Répondre à la discussion
Page 1 sur 8 12 3 4 5 6 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 214

Imaginons une isolation intérieure performante



  1. #1
    Sarri

    Imaginons une isolation intérieure performante


    ------

    Considérons comme acquis qu'une isolation intérieure ne vaudra jamais une isolation extérieure.
    Ceci étant comment faire pour qu'une isolation intérieure soit la plus performante possible et se rapproche qualitativement d'un monomur? Quels matériaux utiliser pour les murs, isolants éventuelles contre-cloisons? Quels rupteurs thermiques? A quel endroit?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    MadMac

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Bonjour.

    Puisqu'on s'amuse avec un concept, parce que c'est tellement pas bon et couteux que je vois pas ce que ca peut etre d'autre , je propose la Boite dans la Boite, comme en phonique, mais en thermique. On refait tout : sol, mur, plafond avec un isolant. Cout exhorbitant, perte de place monstrueuse, interet plus que derisoire.

    Alle pour une premiere participation, je mets un lien vers le fil sur l'isolation exterieure ?

    Tony

  4. #3
    Sarri

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Attention, il y a d'un côté la théorie et de l'autre la mise en oeuvre pratique. En France, en 2008, vouloir éviter une isolation intérieure relève du parcours du combattant. Les artisans, les négociants de matériaux vous prennent pour un dingue dès que vous amorcez le sujet, ça c'est la réalité qu'on le veuille ou non. Dès que vous posez une question précise sur la mise en oeuvre d'une isolation extérieure à des pseudo-spécialistes, particulièrement pour le traîtement des points singuliers, vous n'avez jamais d'explications claires et illustrées d'exemples, seulement des " y a qu'à..." à partir d'infos plus ou moins empiriques. Aucun conseil précis et aucun retour d'expérience concret n'est trouvable. Cela, je me répète, mais c'est la réalité.
    Nous sommes face à un très probable crise énergétique sans précédent, alors faute d'aller vers le mieux, on pourrait au moins aller vers le moins pire. Je ne suis pas sûr qu'une isolation intérieure bien étudiée avec rupteurs thermiques, des masses pour l'inertie,... ne soit si catastrophique que cela. En tout cas donner des conseils au citoyen lambda, qui n'est pas assez fortuné pour s'offrir une isolation réservée à certains bobos écolos, mais qui a des préoccupations écologiques, ne me paraît pas totalement idiot...

  5. #4
    Armor

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Je rejoins Sarri!

    Actuellement en projet de construction, il faut se rendre à la réalité:

    AUJOURD'HUI en France vouloir isoler par l'extérieur c'est quasi impossible!

    Soit on vous regarde comme un extraterrestre ou au mieux si par bonheur vous trouvez un entrepreneur sérieux et compétent en la matiere, il vous prend pour un Américain et le budget explose.

    Le témoignage de Sarri ne reflete malheureusement, et nous le déplorons tous, la triste réalité.

    Donc soit on peut refaire le monde sur ce forum mais au lieu de tirer des fils de plusieurs dizaines de pages sur des techniques inconnues dans notre contré, il ne me semble pas du tout idiot de se concentrer sur ce qui nous reste : l'isolation intérieur et comment faire au mieux ou au moins pire

  6. Devis
  7. #5
    arld

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    bonjour,
    une solution: pas de murs de refend. Facile dans une maison de pain-pied.

    Autre solution si refends nécessaires: les accrocher aux murs extérieurs seulement au niveau des chainages, et les écarter d'une épaisseur d'isolation sur le reste de la hauteur. la surface de pont thermique est limitée.

    Autre solution: jouer le chieur! quand on aura atteint une masse critique, c'est les pro qui voudront encore faire de l'isol intérieure dans du neuf qui passeront pour des ringards!

    Et sincèrement, je crois que comme la SEULE solution est de ne plus avoir besoin de chauffage, plus ça arrivera vite, plus nos enfants auront une chance d'avoir une descendance...

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    herakles

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Cotisons nous pour offrir un voyage en car à nos chers entrepreneurs chez nos voisins européens ..ils en reviendront rouges de honte ...

    En tous cas , ma fifille n'a pas eu trop à lutter pour une ITE ..mission accomplie ...le plus drôle est que l'entrepreneur est d'origine Hongroise , ouvert à toute solution...

  10. Publicité
  11. #7
    MANOU29

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Bonjour ARMOR,
    Vous n'avez pas trop cherché ; il y a PROBABLEMENT autant de maîtres d'oeuvre en bioconstruction en 22 qu'en 29, sinon plus.
    En toute amitié

  12. #8
    beon

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    +1 ce post est très important pour également pour ceux qui ne peuvent pas le faire une isolation extérieur, à cause des batiments de France...

