Répondre à la discussion
Page 100 sur 129 PremièrePremière 100101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 120 DernièreDernière
Affichage des résultats 2 971 à 3 000 sur 3849

Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet



  1. #2971
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet


    ------

    @ Palus
    Aucun soucis. Ce ne sont pas à proprement parlé des sondes mais des interupteurs qui s'ouvrent et qui se ferment en fonction de la température. Tu peux donc mettre 100 mètres de fil il n'y aura pas de soucis. Soit le courant passe, soit il ne passe pas!
    Bonne fin de week-end.

    -----

  2. Publicité
  3. #2972
    palus06

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    ça a le mérite d'être clair! merci.

  4. #2973
    mermoz31

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Salut,
    Après m'être bien prise la tête sur le caisson de ventilation sachez qu'il ne faut SURTOUT PAS faire comme moi
    Il faut d'abord faire correctement son schéma et ensuite positionner les tuyaux...
    Bref, moi j'ai fait l'inverse.
    Ci-joint, les images de ce que ça pourrait être. Schéma stockage, fin de stockage et mi-saison.
    Si vous avez mieux à proposer, allez-y, moi ça fait deux semaines que je tourne en rond
    Contraintes : taille du caisson, position des tuyaux, ouverture par le haut.
    Images attachées Images attachées

  5. #2974
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Salut Mermoz,
    Je te répond rapido car je suis super à la bourre...

    Techniquement ça à l'air de marcher. Après, je ne suis pas du tout calé niveau optimisation de l'agencement, c'est plus le créneau d'Herakles ça...
    Sinon, tu ne filtres pas l'air sortant des TAG?
    Tu la mets où ta solar box pour l'ECS? En dehors du caisson?
    Je pense que tu n'insonorises pas assez avant le passage vers le plenum. Il me semble qu'Herakles (toujours lui ) mettait des chicanes pour atténuer le bruit.
    De plus, fais gaffe au phénomène de condensation en fonction des périodes : en début de saison si le soleil est de la partie, tu vas avoir de l'air très chaud qui va entrer en contact avec les parois intérieur du caisson qui elles sont rafraichi par l'air froid des TAG... Ça risque de pisser la flotte rapidement si tu ne prévois pas quelque chose...

    Bonne journée et bon courage.

    HS : tu les fais avec quoi tes beaux schémas?

  6. #2975
    mermoz31

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Sinon, tu ne filtres pas l'air sortant des TAG?
    Non j'adore respirer l'air des galets, c'est mon coté Breton En fait l'air est déjà filtré par le filtre du caisson et par le filtre sur l'arrivée d'air frais (non représenté sur le schéma)

    Tu la mets où ta solar box pour l'ECS? En dehors du caisson?
    A l'étage, juste sous les capteurs et en-dessous de l'ECS en thermosiphon.

    Je pense que tu n'insonorises pas assez avant le passage vers le plenum. Il me semble qu'Herakles (toujours lui ) mettait des chicanes pour atténuer le bruit.
    Ouaip, t'as peut-être raison. Je me suis dit qu'avec des simili plenum à la sorti des tunnels et juste avant le bypass ça devait permettre à l'air de faire sa détente correctement et donc atténuer les bruits. En plus l'air devrait y circuler à 4 m/s vu la section. Je pensais aussi mettre un piège à son sur la remontée vers le plenum car je passe en diamètre un peu étroit (200) car j'ai déjà le tube
    Pourquoi pas rajouter des chicanes... je vais étudier le bidule.

    De plus, fais gaffe au phénomène de condensation en fonction des périodes
    C'est sûr ! Mes tuyaux à peine posés, j'avais déjà un max de flotte le long des parois. Je me disais qu'avec un flux d'air ça serait toujours plus sec et que les condensats iraient dans le fond des tunnels, mais s'il doit y avoir une piscine dans le caisson, ça va pas le faire... je pensais fair quelque chose d'étanche en galva, mais faut-il laisser le fond poreux pour l'évacuation de la flotte éventuelle ??? Herakles, help !!!

    HS : tu les fais avec quoi tes beaux schémas?
    Scketchup. J'avais jamais utilisé mais là, trop prise de tête à faire à la main sans visualisation préalable, donc j'ai testé. Facile à prendre en main et très intuitif.
    Dernière modification par mermoz31 ; 10/10/2012 à 14h38.

  7. #2976
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    je pensais fair quelque chose d'étanche en galva, mais faut-il laisser le fond poreux pour l'évacuation de la flotte éventuelle ???
    Il faut que ton caisson soit étanche (niveau bruit et rendement de ton système!) il faut juste que tu évites la condensation de se former. Pour ça, il ne faut pas que de l'air rentre en contact avec une surface froide... Les points sensibles sont donc les parois qui séparent ce qui vient des capteurs et ce qui sort des TAG. A ta place, j'utiliserai un isolant en mousse pour éviter le contact de l'air sur la paroi métallique ou mieux encore, une paroi double peau avec isolation incorporée...

