Répondre à la discussion
Page 1 sur 14 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 398

Isolation périphérique des fondations



  1. #1
    penzo

    Isolation périphérique des fondations


    ------

    Je me permet d'ouvrir une nouvelle discussion sur l'isolation périphérique des fondations (murs de soubassement). Ce sujet d'après mes recherches (me trompe-je ?) sur le forum n'est pas abordé alors qu'il semble important dans la construction neuve ou dans la rénovation pour éviter des pertes énergétiques et contribuer à une meilleure inertie de l'habitat (masse sous la maison si terre plein).

    Le sujet est dérivé d'une discussion sur l'isolation à base de liège : "isolation en liège".

    Citation:
    Posté par Muesli
    Bonjour,

    il est vrai que le liège à des particularités intéressantes, puisqu'il est imputrécible, qu'il a des capacités mécaniques remarquables (en comparant avec d'autres isolants).


    Posté par Penzo :
    Bonjour,

    Vu ces caractéristiques, est-il possible d'utiliser les panneaux de liège pour une isolation extérieures des fondations (murs de soubassements) ?

    Je recherche une solution pour isoler mes murs de soubassements (des G7 de 30 cm) par l'extérieur afin de bénéficier d'une masse inertielle sous la maison. Je suis parti sur des solutions "Foamglass ready board" (verre cellulaire) et j'ai aussi pensé au liège.
    On aurait donc le liège ou Foamglass en périphérie et des panneaux de PXD sol pour éviter les remontées capillaires sur nos ballots de paille.

    Qu'en pensez-vous ?
    Peut-on mettre un enduit de chaux/sable par dessus le liège ?

    Reste à voir le coût des matériaux. J'ai vu des solutions à base de polystyrène extrudé ou polyuréthane. Surement moins chère et moins écolo. Mais si c'est pour la bonne cause, à savoir moins consommer d'énergie ...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    r17777

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Ça c’est de la discussion qui me plait « âchement » bien …
    Dans l’immédiat faute de temps je ne peux qu’abonder dans ton sens …

    Et en échange de mon inscription et de mon manque d’infos notoire, je rajoute juste les liens pour faire avancer un peu le truc

    http://www.domus-materiaux.fr/visu_2...uteDensite.htm

    http://www.foamglas.fr/gamme/gamProd09cont01.html

  4. #3
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Bonjour,

    Pour info, je continue à me renseigner pour l'isolation périphérique extérieures des mes murs de soubassement.
    J'ai les tarifs suivant :
    - Foamglass (verre cellulaire + carbone + film bitumé) de 25 à 30 €/m2 pour 8 cm d'isolant )
    - Le liège extrudé à 25 €/m2 pour 8 cm
    - polyestère extrudé à 12 €/m2 pout toujours 8cm

    reste à savoir quoi mettre au dessus de ces matériaux pour faire le lien entre les murs et les murs de soubassement isolés : chaux/sable ?

    Je me renseigne sur le type de chaux à utiliser car elle sera en contact direct avec terre/humidité

    Je vais faire un comparatif pour voir si je m'oriente vers des monomurs à isolations réparties (juste pour le soubassement). Je pourrais obtenir un R entre 3 et 4 avec le cummul de l'isolant extérieur.

  5. #4
    fabien56

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Bonsoir,
    Je ne voudrais pas dire de bêtise mais il me semble que la brique ne suporte pas l'humidité; Elle est donc inappropriée pour les fondations. C'est la raison pour laquelle les fondations des maisons en brque G7 ou BGV sont faites en parpaings.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Franckyco

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Bonjour,

    j'ai un projet de MOB sur terre plein, et je comptais moi aussi effectuer ce type d'isolation périphérique, le fait de ne pas isoler sous la dalle mais uniquement de cette manière permettrait de gagner en inertie sans trop perdre en isolation... Vrai ? faux ? Toujours est-il que dans ce type de maison ça pourrait-être une idée à creuser. Il me semble, en lisant les sites de certain fabricant de monomur, que la terre étant cuite, elle ne serait pas sujet à l'humidité.