    Pour ma part je garde les murs de refend dont certain en pierre apparent avec coupure de pont thermique (50cm) sinon isolation mur 20cm (2X10cm haute densité (phonique)) et plafond (LDR 20cm haute densité(phonique) + 26 de LDV ...

  13. #9
    Armor

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par MANOU29 Voir le message
    Bonjour ARMOR,
    Vous n'avez pas trop cherché ; il y a PROBABLEMENT autant de maîtres d'oeuvre en bioconstruction en 22 qu'en 29, sinon plus.
    En toute amitié
    Ah ben si vous avez des contact ça m'interesse !

    Je n'est pas dit qu'il n'y en avait pas, mais le si peu que l'on trouve c'est totallement hors budget pour le Français moyen si on aspire a de belles finitions

    Le si peu de compétent que l'on trouve vont proposer de l'ossature bois....et là le budget :/

  14. #10
    gespoi

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Ca me fait un peu penser aux "Bronzés font du ski" quand Josianne Balasko ne veut pas descendre la piste en disant "c'est trop dur", "j'y arrive pas", "y'a trop de pente".
    Eh les gars et les filles ça ne va pas vous tomber tout cru dans le bec!!!!
    Il y a d'excellentes boites d'ITE en France mais il faut chercher!!!
    Ok pour le coté financier de la chose qui peut paraitre exorbitant mais ce que vous mettez en plus dans l'isolation, vous l'enlevez dans le poste chauffage.
    Je suis entrain de faire mon iso exter (200 mm de poly graphité) et ben vous savez quoi? C'est très facile de coller des plaques contre un mur!!! Non????? Si je vous dis!!!!!!
    Alors sortez vous un peu les doigts et arretez de vous plaindre!!!
    La boite qui commercialise mon système ITE est STO (il sont bien implanté sur le territoire)

  15. #11
    MANOU29

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    « Bonjou toute do moune su le plateau »

    ARMOR :
    La construction bioclimatique est un nouveau « filon » pour certain « pionniers »
    On y trouvera : des incapable de faire le traditionnel : des profiteurs ponctuels, mais aussi de convaincus sincères qui veulent être reconnus dans ce secteur d’activité.
    Les fournisseurs connaissent bien les motivations ; une petite viré serait utile.

    Pour CONCLURE :

    J’étais venu sur ce fil de discussion pour voir si l’imagination avait permis de trouver de nouvelles solutions d’isolation moins onéreuses et aussi efficaces.

    J’avoue avoir été pris dans un tourbillon et reconnais que mes interventions ne concernent pas, notamment, ceux qui ont un problème avec les ABF ; je n’ai donc plus rien à faire ici.

    Comme vous je suis aussi de ceux qui aimeraient avoir le beurre, l’argent du beurre et, pourquoi pas, le … sourire du ou de la crémière.

    Tout comme vous, je dois faire un choix et composer avec :
    - l’esthétique, bien que touts les goûts soient dans la nature.
    - Le prix de revient le plus bas
    - La prise en compte des conséquences probables (au moment de la retraite), d’une décision d’investissement prise dans le bel âge.

    Ma recherche du Graal…

  16. #12
    Sarri

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par gespoi Voir le message
    Je suis entrain de faire mon iso exter (200 mm de poly graphité) et ben vous savez quoi? C'est très facile de coller des plaques contre un mur!!! Non????? Si je vous dis!!!!!!
    Alors sortez vous un peu les doigts et arretez de vous plaindre!!!
    La boite qui commercialise mon système ITE est STO (il sont bien implanté sur le territoire)
    D'accord avec toi sur le fait qu'il est très facile de poser du poly graphité sur un mur. L'enduire le sera déjà moins et surtout qu'en sera-t-il de l'état de ton enduit dans 20 ans? Es-tu certain de traîter parfaitement tes encadrements de baies, seuils de portes, les soubassements??? Es-tu certain qu'aucun rongeur ne viendra déteriorer ton isolant dans les 25 ans qui arrivent et ainsi réduire à néant tes efforts? De plus isoler une maison avec du poly, on fait nettement mieux quand même... habiter dans un thermos pas question pour moi!!!
    Pour moi faire une maison est l'investissement d'une vie, je sais que je ne paierai pas de vacances à mes enfants durant environ 15 ans donc pas question de faire n'importe quoi pour avoir tout à refaire dans 10 ans! Et JE NE ME PLAINS PAS, j'essaie juste de trouver la meilleure solution pour moi et les gens modestes de mon espèce...
    PS : Quand à mes doigts, ne t'inquiète pas, ils vont me servir à réaliser l'ensemble de la maison à l'exception du poste électricité...

  17. Publicité
  18. #13
    herakles

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    qu'aucun rongeur ne viendra déteriorer ton isolant dans les 25 ans qui arrivent et ainsi réduire à néant tes efforts
    Aucun rongeur n'est venu attaquer une ITE réalisée en 81 , bien qu'on soit en rase campagne , avec mulots et loirs , !