    Demande confirmation à Herakles, si tu arrive à l'avoir, il se fait très (trop) rare en ce moment... Il doit en avoir mare que tout le monde lui saute dessus dès qu'il donne le moindre signe de vie .

    HS2 : j'avais déjà entendu parler de sketchup mais je n'ai pas encore eu l'occasion de m'y mettre. Je vais devoir passer le pas pour la réalisation de mon caisson, je te demanderai peut-être quelques conseils à ce moment là

    Encore bon courage.

  8. Publicité
  9. #2977
    mermoz31

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Mais oui l'isolation ! Quelle gourde... C'est ça l'effet de la prise de tête sur le caisson, les neurones ne suivent plus...
    Je vais pas déranger Héraklès pour si peu, il doit se prendre la tête avec l'homologation de ses tunnels à galets près de Lavaur
    pas de souci pour des conseils, à l'occas'. Mais avant de t'y mettre regarde juste les vidéos (tuto) qui sont disponibles sur le site de sketchup, c'est super instructif.

  10. #2978
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Bonjour Mermoz,
    merci pour ta sollicitude à mon égard , je suis en effet hyper débordé tant professionnellement que par mon projet de Lavaur... et là j'avoue ne plus avoir la tête à suivre les projets des autres .
    En tous cas , ton caisson tient la route , à ceci près qu'il faut un filtre à air pour la prise d'air neuf en plus de celui filtrant l'air venant des capteurs .
    Il ne devrait pas y avoir trop de soucis de condensation au contact air neuf/air venant des capteurs , tuyau contre tuyau , c'est seulement à la sortie des TAG que l'air peut être encore légèrement humide en période de stockage en été (temps lourd par exemple) : dans ce cas et si besoin est = on ouvre plus ou moins le volet côté rejet extérieur .

    Pour la régulation , dès que je serai un peu moins pris , je t'enverrai un schéma aussi simple que possible .

  11. #2979
    mermoz31

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Merci chef !
    Mais t'inquiète pas, on arrive à se filer des tas de coup de main sur ce forum... en attendant que tu puisse y repointer ton nez.
    Côté régul', j'y bosse aussi, je commence à y voir plus clair entre mes cogitations, l'aide de Moux et les questions de Palus (eh eh ce sont les mêmes que les miennes !). Je posterais quelque chose pour avoir l'avis de tous quand ce sera présentable.

  12. #2980
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Bonjour à tous,

    Je reviens afin d'avoir votre avis sur ma première version de notre caisson. Je suis partie sur des registres de 30 x 30 cm, un échangeur statique de chez "Une.vent" (le CADS HR avec by-pass intégré), le moteur M1 du même fabriquant (le CBM-240/240-42) et pour le moteur M2 le AS SAI 185-73 de chez "France.ir". Je m'excuse par avance du manque de lisibilité du plan qui gagnerai à être modélisé en 3D (j'y travaille...). De plus, l'échangeur étant placé sur un plan différent des autres éléments créés des complication de lecture à cause de la perspective...

    Bref, voici le descriptif de chaque schéma :

    En début d'été :
    - R3, R5, R6, R7 fermé
    - R1, R2, R4 ouvert
    - By-pass échangeur ouvert ou fermé selon différence de température intérieure/extérieure
    - M1 marche grande vitesse (en fonction température des capteurs)
    - M2 arrêt

    On charge les TAG en profitant de la clim naturelle en sortie de TAG.

    En fin d'été :

    - R3, R4, R7 fermé
    - R1, R2, R5, R6 ouvert
    - By-pass échangeur ouvert ou fermé selon différence de température intérieure/extérieure
    - M1 marche grande vitesse (en fonction température des capteurs)
    - M2 marche petite vitesse pour ventiler la maison.

    On rejette l'air des TAG dehors dès que la température de sortie est trop chaude et on injecte directement l'air neuf dans les plénum d'insufflation par l'ouverture du registre R6. Le moteur M2 sert alors à créer une dépression dans la maison pour y maintenir un minimum de ventilation.

    été nuit :

    - R2, R5, R6, R7 fermé
    - R1, R3, R4 ouvert
    - M1 marche vitesse moyenne à lente ou M2 marche (à voir en fonction consommation)
    - By-pass échangeur ouvert

    on ventile la maison au maximum admissible (bruit) en utilisant les capteurs qui se refroidissent par temps clair la nuit.

    hivers jours :

    - R2, R5, R6, R7 fermé
    - R1, R3, R4 ouvert
    - M1 marche vitesse moyenne à lente
    - M2 arrêt
    - By-pass échangeur fermé

    On insuffle directement l'air chaud des capteurs dans la maison à vitesse raisonnable . Les TAG ne se libèrent alors de leur calories que par diffusion de chaleur à travers la dalle du RDC.