  8. #6
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Et bien la terre cuite est sujette aux remontées capillaires. Il faut donc mettre en oeuvre au dessus une barrière capillaire pour gérer le problème.
    On m'a parlé de terre cuite hydrophobe qui résoud le problème.
    Il existe aussi la pierre ponce (pierre ponce 70% et ciment 30%) qui gère le pb de l'étanchéité, qui possède une bonne résistance thermique (2,5 pour 30cm).

    Une autre possibilité peut être de mettre 2 rangées de briques 20 cm et un isolant au milieu (liège, polystyrène extrudé, foamglass) pour renforcer le niveau d'isolation.

    L'idée effectivement est de ne plus avoir à isoler la dalle mais de profiter de l'inertie de la terre.

  9. Publicité
  10. #7
    r17777

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par fabien56
    Bonsoir,
    Je ne voudrais pas dire de bêtise mais il me semble que la brique ne suporte pas l'humidité; Elle est donc inappropriée pour les fondations. C'est la raison pour laquelle les fondations des maisons en brque G7 ou BGV sont faites en parpaings.
    personnelement, j'ai jamais testé...
    mais aujourd'hui même, dans une réunion pour la création d'un "Identifiant Sur l'éco-construction" j'ai encore entendu plusieurs spécialistes dire que ça n'était qu'une idée reçue et que la brique suportait très bien se type de contrainte ...

    à vérifier donc...

  11. #8
    r17777

    Lightbulb Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par penzo
    Et bien la terre cuite est sujette aux remontées capillaires. Il faut donc mettre en oeuvre au dessus une barrière capillaire pour gérer le problème.
    On m'a parlé de terre cuite hydrophobe qui résoud le problème.
    Il existe aussi la pierre ponce (pierre ponce 70% et ciment 30%) qui gère le pb de l'étanchéité, qui possède une bonne résistance thermique (2,5 pour 30cm).

    Une autre possibilité peut être de mettre 2 rangées de briques 20 cm et un isolant au milieu (liège, polystyrène extrudé, foamglass) pour renforcer le niveau d'isolation.

    L'idée effectivement est de ne plus avoir à isoler la dalle mais de profiter de l'inertie de la terre.
    Toujours aujourd'hui ... j'ai encore visité trois maisons à stockage solaire "inter-saisonier"... par récupération des calories sous toiture ardoise ...

    le principe ...air en circuit plus ou moins fermé chauffé sous toiture ventilé dans un sous sol en 0-20 (environ 1m de profondeur) avec pas mal de tubage pvc (et oui ... peut pas tout avoir ) ...
    Et isolation périphérique mais sur la face interne des fondations ...

    Apparemment ça fourni pas mal d'inertie et une bonne couverture solaire ...

    Maintenant, à savoir si les calories que je déstocke en hiver sont bien celle que j'ai stocké en été ... moins sur ....

    Mais bon ça reste des baraques assez efficaces ... environ -70% par rapport à une casba RT2000...


    L’auteur du crime, un militant les pieds bien sur terre (comme ses baraques ), calé pour de vrai sur les questions thermiques …..

    Suivez ce lien http://www.conscience-politique.org/...chitecture.htm

  12. #9
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par r17777
    Toujours aujourd'hui ... j'ai encore visité trois maisons à stockage solaire "inter-saisonier"... par récupération des calories sous toiture ardoise ...

    le principe ...air en circuit plus ou moins fermé chauffé sous toiture ventilé dans un sous sol en 0-20 (environ 1m de profondeur) avec pas mal de tubage pvc (et oui ... peut pas tout avoir ) ...
    Et isolation périphérique mais sur la face interne des fondations ...

    Apparemment ça fourni pas mal d'inertie et une bonne couverture solaire ...

    Maintenant, à savoir si les calories que je déstocke en hiver sont bien celle que j'ai stocké en été ... moins sur ....

    Mais bon ça reste des baraques assez efficaces ... environ -70% par rapport à une casba RT2000...