    Il faut dire que les précautions nécessaires ont été prises = rails bas , grillage inox , renforts de trame dans les angles...

  19. #14
    MadMac

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Bonjour.

    Pourquoi refaire ce post ?

    Le sujet est deja debattu dans le long fil sur le choix des isolants et dans pas mal d'autres fils deja d'ampleur comme celui sur l'isolation des vieilles maisons (souvent le cas en zone ABF).

    Une isolation performante par l'exterieure, ca se fait, ca ne se paye pas plus cher qu'une isolation interieure et 5-7 ans de chauffage. Et si je veux avoir quelque chose, ben je fouille, je me renseigne et j'envoie ch*er les boulets qui ne veulent pas entendre parler d'une solution qui m'interesse. Si on me demontre que je me trompe, pourquoi pas. Mais le trop classique "ah mais on fait pas ca nous ! Oulalala c'est trop complique ! Oula vous savez pas que", si ce n'est pas argumente d'autre chose que des considerations de comment la boite va faire du pognon sur mon dos sans se fatigue, je passe ...

    Alle : un peu de courage : soit on VEUT son isolation exterieure et on trouve ou on fait (en poly, en paille, il y a des exemples de realisations ici meme). Soit on fouille ce forum pour la trouver SA solution : parce qu'il n'y en a pas une. Et faire un catalogue des solutions ou des elements de construction c'est un peu beaucoup le boulot d'un maitre d'oeuvre (et ca peut etre soit-meme).

    Tony

  20. #15
    Yoghourt

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par Sarri Voir le message
    Attention, il y a d'un côté la théorie et de l'autre la mise en oeuvre pratique.
    Je passe tous les matins et tous les soirs devant des immeubles sociaux en construction, avec isolation extérieure PSE pour l'une et laine de roche pour l'autre. Ces 5 dernières années, toujours à Grenoble, j'ai vu 4 ou 5 immeubles pousser dans le quartier de la gare, avec isolation extérieure enduite ou bardée.
    Ce que j'ai vu ressemble pile poil à ce qui est mentionné dans mon guide pratique sur l'iso extérieure avec bardage, et dans les CPT sur l'iso extérieure enduite.
    Au salon du bois, il y a toujours plusieurs démos d'isolation extérieure. Maquette échelle 1, voire un gars en train de faire tranquilou la pose de son grillage et de son enduit.
    En France, en 2008, vouloir éviter une isolation intérieure relève du parcours du combattant. Les artisans, les négociants de matériaux vous prennent pour un dingue dès que vous amorcez le sujet, ça c'est la réalité qu'on le veuille ou non.
    C'est faire une trop grande généralité à partir d'un ou plusieurs cas particuliers. Par exemple, un artisan de ma connaissance n'attend que mon chantier d'isolation extérieure pour finaliser sa décision de s'y mettre lui aussi (après formation et chantier sur sa propre maison). Autre exemple: mon charpentier est surtout constructeur de MOB et cie. Mais n'a jusqu'à maintenant pas l'isolation extérieure bardée dans son offre. C'est moi qui l'ai convaincu de sauter le pas l'an dernier. Il a assisté depuis à une conférence d'O.Sidler et est maintenant sûr d'avoir pris la bonne décision.
    Via les fournisseurs et vendeurs d'éco-matériaux, j'avais eu aussi des contacts avec des entreprises spécialisées dans l'isolation extérieure. Y compris possibilité de visite de chantier en cours.
    Enfin, une poignée de collègues ont fait faire une isolation extérieure sur leur maison. Et il y a la maison de mes parents, isolée par l'extérieur dans les années 80.
    Ah, j'oubliais: en région rhone-alpes, les lauréats du concours "100 maisons basse énergie" font visiter leur maison (contacter l'ademe pour s'inscrire).
    Je ne suis pas sûr qu'une isolation intérieure bien étudiée avec rupteurs thermiques, des masses pour l'inertie,... ne soit si catastrophique que cela.
    C'est évident que ce n'est pas catastrophique, sinon personne ne voudrait d'une MOB comme résidence principale en France.
    En tout cas donner des conseils au citoyen lambda, qui n'est pas assez fortuné pour s'offrir une isolation réservée à certains bobos écolos, mais qui a des préoccupations écologiques, ne me paraît pas totalement idiot...
    Va falloir s'oter de la tête cet a priori que l'isolation extérieure est un truc de "bobo écolo". C'est limite insultant pour tous ceux qui font de l'isolation extérieure.
    Etablissez vous-même votre propre devis, visant à comparer mur complet contre mur complet.
    Y compris la quincaillerie (dont vis payées "prix d'or" parce qu'on va en acheter 15 tout de suite plutôt que patienter sur une commande d'une boite de 1000), les outils (j'ai "consommé" un perfo bas de gamme et 2 perceuses depuis le début de mon chantier), etc. Y compris un chantier étalé sur X années, donc avec le surcoût côté chauffage "en attendant" (surtout si la façade est ouverte pendant l'hiver, comme chez un pote).