    Hivers nuit :


    - R1, R3, R5, R6 fermé
    - R2, R4, R7 ouvert
    - M1 marche petite vitesse
    - M2 arrêt
    - By-pass échangeur fermé.

    Les TAG servent à préchauffer l'air neuf avant insufflation dans la maison et l'échangeur double flux réchauffe cette air avant d'entré dans les TAG afin de ne pas les refroidir trop vite.


    Voilà pour le descriptif (succin) du fonctionnement. Le caisson fait actuellement 1,80 m de haut par 1,60 m de large et 70 cm de profondeur (sans compter le passage des tuyaux derrière le caisson...), un petit régime serait évidement le bienvenu mais là je cale...
    De plus, j'ai peur que M2 créé de fortes pertes de charges en freinant exagérément le passage de l'air lorsqu'il ne fonctionne pas... Quant-à l'échangeur , il est donné pour un débit maxi de 300m3/h... Les débit maxi de l'installation atteindront presque 900m3/h...

    J'attends avec impatience vos remarques et suggestions.

    Bonne journée à tous.

    caissonV1 début été.jpgcaissonV1 été nuit.jpgcaissonV1 fin été.jpgcaissonV1 hivers nuit.jpgcaissonV1 hivers soleil.jpg

  13. #2981
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    J'ai fais une simulation sur sketchup qui m'a pris un temps fou!!! Mais j'espère que ça rendra mes précédents schémas plus clairs .


    CaissonV1 vue arrière.jpgCaissonV1 vue de dessus.jpgCaissonV1 vue de face.jpgCaissonV1 vue iso droite.jpgCaissonV1 vue iso gauche.jpg

    EDIT : en regardant mon message, je me suis rendu compte que je n'avais pas mis les filtres.... Je ferais ça plus tard...
    Dernière modification par Moux ; 06/11/2012 à 17h42.

  14. #2982
    BreizhYoyogi

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Histoire de ne pas rallonger et complexifier ce fil, j'en ai cree un autre :
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post4262189

    Il concerne bien entendu les tunnels a galets, et propose mes cogitations pour une utilisation alternative a celle proposee ici, qui pourrait avoir pour avantage de simplifier la regulation et eliminer les "risques". En admettant meme qu'elle fonctionne, cette utilisation alternative n'emploierait pas les tunnels de facon optimale, mais on ne peut pas tout avoir... Si le coeur vous en dit, jetez un coup d'oeil et partagez vos pensees.

  15. Publicité
  16. #2983
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    salut à tous,
    le début de ma construction approchant à grand pas, j'ai voulu tester la faisabilité d'une belle tranchée à 2,5m.
    Je part donc au fond du terrain pour tester ça. comme attendu, il y a 30cm de terre et ensuite calcaire (tuf pierre et fine).
    Pas évident de faire des flancs bien droit car ça suit les pierres dans le sol. avec mon godet de 60cm, j'arrive à une tranchée de 70 - 80 voir 90 pas très régulière.
    Je ne sais pas si ce type de sol est idéal pour du stockage de calories, ça doit pas valoir une bonne argile mais c'est mieux que du sable.

    L'EPDM résistera t'il à côtoyer des cailloux même avec du bidim en protection ?
    Est ce que la solution serai de coffrer et de couler un peu de béton pour lisser les coter ? Pas mal de boulot en plus .

    IMG_1312.JPGIMG_1302.JPGIMG_1300.JPG

    Pour les galets, pas facile d'en trouver dans le 77, j'ai contacter nos amis bretons, je peux avoir du 40/80 à 75€/T livré (112€/m3).
    Pensez vous que c'est correct ou avez vous un autre plan en région parisienne, centre, bourgogne.

  17. #2984
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Pour la résistance de l' EPDM, je ne connais pas (encore) cette matière pour te répondre. Mais au pire tu dois pouvoir la doubler si tu as un doute. Par contre, je peux te dire qu'il ne faut pas bétonner les parois de la tranché sous peine que tes galets n'épousent pas parfaitement le béton créant ainsi des "jours" où l'air s'engouffrera plutôt que passer à travers le tunnel...
    Herakles avait déjà soulevé ce détail précédemment...
    Sinon, j'ai une petite question perso vu que, comme moi, tu fais du neuf et que par conséquent, tu n' aura pas de toit au dessus de ta tête lors des travaux. Comment vas tu protéger ta tranché des intempéries? Pour le lavage et le stockage des galets par temps mer.ique (c'est la saison...), as tu une solution?

    Bonne journée.

