans le monde tel qu' il est, comment gérer ce problème des jeunes et très jeunes?
    En les laissant contaminer leurs parents ou grands-parents non vaccinés, histoire d'augmenter plus rapidement le taux d'immunité ?
    (et de préférence tant qu'il y a de la place dans les hôpitaux, sans attendre l'épidémie de grippe et autres joyeusetés)
    Remarque, volontairement ou non, c'est un peu ce qu'ont fait les Britanniques...

  29. #23
    MissJenny

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    laisser faire? un peu? beaucoup? pas du tout?
    il n'est pas certain que laisser faire soit une bonne politique. Plus la taille de la population de SARS-CoV2 est grande est plus elle peut accumuler de diversité génétique (c'est ce que dit la théorie neutraliste de l'évolution), et plus on a de chances de voir émerger un variant agressif (car une mutation peut être neutre du point de vue du virus et délétère pour nous).

  30. #24
    FC05

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Un COVID grave avec réa 30 jours ça fait au moins 90 000 € ... Alors les antivax il faut les mettre devant leurs responsabilités et dire clairement les choses.

    Je n'ai pas entendu un homme politique en France qui ai eu le courage de dire les choses aussi clairement.




    PS : petit calcul : si 0,5% des gens vont en réa, ça fait un coût moyen de 450 €, contre les 25 € d'un vaccin. Les antivax sont clairement une émanation du loby médical.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  31. Publicité
  32. #25
    SK69202

    Re : Covid 2022

    Un COVID grave avec réa 30 jours ça fait au moins 90 000 € ... Alors les antivax il faut les mettre devant leurs responsabilités et dire clairement les choses.

    Je n'ai pas entendu un homme politique en France qui ai eu le courage de dire les choses aussi clairement.
    Parce que peut-être, il pourrait être dit aux femmes enceintes de se débrouiller avec leurs problèmes spécifiques, aux accidentés de la route, du travail et autres contaminés itou, aux gros et cancéreux d'assumer, aux preneurs d'avions de payer les aéroports, de payer l'école pour ceux qui en on encore besoin, aux porteurs d'effets secondaires des vaccins obligatoires de se demerder.

    On comprend la réticence du politique de mettre un doigt dans l'engrenage, dans ce qui n'est pas encore un état totalitaire.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #26
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message



    En les laissant contaminer leurs parents ou grands-parents non vaccinés, histoire d'augmenter plus rapidement le taux d'immunité ?
    .
    A priori c'est plutôt dans l'autre sens que ça se passe...du moins quelques clignotants commencent à bien s'allumer, comme cet article par exemple ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33289923/

  34. #27
    polo974

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Parce que peut-être, il pourrait être dit aux femmes enceintes de ...
    Oh, le beau chiffon rouge...

    Et remarque finale politique plus insidieuse que farfelue.
    Jusqu'ici tout va bien...

  35. #28
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Covid 2022

    Même demande que sur le fil sur la vaccination des enfants.

  36. #29
    Archi3

    Re : Covid 2022

    Ça a commencé par deux régions, mais maintenant c'est toute l'Autriche qui décide un reconfinement général, vaccinés comme non vaccinés.

    https://www.bfmtv.com/sante/covid-19...111190153.html


    Houston, on a un problème ....
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  37. #30
    yves95210

    Re : Covid 2022

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Ça a commencé par deux régions, mais maintenant c'est toute l'Autriche qui décide un reconfinement général, vaccinés comme non vaccinés.

    https://www.bfmtv.com/sante/covid-19...111190153.html

    Houston, on a un problème ....
    Oui, mais il semble qu'il y a une assez bonne corrélation entre la croissance de l'épidémie et le pourcentage de vaccinés, ou plutôt le pourcentage de non-vaccinés, qui va quasiment du simple au double dans les pays ci-dessous (et il faudrait aussi tenir compte du pourcentage d'immunisés post-infection, plus faible dans les pays moins touchés durant les premières vagues : le cumul des décès par million d'habitants se situait entre 1000 et 1200 en Allemagne et en Autriche au début de l'été, contre 1600 à 2100 dans les autres pays représentés) :

    Nom : image_2021-11-19_112902.png
Affichages : 387
Taille : 365,2 Ko

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Ariane 6 ne s’envolera pas avant 2022
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/10/2020, 16h10
  2. Fin des chaudières Fioul en 2022.
    Par Salva57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 30/07/2020, 15h35
  3. lave vaisselle bosch sms 2022
    Par alain coureaux dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/06/2009, 14h07
  4. Télévision qui reste en veille, Daewoo CTV-2022
    Par tchou02 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/09/2005, 13h03
  5. Cherche puce TLE 2022 (?) ou équivalent
    Par anargyre dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/11/2003, 17h35