Répondre à la discussion
Page 80 sur 256 PremièrePremière 8081 82 83 84 85 86 87 88 89 90 DernièreDernière
Affichage des résultats 2 371 à 2 400 sur 7655

Retours d'expériences chaudières OKOFEN




  1. #2371
    manet942

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    je fais comme TAM, faut pas hésiter à soulever la grille au maxi pour engager le crochet dans le premier maillon, elle se remet toute seule en place ensuite.

    -----


  2. Publicité
  3. #2372
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par phil7759 Voir le message
    [...]
    pendant 7 jours elle n'a jamais eu une pause, toujours en marche continu sur une moyenne de 77° de t° chaudière ce qui est élevé et ne s'arretant pas à 81°, comme avant.

    Tu n'as plus de cycle de 9 min mais des cycles de 7 jours/ voire à l'infini.

    Ils ont relevé très haut les consignes d'arret comme si ils pensaient que ta chaudière était obligé d'être très haut et donc de moduler très bas.
    En gros, tu es toujours au minimum de ta puissance mais sans jamais s'arreter.
    Si on estime que la chaudière au minimum consomme 1kg/heure, alors tu serais à 24kg par jour puisqu'elle n'est jamais sur pause.

    Donc, c'est peut être bien réglé pour ton mal (9mn de cycle avant) mais c'est surtout energivore et à aucun moment tu profites de l'inertie de ta maison.
    [...]
    [relevé du 13fev]


    [relevé du 20fev]


    Cette stabilisation (*) étant remarquable, je voudrais essayé d'identifier les paramètres modifiés pour arriver à ces réglages, faute d'explications...


    (*)
    • oscillation 76-78° le 13 fev
    • oscillation 77-78° le 20 fev (encore mieux !)

  4. #2373
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    N'hésitez pas à relever mes erreurs !!
    • température max chaudière: semble être au moins à 82°C sinon, elle se serait arrêtée à 81° le 20 fev.
    • température de stabilisation (~77°C). Comment peut-elle y arriver ? En augmentant sa température nominale ?... Les tAlim vont augmenter... j'ai du mal à imaginer la suite

  5. #2374
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Oui. En effet, bluffant...

    1) Même analyse sur le maxi. Semble au moins de 82°. Me semble assez "suicidaire". J'espère que le technicien sait ce qu'il fait...

    2) Temp chaudière se stabilise à environ 77°.

    Ce qui est bluffant, c'est que tout semble stable sur une journée entière: la temp de consigne (au pallier près) (HK1 Soll), la temp de départ réelle (HK1 Ist), le niveau de temp chauidère. Et, je le suppose, niveau de modulation...

    Quelque chose m'échappe : comment le besoin de chauffage peut-il est constant sur une journée entière ???

    Maintenant si on admet ça, non, la temp de chaudière peut se stabiliser à 77° (si le maxi est au-delà). Le niveau de modulation baisse, de sorte à ce que la puissance développée (réelle) égale la puissance nécessaire.

    A 77°, pour un maxi de 82° (supposons), doit correspondre à un niveau de modulation de 3 ou 4 (sur 17).

    Cela me semble normal.

    La temp nominale n'est pas la temp "stable".

    S'il n'y a pas d'oscillations, la chaudière se stabilise à un niveau de modulation donnée, tel que la chaleur produite = chaleur évacuée par le chauffage.

    Grosso modo (ce n'est pas totalement liéniare) :

    - si la chaudière est en-dessous de sa temp nominale, elle module à la hausse
    - plus elle est en-dessous, elle plus est à la hausse
    - au-dessus de la temp nomianle, elle module à la baisse
    - quand elle s'approche de la temp maxi, elle est à un niveau voisin de 0

    Donc "grosso modo" :

    - niveau de modulation = 0, cela veut dire que la temp de chaudière est voisine de son maxi
    - niveau 8 ou 9, cela veut dire que la temp de chaudière est voisine de lma temp nomianle
    - niveau de modulation = 17, on est au min imum ou en-dessous (sous 65°).

    Et en réalité, c'est l'inverse : c'est la temp chaudière qui résulte du bilan "chaleur produite - chaleur évacuée" (si les apports froids sont plus importants que la production de chaleur, la temp chaudière baisse ; la chaudière réagit en modulant à la hausse ; la temp chauidère tend à remonter pour se rapprocher de la temp nominale ; si le bilan est trop positif, la temp dépasse la temp nominale, le système réagit en modulant à la baisse).

    Donc là, le cycle stable à 77°, cela veut juste dire que la chaleur produite, à un niveau de modulation très faible correspondant à ette température, équilibre la chaleur perdue par le chauffage.

    Maintenant, je reste bluffé sur cette stabilité de tous les paramètres, à commencer par le besoin ! Incompréhensible comment sur une journée entière, un besoin de chauffage peut rester aussi stable, avec une régulation climatique (qui tient compte de la temp externe) !!! Ce midi, il faisait 12. Demain matin, ce sera voisin de 0... Cela fait un "besoin" qui varie du simple ou double, et même un peu plus. Chez moi.. Et je ne parle pas du soleil, qui a encore apporté pas mal de calories, ce dont la sonde a tenu compte... Donc un besoin variant su simple au triple. Et une temp de départ de consigne devant varier, au pif de 23 à 35° (faudrait que je calcule avec précision avce les paramètres de courbe).