    L’auteur du crime, un militant les pieds bien sur terre (comme ses baraques ), calé pour de vrai sur les questions thermiques …..

    Suivez ce lien http://www.conscience-politique.org/...chitecture.htm
    C'est le système que nous voulons mettre en oeuvre avec ce fameux militant. C'est pourquoi nous avons cloisonné le toit sud pour le transformer en capteur solaire à air en été mais aussi en intersaison et hiver.
    En fait, dès qu'on a de l'énergie en surplus (même en hiver ca arrive par de beaux jours ensoleillés, on pourra la stocker sous la maison au lieu de la laisser s'échapper.
    Bref soit on a de l'apport solaire direct soit de l'apport solaire indirect.

    Pour le PVC et le polystyrène extrudé, le discours tient la route (les pieds sur terre comme tu dis ).
    J'étais pas chaud au début mais ses arguments ($$$$) sont convaincants !!!

    Après tout, le but premier est de mettre en oeuvre une habitation saine pour ... la collectivité.

    On travaille donc sur l'isolation externe qui me tient à coeur pour optimiser l'inertie avec les murs des soubassements, d'oû mes questions et interrogations ... .
    Nos amis canadiens semblent avancés sur le sujet nous on semble un peu à la traine sur le sujet.

  13. #10
    r17777

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par penzo
    C'est le système que nous voulons mettre en oeuvre avec ce fameux militant. C'est pourquoi nous avons cloisonné le toit sud pour le transformer en capteur solaire à air en été mais aussi en intersaison et hiver.
    En fait, dès qu'on a de l'énergie en surplus (même en hiver ca arrive par de beaux jours ensoleillés, on pourra la stocker sous la maison au lieu de la laisser s'échapper.
    Bref soit on a de l'apport solaire direct soit de l'apport solaire indirect.
    t'avais du déjàme le dire en MP ou nous le dire ailleurs sur le forum...
    j'perd la boulle ....
    alzheimer arrrrggghhh!!!!

    Citation Envoyé par penzo
    Pour le PVC et le polystyrène extrudé, le discours tient la route (les pieds sur terre comme tu dis ).
    J'étais pas chaud au début mais ses arguments ($$$$) sont convaincants !!!
    c'est rare un gars comme ça ... il fait des compromis et les défend vachement bien ... même devant les ayathollah du matériaux ou du patrimoine ...

    bon on est pas super daccord sur tout les points de détails mais sa logique est vraiment la même que la mienne... donc ça converge énormément ...
    et puis c'est pas le nombre de réalisation qui lui manque ...

    Citation Envoyé par penzo
    Après tout, le but premier est de mettre en oeuvre une habitation saine pour ... la collectivité.
    bien venu au club !
    ou c'est p'têt moi, parmis nous deux, le nouvel arrivant au club ...

    Citation Envoyé par penzo
    On travaille donc sur l'isolation externe qui me tient à coeur pour optimiser l'inertie avec les murs des soubassements, d'oû mes questions et interrogations ... .
    Nos amis canadiens semblent avancés sur le sujet nous on semble un peu à la traine sur le sujet.

    on est en retard ... mais ou va s tu donc chercher ça ?? !
    meuhhh non on est tout à fait dans les temps ...

  14. #11
    MacBill

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Pourquoi vouloir isoler les fondations ?
    La terre est, elle même un très bon isolant thermique. De plus, la terre contribue à l'inertie thermique. Il est, peut être, nécéssaire d'isoler le coté des fondations jusqu'à 30 cm de profondeur mais, pas plus profond.