    Allez-y, calculez, je parie que vous allez avoir des surprises...

    Comparaison à gammes de produit équivalentes. Parce que, si c'est pour comparer le 1er prix en peinture monocouche (dont on passe 3 couches pour un résultat mitigé) contre la monocouche professionnelle, c'est biaisé. Ne riez pas, j'ai pu juger de visu sur un chantier d'un pote peintre-décorateur, entre le plafond qu'il a fait et le plafond d'une autre pièce fait par son client => artisan vainqueur par KO à la fois sur le prix final et le résultat.

    Citation Envoyé par Armor Voir le message
    Actuellement en projet de construction, il faut se rendre à la réalité:
    AUJOURD'HUI en France vouloir isoler par l'extérieur c'est quasi impossible!
    Alternative: la MOB (remplissage paille )

    Citation Envoyé par MANOU29 Voir le message
    J’avoue avoir été pris dans un tourbillon et reconnais que mes interventions ne concernent pas, notamment, ceux qui ont un problème avec les ABF ; je n’ai donc plus rien à faire ici.
    Partez-pas, y'a du bon café ici

    Citation Envoyé par Sarri Voir le message
    D'accord avec toi sur le fait qu'il est très facile de poser du poly graphité sur un mur. L'enduire le sera déjà moins et surtout qu'en sera-t-il de l'état de ton enduit dans 20 ans?
    25 ans après, celui de la maison de mes parents n'a pas une ride (ni même faïencé ou trou ou ...)

    Quoiqu'il en soit, on s'écarte beaucoup du sujet d'origine

    Que ça soit à cause d'un ABF, d'un choix esthétique, de contraintes de budget-tout-de-suite vs. bugdget-étalé-sur-X-années-sans-couteau-sous-la-gorge, de légalité (pignon frappé d'alignement), de refus de la collectivité ("je veux isoler mon appart par l'extérieur, le reste du syndic ne veut pas"), etc.
    Bref, on peut ainsi se retrouver sans autre choix pratique que l'isolation intérieure.

    Là où j'ai du mal avec la question d'origine, c'est qu'on parle d'isolation intérieure la plus performante possible, en définissant la performance comme celle d'un monomur.
    Je connais peu de maison en monomur "vu de l'intérieur". A chaque fois, c'était du placo en finition intérieure. Vu de l'extérieur, c'est systématiquement crépi ciment-plastique.
    Je ne trouve pas ça spécialement performant concernant l'isolation thermique, le confort d'été, l'isolation phonique et l'acoustique, la perspiration.

    Chose importante: est-ce qu'on parle construction ou rénovation?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  21. #16
    Sarri

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    On parle construction, je confirme.

  22. #17
    MANOU29

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Yoghourt : Peut-on faire le bonheur des gens malgré eux ?
    A l’image de la construction conventionnelle, la « société » s’organise pour nous concocter un « progrès » à minima, au détriment des premiers intéressés. BREF …

    Le futur constructeur d’une maison BIOCLIMATIQUE autant que possible, ou son délégué en l’occurrence, à la recherche de données pour comprendre le maître d’œuvre partenaire (pourquoi pas suggérer ?) ; rencontre dans ce site, de la compétence, de l’objectivité de la part d’une variété d’intervenants.

    Chacun voit midi à sa porte. Par contre, il n’est pas acceptable de laisser se propager des propos contraires au bon sens (merci de votre énergie).
    Il ne faut pas négliger que c’est grâce à l’erreur des uns que s’ouvrent les yeux des autres. J’espère que votre intervention aura agit en ce sens.

  23. #18
    herakles

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Etablissez vous-même votre propre devis, visant à comparer mur complet contre mur complet.
    Et surface habitable au final contre surface dans l'autre cas ....

    Soit une maison en plan carré de 100m2 (10x10m) en maçonnerie + dalle béton + hourdis au plafond+combles..

    1- on décide d'un R de 4 pour les murs
    2- on choisit du PSE (lambda 0.035).soit environ 14 à 15cm d'épaisseur

    où placer cette isolation ?

    A l'extérieur ?
    pas de perte de surface , on garde l'inertie des murs (fraîcheur en été, chaleur en hiver ), on peut accrocher de lourds tableaux et des étagères ...on peut s'offrir un poele à bois classique puisque les murs massifs contribuent à "lisser " les variations de température dûes à un poele un peu trop puissant . et on peut capter un peu de la chaleur du rayonnement solaire en hiver dans les murs surtout s'ils sont bien massifs (parpaings ou blocs béton ou terre crue ou pisé ..)