    Je n'ai plus du tout la config de irtf52 en tête. Tampon ?

  6. #2375
    KMan

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    Bonjour KMan,
    Non pas d'astuce ?.. Sur ta photo, il y a au moins 2 maillons visibles en se baissant.
    C'était la dernière fois, à chaque ramonage automatique (20h chez moi), la course n'est jamais la même. Des fois, c'est super simple à mettre, des fois je galère (aujourd'hui il n'y avait qu'un seul maillon visible).

    J'ai finalement réussi, j'ai mis 45 min entre les 2 essais d'hier et les 3 daujourd'hui (en comptant le temps à chercher dans la doc si j'avais oublié un truc et sur le net s'il y avait des astuces).
    Dernière modification par KMan ; 23/02/2014 à 17h45.

  7. #2376
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Je ne retrouve pas ce passage que tu cites :

    Ils ont relevé très haut les consignes d'arret comme si ils pensaient que ta chaudière était obligé d'être très haut et donc de moduler très bas.
    .... /....
    Donc, c'est peut être bien réglé pour ton mal (9mn de cycle avant) mais c'est surtout energivore et à aucun moment tu profites de l'inertie de ta maison.


    1) Si elle en a le temps, la chaudière module à zéro sans mettre le maxi à 80 ou plus. La mienne est souvent à zéro, avant de s'arrêter à 76° (son maxi).

    Je pense que monter le maxi aussi haut évite les arrêts et donc permet une sortie beaucoup plus rapide des "oscialltions marceh-arrêt"... Dès 75 ou 76, la chauidère est au niveau le plus bas, soit 25 % de sa puissance... Donc elle produit le minimum... Si les retours foids sont suffisants, sa temp monte de moins en moins. Elle peut atteindre un équilibre alors que sinon, elle s'arrêterait...

    2) L'inertie lisse les besoins, mais ne "produit" pas de chaleur.

    Elle permet un confort supérieur, pour une même conso, justement du fait du lissage.

    Mais une chaudière qui fonctionne en continu et compense les pertes de la maison, même si celle-ci a de l'inertie, c'est encore mieux !

    J'utilise souvent l'image de la bouteille percée pour représenter ces phénomènes :

    - une maison, cest comme une bouteille percée question thermique
    - plus il ya de trou (mauvaise) isolation, plus il faudra pomper d'eau dedans pour maintenir le niveau : plus la consommation du chauffage sera élevée
    - plus la différence de niveau entre l'intérieur et l'extréieur est élevée, pour un même nombre de trous, et plus il faut "pomper" ; donc plus on vuet une consigne élevée (22 au lieu de 19) et plus il fait froid dehors, et plus il faudra chauffer (mais il faudra plus chauffer dans une maison "percée" que dans une maison bien isolée, pour un même delta)
    - l'inertie, c'est la contenance de la bouteille : si la bouteille a une contenance énorme, on pourra ne pas pomper pendant 2 heures sans que le niveau baisse beaucoup ; si la bouteille a une toute petite contenance, très vite le niveau baisse (toujours pour une même isolation)...[niveau qui baisse = température qui baisse]
    - mais quand on a "pompé" sur la réserve, il faudra remonter le niveau ; donc les pompes vont pomper pour compenser les pertes + remonter le niveau... Au final, la quantité d'eau consommée sera quasiment la même. Mais pas au même moment !

    Bref, on a le choix de pomper peu régulièrement pour compenser les fuites ou pomper par à-coups, on arrête, le niveau baisse lentement et puis on pompe plus pour compenser et remonter...

    Après, cela rejoint ce que j'évoquais ce matin :

    - choix d'une modulation très basse, mais fonctionnement continu : rendement un peu plus faible, mais ménage le système
    - choix d'un fonctionnement en à-coups, à un rendement plus élevé une fois le régime établi (mais bien plus faible durant la pahse de démarrage) et stress du système (chocs therliques, usure de certaine spièces liées à l'arrêt-démarrage)...

    Je ne sais pas ce qui est gagnant. Cela dépend bien entendu du nombre de marches/arrêts à la journée...

  8. #2377
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par KMan Voir le message
    C'était la dernière fois, à chaque ramonage automatique (20h chez moi), la course n'est jamais la même. Des fois, c'est super simple à mettre, des fois je galère (aujourd'hui il n'y avait qu'un seul maillon visible).
    .
    Cela dépend sans doute dans quelle position s'arrête le moteur de nettoyage, qui active l'anneau qui supporte tous les ressorts et turbulateurs et... la chaine.. Ce moteur est lié à un excentrique, qui soulève doucement cet anneau et le laisse tombre brutalement. C'est le fameux "tchlac" et c'est ce qui fait vibrer les ressorts qui nettoient les échangeurs... Si le moeur s'arrête juste avant que cela ne retombe, la chaine, en effet, doit être courte.