  15. #12
    seboseb

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par MacBill
    Pourquoi vouloir isoler les fondations ?
    La terre est, elle même un très bon isolant thermique. De plus, la terre contribue à l'inertie thermique. Il est, peut être, nécéssaire d'isoler le coté des fondations jusqu'à 30 cm de profondeur mais, pas plus profond.
    Bonjour à tous,
    j'ai trouvé sur ékopédia des infos sur la conductivité thermique de la terre.
    http://fr.ekopedia.org/Conductivit%C3%A9_thermique
    Si les chiffres sont exacts, on ne peut pas franchement dire que la terre soit un "très bon isolant thermique" !!! Un lambda de 0.5 à 2.10 W/m.K, pour de la terre à 10 % d'eau, c'est respectivement 12.5 à 52.5 fois pire qu'un isolant standard. Même dans le meilleur des cas un mètre de terre isole moins que 10 cm d'isolant (industriel ou naturel).

    Certes, il y a l'inertie... Mais le confort apporté par l'inertie reste celui du contrôle des surchauffes induites par le solaire passif et le poêle à bois. Ces surchauffes peuvent être réduites par d'autres moyens : murs capteurs, poêle de masse ; tandis que le froid sera bien présent sans une isolation minimum. J'ai habité une maison en pisé avec un vieux carrelage sur un sol non isolé. Je peux vous dire que j'ai vite récupéré un ignoble et immense tapis pour rendre mon coin canapé supportable.

    Pour nuancer ce que je viens de dire : j'habite dans un coin plutôt froid, et ma problématique est plutôt celle du confort hivernal. L'été, un bon déphasage dans les murs et en toiture peut suffire à rendre les choses supportables. Evidemment, dans le Var, mon opinion sur l'isolation/inertie serait sans doute différente !!

    Quelqu'un a-t-il un modèle de calcul sur le comportement d'un sol isolé simplement à la périphérie ?

  16. Publicité
  17. #13
    LeLama

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Est-ce qu'il n'est pas plus simple de faire des fondations en chauxChanvre/chauxPaille/betonCellullaire plutot que d'isoler les fondations ? Ce serait isole dans la masse et donc sans pont thermique. Egalement plus rapide a mettre en oeuvre.

  18. #14
    David7578

    Re : Isolation périphérique des fondations

    On en revient à une evangile du grand prophet R17777 qui est résumable ainsi:

    Pour chaque projet d'isolation, de récupération passive de l'énergie, il faut tenir compte de tous les paramètres de la région et même de l'emplacement ou la maison doit être construite.

    @+

  19. #15
    r17777

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par David7578
    On en revient à une evangile du grand prophet R17777 qui est résumable ainsi:

    Pour chaque projet d'isolation, de récupération passive de l'énergie, il faut tenir compte de tous les paramètres de la région et même de l'emplacement ou la maison doit être construite.

    @+
    tien tien ... en v'la surement un qui vient de regarder l'excellent reportage de france 5 cet aprèm sur la découverte de l'évangile de Judas....

    (édifiant reportage d'ailleurs !!)

  20. #16
    David7578

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par r17777
    tien tien ... en v'la surement un qui vient de regarder l'excellent reportage de france 5 cet aprèm sur la découverte de l'évangile de Judas....

    (édifiant reportage d'ailleurs !!)

    vi, assez interressant.

    Ou l'on comprend en toile de fond que le christiannisme à eu besoin d'adapter son histoire pour la rendre acessible à la ménagère de moins de 50 ans
    En des termes plus direct: une adaptation au marché des croyants...

    Sinon, un forum ou il y a des choses à apprendre, et du prosélytisme à faire:

    http://www.forum-construire.net/construire/

    mais il faut s'inscrire.

    Pour revenir en plein dans le sujet:
    Les études thermiques c'est assez complexe, et en plus il faut évidement tenir compte du "terroir" et des spécificités du terrain.
    Dommage que pour le moment nous n'ayons pas d'outils suffisement accessible (prix, utilisation) pour au moins dégrossir les projets.

    @+

  21. #17
    djeg7

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Doit on isoler uniquement les fondations, ou doit on isoler l'ensemble de la dalle au risque de ne pas profiter de toutes l'inertie qu'une maison en terre plein ou dalle herisson pourrait profiter? Et ce avec ou sans dalle chauffante de préférence?