    A l'intérieur ?
    Aïe , on va perdre 6 m2 de surface environ ..(9.7x9.7m..)
    et on ne supprime pas tous les ponts thermiques
    superisolation intérieure , donc pas question de placer un poele classique mais un gros poele de masse ou un poêle à pellets d'une autonomie de 24h..qui puisse être réglé très finement car = O inertie
    pas de possibilité de stocker un peu des apports solaires hivernaux passant par les vitrages puisque l'isolant intérieur ne stocke pas
    pas de possibilité de lutter contre les canicules en été , à moins de se payer une clim ...

    Bon , ok , je sors ..
    Dernière modification par herakles ; 13/08/2008 à 14h51.

  24. Publicité
  25. #19
    Armor

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par gespoi Voir le message
    Ca me fait un peu penser aux "Bronzés font du ski" quand Josianne Balasko ne veut pas descendre la piste en disant "c'est trop dur", "j'y arrive pas", "y'a trop de pente".
    Eh les gars et les filles ça ne va pas vous tomber tout cru dans le bec!!!!
    Il y a d'excellentes boites d'ITE en France mais il faut chercher!!!
    Ok pour le coté financier de la chose qui peut paraitre exorbitant mais ce que vous mettez en plus dans l'isolation, vous l'enlevez dans le poste chauffage.
    Je suis entrain de faire mon iso exter (200 mm de poly graphité) et ben vous savez quoi? C'est très facile de coller des plaques contre un mur!!! Non????? Si je vous dis!!!!!!
    Alors sortez vous un peu les doigts et arretez de vous plaindre!!!

    La boite qui commercialise mon système ITE est STO (il sont bien implanté sur le territoire)
    Aaaaaaaaaaaaah les grands donneurs de leçons, les voilà

    Y'a qu'à faut que

    Et si moi je te dis que mon activité pro ne me permet pas de passer du temps sur ma construction et que tous sera fait par des pros !

    Alternative: la MOB (remplissage paille )
    1/si je ne veux pas de MOB?
    2/si je ne peux pas avoir de paille ou n'en est pas les moyen technique ou pas de temps à perdre.
    Ben oui si tu veux isoler en paille tu perds 1 an, l'année ou tu vas acheter ta paille et la stocker
    3/si je n'ai pas le temps de faire moi même l'isolation
    Dernière modification par Armor ; 13/08/2008 à 17h30.

  26. #20
    arld

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par Armor Voir le message
    Et si moi je te dis que mon activité pro ne me permet pas de passer du temps sur ma construction et que tous sera fait par des pros !
    Bonjour,
    ben tu vas demander en MP à ceux qui racontent leurs retours d'expériences fructueuses, les coordonnées des pros qui ont fait correctement chez eux!
    ça pourrait être un début...

  27. #21
    lemat

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Armor, si vous voulez faire faire une isolation interieure "performante" lisez le document d'enertech (O.Sidler) sur la réhabilation des bâtiments existants par la solution technique universelle. La définition de ce qu'il faut faire est dedans.

    Mon voisin à fait son isol ext en PSE collé enduit il y a 18 ans, aucuns problèmes depuis. Pour le traitement des points sensibles il y a des docs chez STO, Pavatex. Sinon en ossature bois sur mur brique il y a un guide édité par le CSTB avec toutes les infos de pose, aussi les pros (menuisier je pense) peuvent se lancer sans soucis. Pour la finition si vous ne voulez pas du bardage il est possible de poser des plaques aquapanel outdoor de chez knauf qui propose sur son site une video de pose et des docs techniques avec lesquelles un pro peut aussi se lancer.

    Pour le prix il faut faire une étude complète de l'opération car l'isolation exterieure comprend en général la finition exterieure, il ne reste alors que la finition interieure. En isol interieure la finition interieure est comprise mais il faut rajouter la finition exterieure qui est en général assez chère. De même le travail de l'électricien et du plombier n'est pas le même.

  28. #22
    Yoghourt

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    @Armor: Ca aussi, c'est du discours de donneur de leçon...

    Et si vous cherchiez des solutions (qu'est-ce qui fait que je ne veux pas ci ou faire ça, est-ce que cela peut être remis en question, etc.) au lieu de vous concentrer sur l'alignement des problèmes? (je ne veux pas ci, ni ça, ni faire cela, donc je ne peux pas) Si vous restez bloqués sur vos a priori, cherchant à "coincer l'autre", ça n'est pas très utile ni enrichissant de discuter...

    De toute façon, je rappelle que le but du fil n'est pas de discuter de cas particuliers.

    Je pense qu'on peut considérer acquis les rupteurs de ponts thermiques entre enceinte externe, et dalles d'étage. Pour les murs de refend, je ne sais pas s'il est autorisé de tout simplement ménager l'espace de l'isolant et chainage aux dalles sans chainage aux murs d'enceinte. Si ce n'est le cas, c'est rupteur itou.