    Il t'aurait fallu aller dans le menu "test" où tu peux commander ce moteur, pour mettre l'anneau dans la position la plus basse possible.

    [désolé, j'avais lu ton message mais n'ai pas tilté non plus !!!]

  9. Publicité
  10. #2378
    bonux24

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonsoir,

    @Tam et Did67 : les graphiques de Itfr : pour obtenir cela n'a-t-il pas désactivé la sonde d'ambiance (régul.climatique pure)??? je demande ça car depuis que j'ai désactivée la mienne (3 semaines) j'obtiens ceci :
    ça se rapproche un petit peu de celui Itfr, non ?
    Images attachées Images attachées

  11. #2379
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Je ne retrouve pas ce passage que tu cites
    [...en cliquant sur les deux petits chevrons après le nom ??
    (si ça ne se reconnait pas du premier coup d’œil, c'est parce que Tam l'a mis en paragraphes)]

    Did, pour ce qui est des consignes départ chauffage qui vous paraissent trop stables pour une régule climatique : dans les graphiques que phil a fait à partir des fichiers d'itrf, il n'a malheureusement pas adapté l'échelle, alors c'est trompeur...
    vous avez 6h sur le premier graph, et 24h sur le second - pour une même étendue - donc sur le premier c'est possible que la temp ext ne bouge pas sur une période de trois heures (en ce moment c'est courant ici), et sur le second, s'il le mettait à l'échelle (4 fois plus étendu), vous verriez mieux les différences.
    De même que pour la temp chaudière, c'est trop ramassé là, pê qu'en réalité ça fait la même oscillation que sur la première courbe (bon, il suffirait de vérifier sur les .csv d'itrf...).

    Sur le second graph on voit quand-même que la cons départ chf baisse de 4-5° l'après-midi quand il fait plus doux que le matin (donc régule climatique)

    et comme dit bonux, il suffit de ne pas avoir de sonde d'ambiance ou de la désactiver (essayez pour voir !), pour que le départ chauffage soit bcp plus stable.

  12. #2380
    bonux24

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    et comme dit bonux, il suffit de ne pas avoir de sonde d'ambiance ou de la désactiver (essayez pour voir !), pour que le départ chauffage soit bcp plus stable.
    Quelqu'un peut-il expliquer pourquoi la T départ chauffage (et donc par conséquent la T Chaudière) est déstabilisée lorsque la sonde d'ambiance est activée ?

  13. #2381
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Oui, ça je peux !

    La régulation climatique "de base" calcule la temp de départ de l'eau en fonction de la temp externe (qui détermine le "besoin de chauffage").

    La formule est du genre :

    td = tpc + pente (différence de température consigne interne-temp externe)
    td = temp de départ calculée
    tpc = temp au pied de courbe (ou point fixe)


    Ex : il fait + 2° ce matin
    pente : 0,4
    tpc = 23

    td = 23 + 0,4 (18 - 2) = 29,4

    Donc quand ma chaudière se "reveille" [sortie du mode abaissé], elle va "envoyer" l'eau à 29,4 °. A l'équilibre, cela va suffir pour compenser les pertes de ma maison. Et il fera les 20° souhaités.

    Quand il fera 12° à l'extérieur, elle enverra à 23 + 0,4 (18-12) = 25,4°.

    Il fera plus chaud, la maison perd moins. La chaudière envoie moins. Cela s'équilibre toujours autour de 20°.


    Mais j'ai une pièce avec une grande fenêtre et une énorme baie sud-ouest dans le salon. Hier, temps gris : aucune importance. Aujourd'hui, soleil pêtant : cela chauffe pour rien (énergie solaire directe).

    Et la sonde externe ne s'en rend pas compte. Elle continue d'envoyer à 25,4°, alors que ma maison se chauffe toute seule ! Il fera trop chaud dans la maison. Et la chauidère tourne et consomme "pour rien".

    Donc on introduit une sonde d'ambiance.

    Elle va corriger le calcul précédent en tenant compte de la temp effectivement mesurée à l'intéreiur.

    La formule devient :

    td = tpc + pente (différence de temp) + k.(différence : consigne - temp interne réelle mesurée)

    k = coéfficient de la sonde qui se paramètre entre 0 (aucune correction) et 10 (correction très violente). J'ai 5.

    Le soleil tape donc. Au lieu de 20, il fait déjà 22° dans mon salon.

    td = 23 + 0,4 (6) + 5.(20-22) = 15,4 °.

    Le chauffage se coupe !

    Voilà pour le principe et le "pourquoi" !

    MAIS. Car il y a le mais.

    Le matin, au moment du basculement en mode confort, ma maison est disons à 18°.

    La td calculée était de 29,4. La sonde d'ambiance mesure 18 dans le salon. Le facteur de correction est donc de + 5 x 2 = 10. La vanne va se positionner de sorte à envoyer à 39,4 au lieu de 29,4 !