  22. #18
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par LeLama
    Est-ce qu'il n'est pas plus simple de faire des fondations en chauxChanvre/chauxPaille/betonCellullaire plutot que d'isoler les fondations ? Ce serait isole dans la masse et donc sans pont thermique. Egalement plus rapide a mettre en oeuvre.
    L'objectif n'est pas le même. Dans ton cas, tu isoles ta dalle en évitant les ponts thermiques. C'est pas mal, tu possèdes de la sorte une bonne inertie dans la maison. Restes à monter la dalle en température avec poêle de masse et/ou apports solaires directs,...

    Dans l'autre cas, tu ne veux pas t'isoler de la terre mais faire une isolation périmêtrique assez profonde ET apporter le maximum d'énergie sous cette masse grace à des capteurs solaires à air de toutes sortes (place à l'imagination).

    Cet air chaud va avoir tendance à remonter naturellement et monter la dalle en température. D'après les expériences menées, le système est opérationnel (et oui toujours un peu d'inertie) au bout de 2 ans. On obtient de la sorte une T° de la dalle entre 23 et 18° en février.

    Tout cela avec :
    - une isolation périmêtrique bien pensée,
    - du sable sous la dalle,
    - un échangeur thermique (PVC, ou ???),
    - un thermostat et 2 ventilos !!!
    sans oublier un peu de soleil ...

    Quand on me dit que c'est complexe, cela me fait rire quand je compare avec les systèmes de PACs avec les tuyaux dans tous les sens (jardins et maison), du gaz pour l'avenir de nos enfants et au bout quelques centrales nucléaires bien propres comme il faut

  23. Publicité
  24. #19
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par djeg7
    Doit on isoler uniquement les fondations, ou doit on isoler l'ensemble de la dalle au risque de ne pas profiter de toutes l'inertie qu'une maison en terre plein ou dalle herisson pourrait profiter? Et ce avec ou sans dalle chauffante de préférence?
    Il faut isoler plus spécifiquement les murs de soubassement (en interne ou externe) pour profiter ainsi de l'inertie de notre bonne vieille terre.
    Le système fait que ta dalle est montée en t° par les capteurs à air donc pas besoin de système pseudo géothermique.

  25. #20
    djeg7

    Re : Isolation périphérique des fondations

    On peut aussi faire circuler ds un drain agricole savament perçé, l'air chaud récupéré d'une cheminée où d'un poele. Mais ne risque t'on pas de perdre un peut de calorie de par le fond de la dalle non isolé?

  26. #21
    jmc3

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Bonjour,

    Je suis un lecteur passionné du forum et très interessé d'apprendre autant de chose sur la construction bioclimatique ...
    J'ai un projet de travaux dans une pièce et j'ai besoin de conseils plus respectueux que ceux j'ai pu avoir par les bricoleur du coin (je parle des artisans !!!) :
    - maison de + 200 ans que j'ai depuis peu en renov.
    - depuis la lecture de ce forum, j'ai compris qu'il fallait d'abord penser isolation
    - murs de 75-80 cm qui me parraissent humide par la remontée d'humidité,
    - des fenètres changées au fur et à mesure (et pour cause 24 ouvertures) en double vitrage VIR
    - enduis au chanvre sur les murs extérieurs et pierres apparentes pour les murs de refends
    Par contre je dois refaire une pièce de vie et je m'interroge sur l'isolation du sol et du sousbassement des murs sachant que sur le sol interieur j'aimerais garder un maxi d'inertie, présence d'un PM pour l'hiver prochain.
    On m'a pour l'heure conseillé d'installer une isolation (laine de roche + placo sur les murs ) pour enfermer le salpètre (joli travail !!!!!!) et au sol un empierrement, un poliane, un polistirène de 6 cm, un béton de 10 cm et voilà ... je suis inquiet de cette proposition et souhaiterais vos avis pour ce projet
    Merci

  27. #22
    rbobeda

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Au secours !
    Grosso modo, on t'a conseillé exactement le contraire de ce qu'il faut faire. Pour avoir de l'info fiable : le mieux est de te procurer "l'isolation écologique" par exemple, de JP OLIVA, une référence en la matière.
    Tu peux aussi consulter ce lien, http://www.meda-corpus.net/frn/index.asp
    très riche, qui t'en apprendra un peu plus sur les vieux murs.
    En résumé, si tu ne veux pas voir pourrir tes murs et avoir des remontées d'humidité en périphérie de la dalle :
    - bannir le béton et le ciment
    - enduits chaux-chanvre isolants sur les murs(respirants) plutôt que doublage, (la laine de roche sera trempé au bout de 2 mois et n'isolera plus rien), Tu peux doubler aussi en liège fixé mécaniquement sur les murs (spits) et enduit à la chaux.
    - dalle chaux NHL 3.5 maxi recouverte d'un matériau respirant non hydrofugé (terre cuite, chape chaux lissée) pour évacuer l'humidité naturellement
    - Su tu veux garder de l'inertie par le sol, il faut isoler sous le hérisson (empierrement) et non dessus), les cailloux doivent être lavés et ne pas être mélangés à de la fine, pour stopper les remontées d'humidités par capillarité.
    -Surtout pas de polyane qui va concentrer l'humidité à la périphérie de la dalle. (donc dans les murs)
    - Isoler les soubassements avec du liège en 4 cm, par exemple, qui est imputrescible et perméable à la fois.

    Ces erreurs sont très classiques, et irréparables une fois commises. Le problème, si tu ne souhaites pas faire les travaux toi même, sera de trouver un artisan qualifié pour travailler avec autre chose que du béton.

  28. #23
    jmc3

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Merci pour ta réponse

    Pour bien comprendre :

    - sur les murs je peux donc partir sur mon idée d'enduis chaux-chanvre par l'intérieur
    - sur le sol par contre je mets un isolant ex: liege ou autre puis empierrement, puis chappe à la chaux puis carrelage , c'est bien çà ? mais à quelle épaisseur chaque couche ??
    - et pour le soubassement je mets en paralléle fixer sur les fondations du mur, du liège de 4 cm d'épais mais sur quelle hauteur ? est-ce que je le mets sur l'épaisseur des différentes couches d'islotion jusqu'au niveau fini du sol à l'intérieur ? et pour l'extérieur ?
    Par contre vu la conception et l'envie que ce soit autrement que ce que propose les artisans il y a de grande chance que je le fasse moi-même !!!

  29. #24
    rbobeda

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par jmc3
    - sur les murs je peux donc partir sur mon idée d'enduis chaux-chanvre par l'intérieur
    Si tes murs sont en pierre, oui, ça supprimera en partie la sensation de froid, mais tu perds un peu le bénéfice de l'inertie, sinon si tu as la possibilité d'isoler par l'extérieur... c'est encore mieux.
    Citation Envoyé par jmc3
    - sur le sol par contre je mets un isolant ex: liege ou autre puis empierrement, puis chappe à la chaux puis carrelage , c'est bien çà ? mais à quelle épaisseur chaque couche ??
    Empierrement = hérisson. EN principe, il faudrait décaisser sur 40 à 50 cm, puis remplir en 2 couches de pierres (40/80 en première couche sur 30 cm, puis 10 cm de 20/40) Il faut ensuite "fermer" le hérisson avec un géoextile respirant de manière à ce que la dalle que tu couleras dessus ne passe pas au travers.
    Puis dalle chaux/sable sur 10 à 12 cm, un peu plus dur à réaliser qu'une dalle ciment mais en principe on trouve des maçons pour le faire. Attention, pas de ciment, dedans, surtout pas de ferraile non plus. Il est possible de la fibrer pour plus de solidité. (fibre polypropylène)
    Puis chape maigre (lit de sable + chaux) pour sceller le carrelage (les carreleurs connaissent bien le système, c'est classique) qui servira à sceller les tomettes. Attention, pas de grès cérame, c'est totalement étanche, donc annulerait tous les efforts précédents.

    Citation Envoyé par jmc3
    - et pour le soubassement je mets en paralléle fixer sur les fondations du mur, du liège de 4 cm d'épais mais sur quelle hauteur ? est-ce que je le mets sur l'épaisseur des différentes couches d'islotion jusqu'au niveau fini du sol à l'intérieur ? et pour l'extérieur ?
    Par contre vu la conception et l'envie que ce soit autrement que ce que propose les artisans il y a de grande chance que je le fasse moi-même !!!
    Si tu as les moyens d'isoler tes soubassement par l'extérieur, c'est mieux, mais toujours avec un isolant respirant, et imputrescible (liège donc) Sinon tu isoles jusque sur la dalle, et tu caches l'isolant avec les plinthes et le carrelage.
    Pour la partie terrassement, tu peux trouver de la main d'oeuvre, c'est courant. La dalle, c plus dur. Sceller du carrelage et la chape maigre, un carreleur peux te le faire sans problème. Attention à bien ne travailler qu'à la chaux (nhl 3.5 maximum, nhl2 mieux et suffisant pour du scellement). La partie isolation, c'est rien du tout à faire, il faut juste découper et poser l'isolant. Les enduit chaux chanvre, c'est du taf mais pas facile de trouver du monde pour le faire. Dans quelle région es-tu ?
    Bon courage !

  30. Publicité
  31. #25
    Doubze

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Ne perd-on pas l'inertie du sol si on isole sous le hérisson ?
    J'ai vu mon achitecte cet après-midi pour travailler sur notre projet ; je me suis permis de montrer ton projet, Rbobeda, et il l'a trouvé très intéressant !

    Cordialement.

  32. #26
    djeg7

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par penzo
    Il faut isoler plus spécifiquement les murs de soubassement (en interne ou externe) pour profiter ainsi de l'inertie de notre bonne vieille terre.
    Le système fait que ta dalle est montée en t° par les capteurs à air donc pas besoin de système pseudo géothermique.
    Oui mais n'y a t'il pas pont thermique avec la dalle non isolé en dessous du sol.

  33. #27
    ceyrat

    Re : Isolation périphérique des fondations

    ce fil m'intéresse également particulièrement, Notre projet de Maison ossature bois commence à prendre forme et après avoir relu la bible "isolation écologique d'oliva" et ce fil je vous propose une configuration:

    Sol :
    - Terre compactée
    - Hérisson en pierre lavée (30cm de 40/80, 10cm de 20/40) + ventilation du hérisson en périphérie tous les 4m
    - Film géotextile respirant
    - Chappe isolante de chènevotte (12cm) NHL 3,5, Chenevotte dosée à 350 KG/M3,
    Ou 6cm de panneaux de liège (2X3cm), le prix décidera.
    - Dalle en béton de chaux hydraulique (10cm)
    - Terre cuite sur chappe maigre

    Soubassement :
    - Parpaing
    - isolation périphérique extérieure en panneaux de liège 4cm
    - Enduit étanche de soubassement (Chaux)
    - Drain et matériaux drainant périphérique

    Des questions subsistent néanmoins:

    - Cette configuration sera t'elle capable de supporter localement un poele de masse (3T pour 1m2), ou faut-il prévoir un plot béton sous le poele??
    - Comment faire l'enduit étanche de soubassement par dessus les panneaux de liège sachant que la chaux absorbe l'humidité??
    - Cette configuration de fondation est respirante, mais si on huile les terre cuite pour qu'elles soient faciles à laver, et "anti-tâches" cette huile ne va t'elle pas former une barrière non respirante??
    - Quand on va couler la dalle en béton de chaux hydraulique les panneaux de lièges ne vont'ils pas floter en surface??
    - Dans le livre de JP Oliva, il propose une dalle de béton par dessus les panneaux de liège??? cet ensemble n'est plus respirant?? c'est de plus une des formule les plus isolante R=1,56. Y a t'il vraiment de gros risque de remontée capillaire en périphérie et comment éviter ça??
    - Et enfin, quels sont les durées de séchages pour les dalles et chappe en chaux (il me semble très long non)??

    Voila c'est tout pour l'instant, en faite encore beaucoup de question, je suis impatient d'avoir vos lumières.

  34. #28
    rbobeda

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Bonjour à tous,

    Ne perd-on pas l'inertie du sol si on isole sous le hérisson ?
    Oui, bien sûr, mais l'inertie du sol est surtout utile en été. En hiver, le sol "pompe" la chaleur du volume habité, donc il fau isoler (la terre est cependant un assez mauvais conducteur thermique). On peut donc isoler les soubassements, mais pour avoir qqch de performant, il faudrait descendre à 2 m, pas toujours facile
    SI on isole sous le hérisson et non sous dalle, on récupère cependant toute l'inertie du hérisson (1 tonne au m² au moins) ce qui est très correct et permet de garder de la fraicheur en été.

    [QUOTE]Des questions subsistent néanmoins: (CEYRAT)/QUOTE]
    La config que tu proposes sert essentiellement à évacuer les remontées d'humidité provenant de sous la maison. Très utile surtout en réno, avec vieux murs en pierre ou terre. En neuf et ossature bois, tu as tout intérêt :
    1- à ne pas isoler sous dalle mais sous hérisson car ... voir ci-dessus (isolation avec panneaux de verre cellulaire possible car résistant au surpoids)
    2- A couler une dalle béton, déjà pour le poêle, ensuite parce que les soubassements seront étanchéifiés (sous la lisse basse), et aussi parce que tu construis sur hérisson drainé. Ce sera sec en 10 jours et non 5 semaines pour la chaux. Tu poses ensuite la terre cuite sur chape maigre. La construction sur terre plein (rehaussé) garantit, si le hérisson est bien fait, d'avoir les pieds toujours au sec. Il faut bien sûr voir le terrain : une étude de sol peut s'avérer utile.

  35. #29
    ceyrat

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Si je récapitule tu me conseillerai d'abandonner les dalles en chaux pour du béton car le hérisson en dessous se chargera d'éliminer l'humidité. Les fondations respirent donc par les côtés et non par la dalle. Cette solution me plait bien, de plus je serai plus tranquille au vu du poids du poele de masse.
    En revanche, une question subsiste, avec quoi isoler sous le hérisson, les panneaux de verre dont tu parle sont affreusement cher, des panneaux de liège conviendrai t'il. Ils ne risquent pas de pourrir en étant en contact permanent avec la terre et le hérisson? ne serat-ce pas la zone la plus humide si humidité il y a??

  36. #30
    penzo

    Re : Isolation périphérique des fondations

    Citation Envoyé par djeg7
    Oui mais n'y a t'il pas pont thermique avec la dalle non isolé en dessous du sol.
    Il y a effectivement contact entre la terre et la masse inertielle sous la maison. L'important est donc d'aller assez prondond (1 m) sous la dalle et d'isoler en périphérie les murs de soubassement. Un équilibre thermique va s'opérer entre cette masse et la terre en contact à 1m.
    L'idée ici est d'alimenter régulièrement sous cette masse et de laisser les calories remonter doucement vers la dalle.

    Reste à faire trés attention à l'isolation périphérique pour ne pas avoir de ponts thermiques sinon ca fonctionne moins bien ...
    "L'important, c'est de se mettre en route" Bernard Moitessier

Page 1 sur 14 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation des fondations en renovation / maison parpaing + polystirène-placo de 1986
    Par apap dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 16/12/2014, 13h41
  2. SOS isolation mur peripherique en bois
    Par taserman dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/11/2007, 19h55
  3. Quelle isolation des fondations ?
    Par anne et andré dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 25
    Dernier message: 21/08/2007, 12h33
  4. Isolation périphérique, durée de vie
    Par luckylours dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/04/2007, 21h12
  5. Isolation de fondations en terre argileuse
    Par JCMT35 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/03/2007, 23h07
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...