    Ensuite, si on s'en tient à pur un exercice de pensée comme suggéré par MadMac, je vois un truc comme iso intérieure aérogel + frein-vapeur à mu variable + panneau de terre compressée et peinture à l'argile

    Si on est plus sur "le moins cher possible" en DIY ou artisan consciencieux, ça tournera plutôt sur panneau (pas rouleau) de laine de verre (sans kraft) + frein-vapeur à mu variable posé avec soin + lame d'air technique + fermacell + peinture à la caséïne + rafraichissement par puit canadien
    Alternative: brique platrière + enduit terre ou chaux (ça, ça dépend si le gars qui fait a des tendances plutôt plaquiste ou plutôt maçon)
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  29. #23
    Sarri

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Merci Yoghourt de recentrer le débat sur le sujet initial.

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Alternative: brique platrière + enduit terre ou chaux (ça, ça dépend si le gars qui fait a des tendances plutôt plaquiste ou plutôt maçon)
    Cette solution apporte une certaine inertie qui peut être complétée par une ou deux dalles lourdes et un mur de refend équipés de rupteurs thermiques. Là on simplifie tout (pose de volets battants, de stores, appuis et encadrement de fenêtres,lien avec une terrasse, etc) et on peut même faire un mur perspirant ce qui est toujours mieux que de faire une boîte thermos avec du PSE...
    Dernière modification par Yoghourt ; 18/08/2008 à 13h57.

  30. #24
    herakles

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Un autre problème que l'on ne souligne pas assez = la température des murs de façade -isolés par l'intérieur - lors des cycles jour-nuit face aux agressions climatiques et à l'ensoleillement !!

    ce problème s'amplifie avec l'importance de l'isolation intérieure

    l'un de vous n'a-t-il pas remarqué les nombreuses fissures horizontales qui survienent au droit de la jonction mur de blocs de maçonnerie / chaînage bas ou chaînage haut sur des villas neuves isolées de l'intérieur ?

    Surtout sur les façades les plus exposées au soleil couchant ?

    le béton armé et certains murs en blocs maçonnés n'ont pas toujours le même coefficient de dilatation = résultat = des fissures sur certaines façades longues (10 m) sans joint de dilatation .

    En été , un mur Sud Ouest isolé par l'intérieur subit une T° moyenne de 50° ou plus en surface mais en hiver , la T° peut descendre en dessous de -10 à -15°C..

    A force , le mur subit des contraintes destructrices à long terme ..on l'a bien vu en février 84 ou les habitants terrorisés entendaient des craquements dûs à la structure poteaux-poutres en béton de leur immeuble qui se rétractait plus que les parois maçonnées en briques ...

    Un manteau isolant protégerait la structure tout en résolvant ces problèmes de ponts thermiques et de rupteurs thermiques ...et en donnant cette inertie après laquelle tout le monde court !

  31. Publicité
  32. #25
    Yoghourt

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par Sarri Voir le message
    Là on simplifie tout (pose de volets battants, de stores, appuis et encadrement de fenêtres,lien avec une terrasse, etc)
    Ben... Pas tant.
    - Pour les fenêtres, la pose en applique demande des appuis larges et très profonds, des tapées avec une finition impeccable. Le poids se retrouve déporté, ce que doit supporter le mode de fixation et le dormant. Je ne trouve pas ça spécialement "simple".
    - On peut aussi mettre des tapées ou un précadre pour une pose au nu intérieur du mur. Ca, c'est simple. Et c'est typiquement le principe utilisé en isolation extérieure.
    Au nu intérieur sans tapées ni précadre, il y a systématiquement un petit pont thermique sur tout le pourtour, sauf à se payer des fenêtres bois avec rupteur de pont thermique (ouaille le porte monnaie). Autant une bavette en zinc ou cuivre ou alu teinté côté extérieur ne me choque pas, autant je trouverai laid ce genre de chose côté intérieur. Ca veut donc dire qu'on doit "dépenser" au minimum 1cm (plutôt 2) pour le raccord des finitions avec la fenêtre.
    - Pour le lien avec la terrasse portée par le corps du bâti, il me semble qu'il faut se payer dans tous les cas les rupteurs thermiques renforcés, dont l'efficacité n'est pas mirrobolante (pas comme leur prix). Effectivement, c'est très simple, il suffit de payer M. le constructeur, et qu'il fasse une mise en oeuvre dans les règles de l'art. Ah, c'est vrai que ce dernier point, c'est nettement moins évident en pratique...
    - Pour une terrasse-balcon, l'auto-porté me semble moins le bazar. C'est pas bien compliqué, mais c'est carrément rare par chez nous
    - Pour un toit-terrasse, l'isolation intérieure est carrément le bazar assuré: un toit-terrase doit être isolé par l'extérieur. Il me semble qu'en construction conventionnelle et isolation intérieure, c'est pont thermique systématique (avec son cortège de petits soucis de dilatations différentielles évoqué par Héraklès). Ou bien un surcoût et une complexité importante (et inhabituelle) pour réaliser la rupture de pont thermique à la jonction mur-terrasse + le raccord d'isolation entre cette rupture et l'isolation extérieure sur terrasse.