    Or tout mon sytème est froid. Donc la chaudière va se trouver prise "au dépourvu" face à de tels gros prélèvements (et donc de sretrus frodis massifs). Très vite, sa réserve interne sera épuisée, sa température va baisser, la vanne va se fermer pour la protéger des condensations... Et elle reste dans ses oscillations ouverture-fermeture ... plus longtemps ! Jusqu'à ce que la temp interne mesurée se rapproche de la consigne,. Le facteur de correction va diminuer et on arrivera au moment où tout se passe comme s'il n'y avait aps de sonde d'ambiance.

    Donc cette sonde est un plus dans les maisons ayant des apports autres que le chauffage, où elle évite la surchauffe et le gaspillage de calories (chauffage qui chauffe "pour rien").

    Elle "force" un peu la remontée en température, qui va aller plus vite.

    Mais elle "déstabilise" un peu plus la régulation dans les phases de passage d'un mode abaissé à un mode confort, pendant un "certain temps"...

    [enfin, la sonde d'ambiance "masque" le mauvais paramétrage de la courbe de chauffe en corrigeant les écarts entre la consigne et la temp réellement mesurée dans le salon]

    Je recommande un facteur de correctioon moyen (j'ai écrit 5, mais je crois que j'ai bassé à 3 ou 4 depuis :

    - cela limite un peu cette correction du matin et son effet "yoyo"
    - tout en corrigeant les excès liés au soleil (sans éviter une légère surchauffe, qui est agréable)

    C'est un arbitrage entre "avantage" et "inconvénient"...

  14. #2382
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    édit : oups, Did m'a précédé (j'écris pas comme l'éclair moi...), j'ajoute donc la citation :
    Citation Envoyé par bonux24 Voir le message
    Quelqu'un peut-il expliquer pourquoi la T départ chauffage (et donc par conséquent la T Chaudière) est déstabilisée lorsque la sonde d'ambiance est activée ?
    parce que suivant les valeurs programmés de votre hystérésis et votre compensation, le calcul de la régule se corrige plus ou moins fort (compensation) et plus ou moins sensiblement (hystérésis) à chaque courant d'air, rayon de soleil, etc.


    J'ai fini par désactiver la sonde à l'atelier aussi, parce que malgré une limite de chauffe jamais atteinte (temp.ext. mise haute), le chauffage se coupait vu que la régule était renseignée par la sonde... Inertie et isolation aidant, la température intérieure mettait des heures à baisser d'1,5 à 2° demandés - et avec l'hystérésis il fallait en plus que ça descende encore 1° en dessous de ce qui était demandé avant de se relancer (donc il faut diminuer d'autant l'abaissement demandé) - et l'anticipation n'étant pas trop au point, ça mettait la moitié de la journée à remonter (donc programmer 4h du mat'...), souvent ça atteignait juste la temp demandée quand le soleil rentrait au sud l'après-midi et ça recoupait, et rebelote il fallait que ça rebaisse d'un degré en dessous... j'ai eu des relevés où ça se relançait un quart d'heure avant de couper pour passer en réduit...

    ok, on pourrait penser que chauffage arrêté ça fait des économies de circulateur et de granulé, mais rien : depuis un mois que je fais l'expérience, pas de différence constatée, la conso électrique a même baissé... et pour le granulé ce n'est pas flagrant, ni dans un sens ni dans l'autre, la temp ext était assez stable sur la période (je relève aussi le niveau de ma trémie tous les jours).

    l'explication étant qu'il en faut tellement peu pour maintenir l'atelier 24h/24, alors que pour le remonter il en faut autant en qqs heures mais avec l'inconvénient du yoyo de temp. int. en plus...

    donc sans sonde d'ambiance, la régule ne sait pas combien il fait dedans et calcule la temp d'eau à envoyer juste nécessaire par rapport à la temp ext et à la consigne demandée : donc au lieu de couper la nuit quand je demande le réduit, ça envoie juste moins chaud - c'est ce que je voulais depuis le début, mais j'ai mis du temps à piger le pourquoi du comment...
    et ainsi c'est bcp plus réactif le matin pour remonter

    et finalement la sonde sert juste pour avoir une courbe de temp int. sur le graph...

    ...ah non, à ça aussi, la comande déportée :
    depuis une dizaine de jours j'ai trouvé le truc pas compliqué pour quand-même avoir les économies quand il y a du soleil (même si la "surchauffe" à 18° au lieu de 16 ne me dérange pas...) :
    les jours avec soleil je mets sur réduit via le bouton sur la sonde (la régule en tient compte, même avec la sonde désactivée) - pas besoin de dérégler la molette (!) et ainsi, le soleil m'apportant facilement les 2° de différence, j'ai toujours une temp. égale à l'atelier ce qui est bcp plus confortable que les yoyos (les baisses d'un degré en dessous ! ou l'attente que ça remonte enfin...)
    Dernière modification par christina86 ; 24/02/2014 à 08h01.