    Moux

  18. #2985
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    L'EPDM a une résistance à l'allongement de 300%
    Le Bidim , placé entre la terre/galets et l'EPDM , assure une fonction anti-poinconnement et anti-déchirure en permettant un léger glissement de la membrane EPDM au moment du remplissage des galets et du remblayage.
    penser à l'évacuation des condensats : l'EPDM ne doit recouvrir qu'un tiers du fond , avec un "jour" laissant voir le BIDIM au centre .

    Quid de la nappe phréatique à cet endroit ?

    2.50 , c'est pas mal , mais tu peux réduire à 2.20 ou 2.00m , compte tenu du niveau d'isolation de plus en plus élevé des cosntructions actuelles par rapport à il y a 10 ans ...et diminuer légèrement la surface des capteurs ou de la serre .

  19. #2986
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    À moux, maintenant que tu le dit, j'avais vu ça quelque part pour le beton.
    Pour les intempéries, je pense qu'il faut aller vite et voilà. En espérant que la tranchée tienne le coup. Sinon un ptit coffrage pour tenir le haut et une bâche posé à même le sol bien lesté.
    Pour le lavage des galets, tu les laisse dehors et il sont lavé tout seul je peux les mettre dans une benne sous le hangar.
    Il faut dire aussi que j'ai tracteur et pelle sous la main donc c'est plus simple à gérer.

    À heracles, si tu dit que l'ensemble bidim+epdm suffit, ça ira.pour la nappe, le dernier forage privé fait sur la commune doit être à 30 ou 50m je sais plus donc j'ai de la marge.
    J'avais parlé un peu de mon projet au mois d'avril sur le post des capteur à air (page 109).
    C'est une maison de plein pied de 150m2 habitable en paille (mur de 70) donc très performante.
    Tu dit de réduire la profondeur à 2m, ça réduit donc le déphasage, 2m - 0,6m de galet =1,4m de terre (ca doit faire 2 bon mois de dephasage, non ? ). on commence donc le stockage en août ou en septembre ? Et ça commence à chauffer en octobre ou novembre ? Ça fait chaud car je pense que la maison n'aura pas besoin de beaucoup de chaleur avant décembre.

  20. #2987
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Des photos pour se donner une idée du projet

    photo maison sud futura.jpgPlan maison.jpg

    Donc 150m2 habitable, beaucoup de captage au sud, mur de 80 dont 70 de paille, un trottoir périphérique, etc.

    Tu m'avais conseillé 4 tunnel, 10 - 12m2 de capteur et 600 - 750m3/h.
    pense-tu que ça ira ou c'est trop de puissance de stockage par rapport aux besoins de la maison ?

  21. #2988
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Effectivement , on peut commencer dès Août , avec un peu moins de surface de capteurs (3m2 de capteur par tunnel de 3 ou 4ml ) pour la région toulousaine
    Pour le 77 , ca devrait être 3.6 à 4m2de capteur /tunnel à cause de la faiblesse de l'ensoleillement .

    ce n'est pas le dessus des galets qu'il faut prendre pour le calcul de la hauteur , mais l'axe du tunnel ( au centre de la section du tunnel) :
    Avec - 2m /TN, une hauteur de remplissage en galets de 0.60m , l'axe est à 1.70 m du sol , il faut ensuite rajouter l'épaisseur du hérisson , de la dalle béton , etc.. ca doit faire deux bons mètres, du sol intérieur fini à l'axe du tunnel , soit presque 2.5 mois de déphasage .

    j'arrive à une tranchée de 70 - 80 voir 90 pas très régulière.
    A noter: si chaque tunnel fait 0.80m de large , il suffira de 0.50m de hauteur pour avoir environ 0.40m2 de surface de passage avec du 40/80 ( ou 35/50) , le minimum étant 0.35m2 (50x70cm) on a le choix entre 30/50 ou 40/80 .

    voili voilou...

  22. Publicité
  23. #2989
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Pour les intempéries, je pense qu'il faut aller vite et voilà. En espérant que la tranchée tienne le coup. Sinon un ptit coffrage pour tenir le haut et une bâche posé à même le sol bien lesté.
    Pour le lavage des galets, tu les laisse dehors et il sont lavé tout seul je peux les mettre dans une benne sous le hangar.
    Il faut dire aussi que j'ai tracteur et pelle sous la main donc c'est plus simple à gérer.
    C'est sûr que ça aide... Mon terrain ya rien autours à part des vignes.... Les travaux devront commencer avant le printemps, pas top niveau soleil...

    Sinon, concernant la puissance de chauffe et le début du stockage, on peut réellement espérer stocker la température nécessaire entre aout et septembre? Les jours sont quand même beaucoup moins ensoleillé qu'en pleine été.

    Sinon Herakles, concernant la puissance nécessaire, concernant mon cas (rappel : maison R+1 en Touraine d'environs 190 m², plein sud sans masques, bloc à bancher, ITE laine de bois 20 cm, 40 cm de ouate en plafond), je te cite :
    Tu peux mettre 6 tunnels de 3ml , mis bout à bout deux par deux ; ca donne 3 tranchées de 6ml de long , espacés tours les 3m , et à 2m des fondations
    Profondeur du fond =-2.40m par rapport au RDC si le sousèsol le permet pour un stockage optimal de toute l'énergie estivale
    débit air soufflage en mode stockage = 700~800 m3/h
    15 à 18m2 (ndlr : de capteurs) me semblent nécessaires vu le climat de ta région
    Bon, je sais qu'on peut pas comparer 70 cm de paille avec 20 cm de laine de bois mais quand même... Tu me confirmes que je dois garder une profondeur optimal des TAG à 2.40m? Qu'en est-il du début de la charge des TAG? Comme tout le monde en Juin ou plus tard? Je vais pas me trouver à ouvrir mes fenêtres dès le mois d'octobre quand même ?


    Sinon aujourd'hui l'étude de sol à été réalisé et on aura le compte rendu d'ici 2 jours. D'après le gars sur place, c'est principalement de la craie dès 1.50 à 2m et ya pas de nappe d'eau. Donc -2.40 m devrait être réalisable sans problème.

    PS : Herakles je profite de ton passage furtif sur le fil pour te demander ce que tu penses de mon caisson (#2981)?

  24. #2990
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    merci heracles, c'est noté pour les surfaces de capteur, le calcul de profondeur, etc ...
    Pour le stockage à partir d'aout, c'est sur que les journées diminuent assez vite mais on a pas trop le choix, c'est le déphasage qui commande. et puis on a moins de besoin donc...
    Ou sinon faut interroger la météo pour connaitre l'arrière saison et adapter

    Tu sais moux tes blocs à bancher + 20 d'ITE sont pas mal, une bonne inertie et une bonne laine. et si tu chauffe trop tôt, il te faudra installer un plancher rafraichissant.

  25. #2991
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Ce qui te laisse de la marge : si tu n'as pas eu assez chaud l'hiver , tu stockeras à partir de Juillet , quitte à aérer la maison en octobre et Novembre un peu plus que de coutume ; ca ne refroidira pas le coeur du stockage , et tu t'aideras de l'inertie "bis" constituée par les enduits intérieurs + la dalle pour compenser en introduisant un peu de fraîcheur..

  26. #2992
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Herakles je profite de ton passage furtif sur le fil pour te demander ce que tu penses de mon caisson
    Je n'osais pas te faire de la peine avec tout le boulot que tu t'es tapé ,
    pour 900m3/h , tu peux chercher une solution tout en 250mm de diam , utiliser des registres de 20x40 (à la rigueur 30x30) , pour arriver à 1.40 x 1.50 x 0.65 hors tout
    Désolé , pas le temps de dessiner tout cela pour toi ..

    Voici un exemple - si ca peut t'aider - de caisson de 0.86 de large par 1.20 de haut et 0.64Nom : variante caisson dec2012.jpg
Affichages : 326
Taille : 344,0 Kom de profondeur avec un mix de gaines en 250 et en 200mm , deux registres côte à côte (pour Chauffage Direct et Stockage) , deux clapets circulaires diam 250 et diam 125 pour l'arrivée d'air chaud , soit du capteur , soit du poele , avec une batterie air eau pour l'ECS, pour 600m3/h maxi .

    Le PAS est à part , incorporé dans le plenum .

    Tu sais moux tes blocs à bancher + 20 d'ITE sont pas mal, une bonne inertie et une bonne laine.
    Euh ..pour des raisons de budget , j'aurais plutôt mis de l'Ecorock ou du Rockplus + nergalto , la laine de bois étant onéreuse et n'apportant qu'une inerie toute relative vis à vis des tonnes de béton mises en oeuvre !
    Dernière modification par herakles ; 10/12/2012 à 21h52.

  27. #2993
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Je n'osais pas te faire de la peine avec tout le boulot que tu t'es tapé
    Pas de sentiments! Si ça va pas, il faut le dire!!! Je préfère passer plusieurs heures à réfléchir et qu'on me dise ce qui ne va pas plutôt que de me laisser dans l'erreur pour ne pas me froisser !

    Désolé , pas le temps de dessiner tout cela pour toi ..
    Dommage ...

    Le PAS est à part , incorporé dans le plenum .
    Juste pour être sûr, "le PAS" c'est le Piège A Son?

    Euh ..pour des raisons de budget , j'aurais plutôt mis de l'Ecorock ou du Rockplus + nergalto , la laine de bois étant onéreuse et n'apportant qu'une inerie toute relative vis à vis des tonnes de béton mises en oeuvre !
    Je sais que la laine de bois c'est plus cher mais pour des raisons de principes et de convictions (moi yen a tête dur ), je ne veux pas utiliser de laines minérales. Nous essayons de construire une maison avec le plus de matériaux "écologique" possible avec les contraintes (et le surcout) que ça entraine.