    A mon sens, la seule chose que cela simplifie, c'est la pose des volets. Ce en quoi, les solutions en isolation extérieure existent et ne sont pas bien compliquées quand même...
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  33. #26
    Ulyssesourd

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Salut à tous

    Pour faire comprendre à certains l'importance d'une l'iso. extérieure :

    En HIVER :
    Mettez vous en slip, vous etes donc "la maison".
    Ce qui est à L'INTERIEUR de votre corps = Intérieur de votre maison.
    Sortez quand il fait 0°C
    Quel est le premier refexe aurez vous ?
    Vous allez vous habiller ... = ISOLATION EXTEREIURE.

    En ETE :
    Quand ca tape fort ? Peur d'un coup de soleil ?
    Reflexe ? Habillez vous ! = ISOLATION EXTERIEURE...

    A+

  34. #27
    Sarri

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Attention, je suis parfaitement convaincu des bienfaits de l'isolation extérieure ainsi que de son efficacité largement supérieure à celle d'une isolation intérieure. Je rêve encore de la mettre en oeuvre dans ma future maison. Malheureusement j'attaque les travaux dans 1 mois et je ne trouve aucune solution simple pour mettre en oeuvre une isolation extérieure respirante : pb des volets battants, pb des appuis et encadrement de fenêtres, pb de la jonction avec une terrasse sous-laquelle se trouve un sous-sol, etc...
    Alors bien sûr, on me répond toujours "des solutions existent". Malheureusement quand on veut avoir plus de précisions sur des détails de mise en oeuvre, les réponses deviennent très rares et surtout très vagues... en tout cas on n'a jamais rien de concret, aucune image précise des mises en oeuvre...
    Voilà pourquoi je dis qu'il y a d'un côté la théorie très belle et de l'autre la pratique, inaccessible pour le citoyen lambda que je suis...
    Un exemple simple : les précadres des fenêtres : avez-vous des photos, des schémas de leur mise en oeuvre???

  35. #28
    MadMac

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Bonjour.

    Sarri, c'est quand meme trop fort de parler de probleme d'isolation exterieure RESPIRANTE et de s'attacher a des points qui ne posent aucun soucis pour le cote respirant de cette isolation.

    Pour les solutions de precadres de fenetres, et tous les autres points, il y a ,je crois, sur le site de Pulligny un document qui presente tous ces points. Il y a eu sur ce meme forum des schemas de presentes pour les fenetres dans le fil sur l'isolation exterieure (c'est long, je sais plus ou, mais en cherchant on trouve)

    Pour la terrasse, le sous-sol pourrait tout simplement servir de soubassement. On cree 2 elements distincts : la terrasse et le reste du batis. La liaison existe par le sous-sol. Et on place un rupteur de pont thermique a l'interface batis/terrasse.

    Ce qu'il faudrait prendre en compte aussi, c'est l'impact de chacune des solutions possibles sur la thermique du batimnet. Peut-etre qu'une jonction de terrasse "classique", en ayant des liaisons sur des poutrelles et des rupteurs thermiques dans le reste de la laison, ne grevera peut-etre que d'un pouilleme l'isolation.

    Et cette remarque s'adapte tout aussi bien sur une isolation interieure. Avez-vous deja fait une etude thermique de votre batis ? Avec un bon debut de solution, on peut degrossir les calculs et voir les influences des dernieres "touches" (et calculer le cout/emmerdement de la mise en oeuvre).

    Tony

  36. #29
    Eurydyss

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par Ulyssesourd Voir le message
    Salut à tous

    Pour faire comprendre à certains l'importance d'une l'iso. extérieure :

    En HIVER :
    Mettez vous en slip, vous etes donc "la maison".
    Ce qui est à L'INTERIEUR de votre corps = Intérieur de votre maison.
    Sortez quand il fait 0°C
    Quel est le premier refexe aurez vous ?
    Vous allez vous habiller ... = ISOLATION EXTEREIURE.


    En ETE :
    Quand ca tape fort ? Peur d'un coup de soleil ?
    Reflexe ? Habillez vous ! = ISOLATION EXTERIEURE...


    A+
    Ca me parle, la métaphore corporelle, et en mère de famille, je ne peux m'empêcher de rajouter pour l'hiver =le bonnet (ben oui, c'est connu, c'est par la tête qu'on se refroidit, même si on est bien couvert) et pour l'été=la casquette!
    Enfin, isolez vos combles quoi....