  15. #2383
    bonux24

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    @did67

    Merci pour ton explication (ce doit être la 40ème fois). Mais il me semble qu'elle répond à "comment" et non "pourquoi". Je pose la question autrement :
    Lorsque nous fonctionnons en régulation climatique (sans sonde d'ambiance), T départ et Tchaudière sont stables (faibles d'oscillations non seulement lors du passage réduit/confort mais également tout le reste du temps). La belle verte ronronne quasi 24/24h. La Tambiance consignée est atteinte et maintenue au 1/10 près. Donc courbe et pente sont réglées tip-top pour compenser les pertes. L'introduction de la sonde d'ambiance ne devrait pas masquer ce qui est correctement paramétré (la courbe de chauffe). Je ne comprends pas pourquoi, surtout après le démarrage, les 2 courbes oscillent autant alors que la sonde d'ambiance agit "a postériori" sur le système. Les paramètres 3V3, Plage de correction TC, Plage de correction Td, Evolution ETC et hausse ETC ne sont ils pas essentiels pour stabiliser les courbes avec la sonde d'ambiance ?

    De toute façon, chez moi, n'ayant quasi aucun apport extérieur de chaleur je vais continuer à fonctionner sans sonde intérieure. Mais ce qui me chagrine un peu dans ce mode c'est que la belle verte ronronne la nuit (réduit de 22h30 à 6h30) alors qu'elle pourrait s'arrêter compte tenu de la forte inertie de la maison ( par +5c° extérieur, je descend de 1,5 c° max). Je ne profite pas de l'inertie et je consomme (granulés et électricté). Dommage

  16. #2384
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Me suis-je mal exprimé ? Ou ne comprends-je pas la question ????

    a) la sonde d'ambiance introduit une "éxagération" des températures de départ, dès lors que la temp d'ambiance constatée s'écarte de celle qui est souhaitée.

    Le calcul n'est pas "a posteriori". Le calcul, a l'instant t, rajoute un terme correctif. Donc dans mon exemple, à l'instant t où cela bascule en mode confort, la temp de départ calculée peut être de 29 (ce qui est facile à "avaller") ou de ... 39 (s'il y a correction ; et ceci est moins facile à "avaller"...

    Idem dans la journée : compte tenu des incertitudes sur les mesures, des petites osciallations, il va toujours s'introdfuire un terme osciallnt qui rajoute ou retranche quelques degrés...

    Ta temp mesurtée dans le salon va nécessairement "osciller" un peu... S'il n'y a pas de sonde, la régyulation l'ignore. Eelle calcule "bêtement" en fonction de la temp externe. Mais si ta sonde est activée, il va se rajouter un petit "delta". Admettons que tu ai comme consigne 20°... Tu seras en réalité, tantôt à 1,7, tantôt à 20,3...

    Sans sonde : td = 25,4 (par ex)
    Avec sonde, paramétrée à 5, il va se rajouter ou se retancher 1,5 °... Donc forcément une "oscillation" un peu plus grande...

    C'est comme cela que je m'explique vos observations. A raison ou à tort; Le débat est ouvert.

    2) Si tu veux "couper" en mode abaissé, la "clef" est beaucoup plus simple : joue sur la "limite de chauffe en mode abaissé".

    Tu mets par ex ta "limite de chauffe en mode abaissé" à +3° : s'il fait plus de +3° dehors, sur la période "abaissée", cela va se couper (chauidère, circulateurs, et tout). Objectif atteint, quoique calcule ta régulation ! Il faut juste trouver la bonne température. Car en-dessous d'une certaine température, tu vas quand même ressentir le froid !

    Ce facteur, puissant (car il coupe aussi le circulateur), est trop négligé.

    c) Sache cependant que tout n'est pas économisé ! Le matin, tes "réserves" de calories (stockée dans tes "masses" - ce qu'on appelle l'inertie thermique), il va falloir re-remplir ! Donc attends-toi à ce que le matin, cela "turbine" d'autant plus !!!

    Ne pas raisonner en "flux", mais en "stock" de calories. Si tu puises sur le stock, il faudra évidemment le reconstituer !

    Il te faudra sans doute aussi anticiper d'avantage : car la chauidère devra, lros du basculement en confort, re-remplir le stock ET chauffer la maison. Elle sera un peu à la peine durant cette phase de relance, la temp intérieure remontera un peu moins vite. Ce n'est pas un problème si on anticipe...

    Là encore, vu qu'il y a controverse, je précise : ce n'est que mon avis. Et ma façon de faire.

  17. #2385
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par bonux24 Voir le message
    Je ne profite pas de l'inertie et je consomme (granulés et électricté).
    Voir mes échanges avec phil plus haut : l'inertie ne produit pas de chaleur. C'est juste un stock !

    J'ai utilisé l'image d ela bouteille d'eau.

    Mais tu peux prendre aussi comme modèle le "compte en banque" : si tu as un livret, tu peux, à un moment donné, dissocier dépenses et recettes. Dépenser plus à un moment donné... Mais si tu veux que ça dure, il te faudra reconstituer le livret. Donc à un moment donné, dépenser moins que tes recettes piur recharger le livret.

    Au final, tes dépenses = tes recettes si ton livret est stable.

    Une maison maintenue à la même température (20° par ex), c'est un "livret stable". C'est un stock de calories constant.

    Si tu laisses filer la nuit, tu "prélèves" dessus. La jour, tu devras "recharger".

    Le bilan sur 24 h est nul...

    Je suis bien entendu d'accord sur les économies d'électricité, etc... Puisque c'est ce que je pratique avec une maison très inertielle aussi et des PCBT. Contrairement aux "bons conseils" que tout bon professionnel va donner...

  18. #2386
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par christina86 Voir le message
    parce que suivant les valeurs programmés de votre hystérésis et votre compensation, le calcul de la régule se corrige plus ou moins fort (compensation) et plus ou moins sensiblement (hystérésis) à chaque courant d'air, rayon de soleil, etc.
    pour une fois que j'ai répondu à la question en deux lignes... Did a été plus complet

    mais j'ajoute, pour bien faire comprendre nos différents retours d'expérience, que Did est en plancher chauffant et moi en murs chauffant.
    chez Did c'est encore plus un paquebot que chez moi
    la compensation est fonction du système derrière : okofen préconise par ex. une valeur 2 avec PC et 5 avec radiateurs.
    moi je suis un peu entre les deux

    Bonux, malgré des systèmes comparables, inertiels, Did et moi avons deux façons opposées de fonctionner - en ce qui me concerne, j'avais déjà supprimé la sonde d'ambiance à la maison ainsi que le réduit, parce qu'elle encore est bcp plus inertielle que l'atelier et là le réduit était carrément contreproductif et la sonde totalement inefficace (et fausse en plus).
    ce n'est pas l'approche de Did, mais chez moi ça marche (et s'il fait froid plus ça se justifie encore plus)

    pour l'atelier, qui correspond plus aux maisons de maintenant (isolé comme il faut), et à cause de l'ITI avec moins d'inertie que ma maison avec gros murs en pierres, avec une baie au sud, je viens seulement ce troisième hiver de faire méthodiquement l'expérience de désactiver aussi la sonde -je note tout, et j'ai une clé usb branchée- et j'ai fait là aussi le constat que je ne gagne rien à ce que le chauffage se coupe complètement la nuit...


    édit : arrgghhh : Did qui rédige plus rapide que l'éclair a encore eu le temps de faire deux énormes messages pendant que j'en fais un tout petit...
    Dernière modification par christina86 ; 24/02/2014 à 08h52.

  19. #2387
    bonux24

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par christina86 Voir le message
    Bonux, malgré des systèmes comparables, inertiels, Did et moi avons deux façons opposées de fonctionner - en ce qui me concerne, j'avais déjà supprimé la sonde d'ambiance à la maison ainsi que le réduit, parce qu'elle encore est bcp plus inertielle que l'atelier et là le réduit était carrément contreproductif et la sonde totalement inefficace (et fausse en plus).
    ce n'est pas l'approche de Did, mais chez moi ça marche (et s'il fait froid plus ça se justifie encore plus)

    pour l'atelier, qui correspond plus aux maisons de maintenant (isolé comme il faut), et à cause de l'ITI avec moins d'inertie que ma maison avec gros murs en pierres, avec une baie au sud, je viens seulement ce troisième hiver de faire méthodiquement l'expérience de désactiver aussi la sonde -je note tout, et j'ai une clé usb branchée- et j'ai fait là aussi le constat que je ne gagne rien à ce que le chauffage se coupe complètement la nuit...


    édit : arrgghhh : Did qui rédige plus rapide que l'éclair a encore eu le temps de faire deux énormes messages pendant que j'en fais un tout petit...
    C'est bien la conclusion à laquelle j'arrive : on peut fonctionner de 2 manières différentes (plutôt qu'opposées), chacune étant plus adaptée aux caractéristiques propres des volumes à chauffer (inertie, type de circuit, apports extérieurs, mode de vie des habitants.....)

    Je suis parfaitement d'accord avec la solution de Did67 pour couper la chaudière pendant la période de réduit mais elle est trop "radicale" pour moi car, comme tu le précises très bien, la remise en route va nécessiter un surplus d'énergie. Je voudrais juste que la chaudière s'arrête lors du passage en réduit entre la T confort et la T réduit ( 20 et 18 c° chez moi) mais je pense que le "stock de calories" baissera de la même manière.

    Je fais le plein de nouveaux granulés cette semaine (pour rappel, la belle verte a tourné avec des pellets à 18% d'humidité). Vais-je devoir changer certains paramètres ??

  20. #2388
    manust

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    bonjour , je suis nvx sur le forum et il mont installer une okofen de 21kw c'est le couvercle de ton cendrier quand tu le retire et sa poignee de transport.
    moi je suis de Belgique et je n'arrive pas a me connecter a internet quand je suis a l'exterieur de chez moi.

  21. #2389
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    1) Au-delà de l'hystérésis, l'abaissement est forcément "glissant" : la temp de départ est abaissée, mais le système continue à apporter des calories. Donc la temp intéieur baisse "tangentiellement". C'est donc en effet, plus "soft" que la limite de chauffe.

    2) Si à la fin,la température est la même, oui, le stock aura baissé pareillement.

    Ex : tu es à 20°

    -tu abaisses et à 6 h du matin il fait 18° internes
    - tu "coupes" par la limite de chauffe et à 6 h du matin, il fait 18° internes

    En effet, il va falloir re-stocker" dans les deux cas.

    Ceci dit, tu peux "éxagérer" la baisse en programmant une temp de consigne en mode abaissé exagérément basse : mettre 13 ou 14 pour atteindre les 18 plus vite, et couper un "certain temps"

    3) Tu changes les paramètres si tu en avais changé auparavant, pour corriger les défauts.

    On parle là de sparamètres de la gestion de la combustion, par la platine. Pas des paramètres d'utilisation de la chaleur produite (la "régulatioon", courbe de chuaffe, limites de chauffe...

    Normalement, tout va plustôt rentrer dans l'ordre, avec une temp de foyer plus élevée, une meilleure combustion. Et la même chaleur produite avec un niveau de modulation plus bas (donc une conso à la baisse).

    Donc tu chaufferas autant avec une consommation à la baisse.

    La platine de pilotage de la combustion (celle sous le capot bombé) va adapter tout ça. Tu devrais, pour un même besoin de chauffage, avoir des temps de fonctionnement de la vis à la baisse (les "zs")...

    Normalement, tout va rentrer dans l'ordre. Sans rien changer.

  22. #2390
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par christina86 Voir le message


    édit : arrgghhh : Did qui rédige plus rapide que l'éclair a encore eu le temps de faire deux énormes messages pendant que j'en fais un tout petit...
    Désolé.

    [je connais ça tellement par coeur, que je peux rédiger les yeux fermés]
    [si je suis long, c'est aussi parce que j'espère toujours faire comprendre plutôt que de plaquer une solution : fais comme ceci, ou comme cela ; je sais que ça af=gace]

  23. #2391
    KMan

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par manust Voir le message
    (...) c'est le couvercle de ton cendrier quand tu le retire et sa poignee de transport. (...)
    Pas compris ?

  24. #2392
    manust

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    bonjour, je suis nvx sur ce forums.
    voila jai une okofen 21kw et production ecs avec panneau solaire depuis 8 jours et je parviens pas a me connecter a ma chaudiere quand je suis pas chez moi.
    de chez moi avec le wifi ok ca marche mais si je quitte la maison pas possible

    je suis de tournai et je suis chez VOO. pour internet. merci si tu as une reponce a mon probleme

    manu.

  25. #2393
    MINIOKO85

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Coucou Manust , si tu veux vider ton cendrier par internet , c normal que t'y arrives pas !!!!!!!!!

    Je rigole , plus sérieusement , si tu veux qu'on réponde à tes "interrogations" , fais un petit effort de rédaction , parce que là , franchement , on a rien capté de ton message . A+

  26. #2394
    manust

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    salut, pour le cendrier c'etais pour une reponce a qq d'autre.

    moi je parviens pas a me connecter de l'exterieur de chez moi sur la chaudiere

  27. #2395
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    oulala, j'ai un tas de coquilles à corriger ! (édit : oulala ça date déjà du haut de page...)
    - parce que suivant les valeurs programmées
    - parce qu'elle est encore bcp plus inertielle que l'atelier
    - (et s'il fait plus froid ça se justifie encore plus)

    Citation Envoyé par bonux24 Voir le message
    C'est bien la conclusion à laquelle j'arrive : on peut fonctionner de 2 manières différentes (plutôt qu'opposées), chacune étant plus adaptée aux caractéristiques propres des volumes à chauffer ...
    ...et j'ajouterais aux souhaits - ou challenges pour Did ? ;)

    différente, c'est aussi ce que j'avais mis en premier, avant d'opter pour opposées ... en fait ce qui est différent (contraire...) c'est le souhait au départ :

    - Did veut que le chauffage se coupe en réduit (comme vous me semblait-il), préférant remonter le stock le matin (là vous êtes moins chaud, j'ai cru comprendre, mais y a pas le choix...).
    - moi je veux au contraire que ça continue de circuler, mais moins chaud, pour pas que ça rame pendant des plombes pour remonter.

    - Did pour cela joue sur la limite de chauffe, qu'il met assez basse (< 5°)
    - moi aussi, comme je vous disais dans mon premier message, j'ai essayé de jouer là-dessus, mais donc en la paramétrant au contraire assez haute (genre 15°) pour être sûre que ça n'arrive pas ;) (et je ne comprenais pas pourquoi ça ne marchait pas...)

    pendant longtemps ça m'agaçait que ça laissait tout refroidir au lieu de simplement envoyer l'eau moins chaude en réduit, jusqu'à ce que je comprenne enfin que ça ne réfléchit pas et qu'avec la sonde active, la régule obéit tout simplement : il fait 2° de plus que demandé donc on coupe tout jusqu'à ce que ça refroidisse (oui, chuis pas une flèche, je sais)
    Dernière modification par christina86 ; 24/02/2014 à 11h31.

  28. #2396
    mr_larson

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par manust Voir le message
    salut, pour le cendrier c'etais pour une reponce a qq d'autre.

    moi je parviens pas a me connecter de l'exterieur de chez moi sur la chaudiere
    Bonjour et bienvenue,
    C'est normal que tu n'y arrives pas, ton adresse IP "locale" est ... locale.
    Pour se connecter depuis l'extérieur, c'est très simple. Il te faut un compte sur un site qui permet de gérer les IP dynamiques (je suppose que VOO fait comme Belgacom, càd n'octroie pas d'IP fixe par défaut), et il faut paramétrer ton routeur VOO pour qu'il redirige ses IP vers le nom d'hôte que tu as défini via ton compte de gestion DNS dynamique.
    Pour être plus clair:
    1) crée un compte sur un site du genre à celui de DynDNS (devenu payant maintenant);
    2) dans ton routeur Voo, cherche le menu relatif au dyndns, et entres-y les paramètres de ton compte DynDNS (ou autre);
    3) dans ton routeur Voo, toujours, ouvre un port pour que ton accès par l'extérieur soit rendu possible.

    Je peux essayer de t'aider plus loin, mon expérience se limite à la BBox3 de Belgacom, pas au routeur de chez VOO, mais j'imagine que c'est du pareil au même.

    Bon courage!

  29. #2397
    bonux24

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    @Christina

    en fait j'aimerais bien avoir le beurre et l'argent du beurre (et la crémière tout entière)

    J'aimerais qu'elle (l'OKO) soit plus "douce" à certains moments et plus "bestiale" à d'autres (un peu comme la crémière). Toi et Did67 confirmez bien qu'il y a un choix à faire. Elle se mérite cette Autrichienne.

    Comme dit précédemment, je vais continuer à la faire fonctionner sans sonde.

  30. #2398
    mr_larson

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Juste pour vous faire part d'une constatation qui m'a a priori étonnée. J'ai refait le plein de mon silo fin décembre (je me suis fait livrer 2T sur un restant que j'avais évalué à 1T), et ce WE j'ai ouvert mon silo pour constater qu'il y restait probablement un peu moins de 1,5T. J'ai donc consommé assez bien .
    A posteriori, je me dis que c'est peut-être assez normal. On chauffe de 5h30 à 22h à 21°C, et il y souvent quelqu'un à la maison la journée, ce qui fait qu'on chauffe en gros 5 jours sur 7. En prenant en compte qu'il y a eu du vent non stop cet hiver, qui a tendance à refroidir assez fort la maison, j'ai tendance à me dire que ça n'a peut-être rien de bien aberrant (j'ai une vieille maison 4 façades moyennement isolées).

  31. #2399
    manust

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    SALUT ET MERCI

    c'est un peux sorcier pour moi tout ca

    je pence demander a voo de passer le routeur est voo et ont n'a aucune donnee

    je vais bien voir ce qu'il diront

  32. #2400
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par bonux24 Voir le message
    @Christina

    en fait j'aimerais bien avoir le beurre et l'argent du beurre (et la crémière tout entière).
    ON aimerait tous :

    a) créer de l'énergie quand il fait froid... [et en détruire quand il fait trop chaud !]

    Hélas, la 1ère loi de la thermodynamique est implacable : on conserve la quantité d'energie, elle ne fait que se transformer d'une forme en une autre... [hormis le fameux E = mc², dans des conditions qui font que c'est assez difficile à manipuler dans la vie de tous les jours ; c'est pas aux habitants de Fukushima que je vais apprendre ça !]

    Y'a bien quelques halucinés qui pensent trouver des miracles dans je ne sais quelles chaudières subsoniques ou que sais-je... En général, ils trouvent un trou dans leur portefeuille et on ne les entend plus.

    b) la chaleur (énergie calorifique) va du plus chaud vers le plus froid

    On peut "freiner" le mouvement, le flux... C'est l'isolation.

    c) On aimerait avoir la régulation de chauffage qui "devine" notre ressenti... Hélas, nous ne trouvons que le "moins mauvais compromis possible" !

    [je rappelle toujours que pour celui qui n'est pas frileux, ne pas chauffer est la forme de chauffage la plus éconmique ; les ours hibernent et s'en passent très bien... Nous nous chiptons nos régulations, pour ne pas avoir trop froid, sans trop consommer ]

    Donc oui, nécessairement, chacun son compromis.
    Dernière modification par Did67 ; 24/02/2014 à 13h07.

Discussions similaires

  1. retours d'expériences de toilettes sèches?
    Par boudasimboudette dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 35
    Dernier message: 02/03/2017, 19h41
  2. Retours d'expériences sur l'autoconstruction d'un PM
    Par lolotte74 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2015, 11h24
  3. Vos retours d'expériences :projets sur Odesc
    Par pourpo dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/09/2012, 14h40
  4. Recherche retours d'experiences stage à l'étranger
    Par Helene_aeonavale dans le forum Stages
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/03/2012, 11h27
  5. retours d'expériences : test infiltrométrie (sud hrhin)
    Par baboul dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/04/2008, 18h17