    Je reviens vite fais sur le caisson. Déjà je te remercie Herakles d'avoir pris un peu de ton temps pour essayer de nous aider dans notre projet . J'avais cru voir dans les posts précédents que tu déconseillais les volets au profit des registres pour des raisons de fiabilité dans le temps, j'ai rêvé? C'est sur que si j'utilise des volets circulaires, ça devrait réduire un peu le caisson. Je vais essayer de m’inspirer du caisson de ton précédent message pour modifier le mien mais je suis un peu bloqué par les dimensions de mon échangeur statique double-flux (voir PJ). Ou alors il ne faut pas que je l'intègre au caisson??

    Je vais réfléchir à tout ça et essayer de pondre une nouvelle version du caisson.

    Sinon, et j'en termine ensuite avec mes questions, nous avons reçus le rapport de l'étude de sol de notre terrain.
    Le sol est composé majoritairement d'argile jusqu'à environs 2,50m puis il y a de la craie jusqu'à 5m (profondeur maximum de l'étude). J'avais prévu de bien drainer la maison pour éviter toute accumulation d'eau dans les TAG (et la maison ) lors d'un violent orage par exemple. En effet, le terrain se trouve plus bas que les vignes et d'après mon unique voisin, "ça dépote quand il pleut!". Il a d’ailleurs creusé une "rigole" entre son terrain et les vignes afin de canaliser cette eau et contourner sa maison. Or, je commence à me poser pas mal de question sur les phénomènes de retrait/gonflement de l'argile. En drainant autour de la maison, je risque d'assécher l'argile et donc d'accentuer les phénomènes de retrait. Je ne pense pas d’ailleurs que le fait de chauffer les TAG sous la maison arrange les choses non plus...

    Je ne voudrais pas que notre belle maison viennent à fissurer de partout !!!

    S'il te plait Herakles, rassure-moi sur ce point et dit moi qu'il n'y a pas à s'inquiéter et que tu as une solution ...

    Nom : Récupérateur double flux dimensions.jpg
Affichages : 312
Taille : 204,3 Ko

  28. #2994
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Que préconise l'étude de sols question fondations et de quelles argiles s'agit-il ? :

    -Semelles armées en conséquence , soubassement de 1m de hauteur avec potelets béton tous les 1.50m ?
    -Puits de 2.00m jusqu'à la craie et longrines BA de hauteur 60cm ? ?
    -radier béton ?

    Quelle est la résistance de la craie en MPa ?

    En drainant autour de la maison, je risque d'assécher l'argile et donc d'accentuer les phénomènes de retrait. Je ne pense pas d’ailleurs que le fait de chauffer les TAG sous la maison arrange les choses non plus...
    Pas faux si on draine plus que de raison et trop près des murs avec des fondations superficielles mal armées .

    Quant à la flotte due aux orages , un drain à 2m des murs de fondation avec un sol légèrement incliné des murs vers le drain devrait largement suffire d'autant qu'on peut poser un polyane très épais du côté de la maison sur le côté de la tranchée drainante . en cas d'orage , tout va dans ce drain vers un bassin de rétention ou une citerne de récupération des eaux de pluie..

    la faible amplitude de température autour des galets et à 1m de ces derniers n'atteint pas 10°C ( de +16 à +24°C environ ) donc n'affectera pas les fondations ou susceptible de modifier le volume d'argile sous la maison.
    C'est pour cette raison qu'il faut mettre une géomenbrane imperméable autour des galets sauf dans le fond ( petite largeur de 30 à 40cm perméable pour évacuer la flotte )


    Juste pour être sûr, "le PAS" c'est le Piège A Son?
    oui

    Je ne voudrais pas que notre belle maison viennent à fissurer de partout
    En présence d'argiles , une étude béton est souvent nécessaire pour calculer les sections des fondations et leur feraillage , s'appuyant sur les résultats de l'étude des sols

  29. Publicité
  30. #2995
    Moux

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Que préconise l'étude de sols question fondations et de quelles argiles s'agit-il ?
    Voici ce que dit le rapport. Petites précisions, nous n'avons pas précisé à l'étude le système constructif de la maison (bloc à bancher) :
    "Les charges maximales reçues par les sols ne nous ont pas été communiquées; toutefois, elles devraient être faibles."

    "LE SITE :

    Le site est localisé sur un ancien champ de vigne.
    Il est pratiquement quasi-plat et horizontal.
    Il est à classer en zone de sismicité de 1 sur 5 (source PRIM.NET).
    VOUVRAY est classé en aléa faible à moyen du risque dû aux mouvements de terrain différentiels consécutifs aux sécheresses et à la réhydratation des sols (phénomène de retrait-gonflement des argiles).

    NATURE DU SOL :

    Les 2 sondages de reconnaissance ont permis de distinguer les formations ci-après, de haut en bas :
    - Couche 1 :
    Des argiles légèrement sableuses à silex et à cailloutis, de couleur dominante kaki-brune-rousse-beige, sur une épaisseur de 2,3 m et 3,6 m.
    Ces argiles sont recouvertes par quelques décimètres de terre-végétale.

    - Couche 2 :
    La craie altérée, de couleur dominante beige-blanche, au-delà.

    L'EAU DANS LE SOL :

    Il n'a pas été observé d'arrivée d'eau dans les sondages au moment du chantier (le 10 Décembre 2012). Signalons cependant que les sols superficiels sont souvent le siège de circulations anarchiques d’eaux d’infiltration qui ont tendance à gagner les points bas naturels ou artificiels.

    CARACTERISTIQUES MECANIQUES :

    Les caractéristiques mécaniques mesurées dans le sondage au pénétromètre PDB (Norme NF P 94-115), battus à côté du sondage de reconnaissance DEC1 dont il reprend le numéro, et au moyen d’essais au pressiomètre (Norme NF P 94-110) dans le sondage de reconnaissance DEC2, s’avèrent, avec :

    Em = module Ménard
    Pl* = pression limite nette
    qd = résistance en pointe effective

    Couche 1 :

    - Moyennes à bonnes dans les argiles, avec :
    6,9 < Em < 21 MPa,
    0,56 < Pl* < 2,01 MPa,
    2,8 < qd < 21 MPa.

    Couche 2 :

    - Moyennes dans la craie altérée, avec :

    Em = 27 MPa,
    Pl* = 0,81 MPa,
    qd ≥ 30 MPa.

    FONDATIONS DE LA MAISON :

    De l'analyse des résultats des sondages et des essais présentés plus haut, il ressort principalement que la maison sera fondée par semelle et/ou massifs ancrées dans le toit des argiles (couche 1).

    NIVEAUX MINIMUM D'ASSISE :

    Les fondations seront ancrées au minimum de 0,5 m dans les argiles (couche 1), avec un encastrement minimum de 1, 2 m.
    En conséquence, les profondeurs minimales des assises seront de 1,2 m par rapport à la surface topographique le 10 Décembre 2012.

    TAUX DE TRAVAIL ADMISSIBLE :

    a) Méthode pressiométrique :
    En appliquant le D.T.U. 13.12 "Fondations superficielles", le taux de travail admissible du toit des argiles (couche 1) aux Etats Limites de Service "qELS" sera, avec :

    pl*=0,56 MPa
    qo=0 MPa
    K=0,8

    qELS= 0,15 MPa

    b) Méthode pénétrométrique :

    En appliquant pour taux de travail admissible "qELS" sous la fondation le 1/15 de la résistance à la rupture dynamique au pénétromètre, le coefficient de sécurité obtenu est de 6 dans les sols courants et sableux, et de 3,6 dans les sols argileux, d’après la règle de Sanglerat.
    Avec qd = 2,8 MPa,
    qELS = 0,19 MPa7

    c) Conclusion :

    Pour le dimensionnement des fondations, on prendra le taux de travail admissible de:

    qELS = 0,15 MPa

    EVALUATION DES TASSEMENTS :

    Les tassements totaux seront inférieurs au centimètre, les tassements différentiels restant inférieurs au demi-centimètre.

    Ils seront donc admissibles.

    CONSEILS DE MISE EN OEUVRE :

    - Vérification soigneuse des matériaux extraits des fouilles pour assurer le bon ancrage des fondations dans les argiles (couche 1); purger le cas échéant toutes poches de sol mou, que l'on pourrait encore rencontrer au niveau d'assise retenu, dessouchage soigné, ce qui pourra conduire à un approfondissement du niveau de fondations entre les sondages et des volumes de béton supplémentaires.
    - Prévoir des possibilités de pontage des poches de limons, ou des purges des souches, découvertes aux niveaux d'assise prévus, si les purges sont trop importantes.
    - Le rattrapage des niveaux d'assise pourra se faire à l'aide de gros béton, ou de béton maigre coulé pleine fouille.
    - Bétonner aussitôt après terrassement et pleine fouille, pour éviter les phénomènes d'altération et de décomposition des argiles (couche 1) particulièrement sensibles à l'eau, car cette altération, pourrait induire des tassements supplémentaires non négligeables à ceux calculés, estimés, précédemment.
    - La largeur minimale des semelles sera de 0,4 m pour les semelles continues, et de 0,7 m pour des semelles isolées et des massifs.
    - Du fait de l'encastrement minimum demandé précédemment, la protection contre le gel qui nécessite normalement une profondeur d'assise au-dessous du terrain fini extérieur supérieure à 0,5 m, sera automatiquement assurée.

    PRECAUTIONS DUES AU RETRAIT DES ARGILES :

    Un sol de fondation composé par des argiles (couche 1) est sensible au phénomène de retrait.
    Les variations de teneur en eau au niveau de ces sols provoquent des phénomènes de gonflement et de retrait, qui sont préjudiciables aux maisons qui y sont fondées superficiellement, avec un encastrement insuffisant, notamment lorsqu’ils sont légères.
    Les causes des variations de teneur en eau peuvent être diverses :

    - naturelles lorsque l’on en trouve dans la zone de variation du profil hydrique, ou en cas de sécheresse prolongée,
    - artificielles : fuites de canalisation, modification du régime de circulation des eaux superficielles, plantation d’arbres, etc.

    Il conviendra d’adopter certaines dispositions constructives pour s’affranchir de ces problèmes :

    1. Fondations par semelles continues armées et rigidifiées.
    2. Coulage des fondations à pleines fouilles.
    3. La profondeur minimale des fondations au-dessous du terrain fini extérieur sera partout au moins égale à 1,2 m.
    4. Les fouilles de fondations extérieures et intérieures seront complètement remplies de béton coulé en pleine fouille, ou de grave-ciment, jusqu’au niveau du terrain fini intérieur et extérieur, pour assurer une bonne étanchéité des fondations aux eaux de surface.
    5. Joints complets rapprochés en cas de maisons allongés, et à chaque aile de la
    construction.
    6. La distance minimale entre la construction et les arbres et arbustes sera de H pour un
    arbre isolé et/ou de 1,5 H pour un rideau d’arbres et haies, H étant la hauteur prévisible
    de l’arbre adulte.
    7. Drainage soigné des eaux de circulations superficielles.
    8. Etanchéité soignée et pérenne des réseaux humides, notamment ceux enterrés.

    DALLAGES DE FOND :

    Les dallages seront portés par les fondations sans obligation de vide sanitaire, en raison du
    retrait des argiles."


    Voilà! Tu as tous les éléments que j'ai en ma possession. Il reste encore les plans avec la position des 2 forages, je peux te les fournir si tu penses que c'est utile.
    On a transmis le compte rendu de l'étude aux archis (ils sont 2 sur le projet) qui doivent le transmettre à l'ingé béton dans la foulé. Ils sont au courant des principaux détails concernant les TAG : fondations isolées, drainage et dalle flottante... On attends impatiemment leur retours d'info pour savoir ce que l'ingé va préconniser.

  31. #2996
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Salut à tous,

    je suis toujours à la recherche de galet et je reviens vers ceux qui en ont déjà trouvé pour savoir si ça vaux le coup à 75€TTC/T livré de Bretagne en RP.
    C'est du 40/80 naturel de rivière et quelques-uns peuvent être cassé.
    une photo du produit (surement non contractuelle) pour se donner une idée :
    Nom : galet-vrac-gris-blanc1.jpg
Affichages : 282
Taille : 66,6 Ko

    A+
    Guigui

  32. #2997
    alviju

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Salut guigui77,
    Pour ma part, je n'ai pas trouvé mieux : je dirais donc que le prix que tu indiques me semble correct.
    Le sigle RP veut-il dire Région Parisienne ?
    Je t'ai adressé un message privé.
    A+

  33. #2998
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Bon choix , Alviju ! Et ils sont beaux et propres !!!
    40/80 , bon choix , autrement , du 30/50 convient aussi .

    Attention à ne pas laisser traîner de gros galets pointus au contact des tubes PVC , penser à les déplacer vers le centre de chaque tunnel , de sorte que chaque tube soit enrobé d'une zone protectrice de galets moyens à petits .

  34. #2999
    OCIV

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Salut,
    c'est un bon prix, surtout livré
    bon courage

  35. #3000
    guigui 77

    Re : Stockage inter-saisonnier : tunnel à galet

    Je viens d'avoir la fiche et une autre photo des galets, ils sont un peu moins homogène que sur le gros plan mais ça devrai le faire.

    galet blanc gris 40.80 lav&#233;.jpg fiche galet 40:80.jpg

    Qu'en pensez vous ?

Discussions similaires

  1. Schéma ventilation :PC (tunnel à galet) + VMC DF + Mur à galet
    Par Stek_p dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 79
    Dernier message: 06/08/2019, 19h12
  2. stockage l'énergie inter-saisonnier!
    Par lushaoshao dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 43
    Dernier message: 01/04/2017, 15h46
  3. serre sous toiture pour alimentation tunnel à galet
    Par jacquesdu33 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 54
    Dernier message: 25/09/2008, 09h18
  4. Transformer un inter tout ou rien en inter à impulsion
    Par Tybert dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 27/04/2008, 13h05
  5. théorie des ensembles : démonstration A inter (B U C) = (A inter B) U (A inter C)
    Par Brumaire dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 19
    Dernier message: 19/11/2004, 15h00
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...