  37. #30
    gespoi

    Re : Imaginons une isolation intérieure performante

    Citation Envoyé par Sarri Voir le message
    Attention, je suis parfaitement convaincu des bienfaits de l'isolation extérieure ainsi que de son efficacité largement supérieure à celle d'une isolation intérieure. Je rêve encore de la mettre en oeuvre dans ma future maison. Malheureusement j'attaque les travaux dans 1 mois et je ne trouve aucune solution simple pour mettre en oeuvre une isolation extérieure respirante : pb des volets battants, pb des appuis et encadrement de fenêtres, pb de la jonction avec une terrasse sous-laquelle se trouve un sous-sol, etc...
    Alors bien sûr, on me répond toujours "des solutions existent". Malheureusement quand on veut avoir plus de précisions sur des détails de mise en oeuvre, les réponses deviennent très rares et surtout très vagues... en tout cas on n'a jamais rien de concret, aucune image précise des mises en oeuvre...
    Voilà pourquoi je dis qu'il y a d'un côté la théorie très belle et de l'autre la pratique, inaccessible pour le citoyen lambda que je suis...
    Un exemple simple : les précadres des fenêtres : avez-vous des photos, des schémas de leur mise en oeuvre???
    Alors je vais pouvoir t'aider car je suis en plein dedans.

    Dèjà une question, tu attaques quoi dans un mois? La maison ou l'isolation?
    Ensuite une remarque, l'isolation extérieure n'est pas beaucoup plus chère qu'une isolation intérieure de qualité quand tu as tout compté.

    Maintenant le vif du sujet.

    _Concernant ma terrasse j'ai carrément désolidarisé la terrasse du reste de la maison en coulant des poteaux de diam 20 cm décalés de la maison. Mon isolant (Polystirène RT+ en 20 cm) passe entre le murs et la maison (Zéro pont thermique et resistance à toute épreuve car les poteaux reposent au niveau des fondations) Maintenant si tu as un sous-sol sous ta terrasse il faut tout désolidariser du reste de la maison, c'est plutot simple.

    _Pour la perspirance, le poly que j'utilise est donné comme perméable à la vapeur d'eau et l'enduit qui va dessus aussi. Je te met un lien:
    http://www.sto.fr/evo/web/sto/31519_...e-2007-043.pdf

    _Pour les volets battants je ne me suis pas penché sur le sujet car j'ai mis des volets roulants bien plus efficaces thermiquement. Je les ai fixé dépassants vers l'extérieur de 20 cm. (Zéro pont thermique)

    _Pour les appuis de fenêtre, je vais mette des tablettes alu collées sur du TMS (polyuréthane), il n' a jamais beaucoup de poids sur les fenêtres.

    _Pour la pose des fenêtres, j'ai fait des cadres en bois de 60 mm avec un retour d'isolant sur les tableaux de 100 mm d'épais (Zéro pont thermique)

    Dernier point je suis aussi un citoyen Lambda comme tout le monde mais j'ai pris le temps de réfléchir à mes problèmes et je les ai résolu point par point. Cela fait un an que je tourne cette iso exter dans tous les sens, j'ai même été voir des techniciens au Bureau d'Etude de mes volets roulant qui m'ont pris pour un fou mais ont apprécié mes idées.
    Maintenant il faut que tu fasses des efforts de recherche et de conception, voir de réalisation.
    Il faut bien que tu te rendes compte que ce que je viens de te dire en 5 min est le fruit d'un an de recherche, conception, dessin, et expérimentations.
    Si j'avais eu tout ça au début.........
    Mais pour le reste on ne va pas tout faire à ta place. Il me semble que tu as 25 ans (j'en ai 29), soit tu as les moyens de tes ambitions et tu trouve une entreprise (il y en a !!) Soit tu fais ça toit même même si tu as peut de temps. Pour infos je suis rentré du boulot à 18h30 et de mon chantier ce soir à 22h, je posais des plaques dans la nuit avec un projecteur de chantier (quand on veut on peux) et je prend même le temps de te répondre.
    Et OUI ça fait donneur de leçon mais j'assume.

    J'espère que j'ai pu t'aider.

Page 1 sur 8 12 3 4 5 6 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chauffage central et isolation performante ?
    Par Tix Maxiss dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/09/2011, 15h45
  2. Isolation intérieure et extérieure
    Par CaRenov dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/08/2008, 15h28
  3. isolation intérieure et chauffage
    Par jk42 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/06/2008, 17h11
  4. Isolation intérieure et extérieure
    Par isonico dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/02/2008, 15h19
  5. Une demi-isolation intérieure : ça a un sens ?
    Par KroM67 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 21
    Dernier message: 06/02/2007, 10h54
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison