Discussion fermée
Page 10 sur 21 PremièrePremière 1011 12 13 14 15 16 17 18 19 20 DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 300 sur 605

L'énergie en 2050



  1. #271
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par dédé29
    Mon sentiment est que la diminution de la consommation du pétrole sera due principalement à des aspects géopolitiques qu'il est difficle de prévoir;la spéculation jouera aussi un role important et ces deux facteurs inciteront les politiques de remplacement du pétrole (ces phénomènes se sont déja produits lors de la crise de 1973)
    .
    La géostratégie et son acolyte fidèle la spéculation sont par définition des phénomènes à court et moyen terme et ne changent pas énormément les données long terme pour 2050, surtout si on se réfère aux chocs pétroliers de 1975 et 1981. Le remplacement du pétrole va se faire mais quand le pétrole redeviendra moins cher, effet de cycle oblige, il n'y a aucune raison que le phénomène de substitution ne s'arrête pas ou ne s'inverse.

    Oublier que l'économie du pétrole est gouvernée AUSSI par le prix, c'est oublier la moitié de l'histoire.

    -----

    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  2. Publicité
  3. #272
    yves25

    Re : L'énergie en 2050

    J'ai vu que quelqu'un s'étonnait de ne pas voir le gaz occuper une part importante
    Je vous livre un des secenris du GIEC pour 2050
    (un des scenarios de type A1, cad très peu économes)

    total 32 Gtep
    charbon 4.5
    petrole 5.1
    gaz 11.2
    nuke 3
    biomasse 4.6
    autres renouvelables 4.5

    Mais les variantes sont nombreuses.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  4. #273
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Evidemment, à part la décroissance et les renouvelables, il n'y a rien qui semble envisageable pour toi :
    - Hydrogène: de la science fiction
    - Hydrate de méthane : impossible + RC
    - Schistes bitumineux : trop cher
    - Nucléaire : insuffisant + prolifération + ceci + celà (je te laisse compléter)
    Je donne mon avis, tu peux donner le tien, j'attends encore des chiffres de ta part ! c'est facile de faire du "handwaving", mais le sujet du fil est justemnt : ok, mais combien ?

    Pour le solaire , on peut l'inclure dans les renouvelables, mais je doute qu'il soit quantitativement important pour la raison suivante.

    Ce n'est pas tant le rendement par rapport au flux solaire qui compte, mais le temps d'amortissement au bout duquel on recupère l'énergie qu'on a mis dans la fabrication. Ce ne serait pas très grave d'avoir un mauvais rendement si on n'avait besoin d'aucune énergie pour les fabriquer, l'énergie solaire de départ étant gratuite.

    Actuellement ce temps est actuellement de l'ordre de 10 ans. Ca signifie qu'un panneau solaire en fonctionnement ne produit que l'énergie pour fabriquer un dixième de panneau solaire par an, ou qu'il faut l'énergie de 10 panneau solaires pour en fabriquer un par an.

    Es-tu d'accord que cela implique qu'au dessus d'un taux de croissance de 10 % par an, le bilan global de la filière solaire est négatif c'est à dire qu'on dépense plus d'énergie à fabriquer les nouveaux panneaux qu'on en recueille des deja construits?

    En fait au dessus d'un taux de croissance de 10 % par an, il faudrait attendre d'avoir fini la construction pour recueillier (enfin) l'énergie investie.

    Je pars de l'hypothèse raisonnable qu'on ne va pas maintenir pendant 50 ans une entreprise de construction sans aucun retour sur investissement, pour avoir brutalement des Gtep d'électricité disponible au bout, et que donc je prend comme taux de croissance raisonnable maximal 10 % par an (si on choisit politiquement de financer un effort supplémentaire, comme actuellement en Allemagne, ça ne peut etre que sur des quantités microscopiques, sinon on met en péril l'approvisionnement énergétique).

    A 10% par an, par combien peut on multilplier le parc actuel d'ici 2050 ? par (1,1)^45 = ..... 72 !

    Il y a actuellement environ 5 GWc installés. Pour 2000 heures effectives d'ensoleillement, ils produisent 10 TWh par an, soit 1 Mtep = 0,001 Gtep. (equivalence énergétique 1 tep = 11 MWh). Au mieux, on en aura donc 0,1 Gtep/an en arrondissant.

  5. #274
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Tu entretiens systématiquement le flou artistique entre "baril restant" et "baril récupérable" (ce qu'on appelle URR ou ultimate recoverable reserve). Il faut être précis. Et je ne vois pas pourquoi il faut croire qu'on a découvert tous les gros gisements.

    C'est une légende que les déplétionnistes (pardon mmy ) n'arrêtent pas de colporter.
    C'est FAUX. Les plus gros gisements ne sont pas ceux qui ont été découverts en premier et ces 4 dernières années, les énormes découvertes en Iran, en Algérie, dans le Golfe du Mexique, en Afrique équatoriale au large de Sao Tomé, sans compter les monstrueux gisements (de charbon) en mer de Norvège le prouvent
    Je parle des ultimes recouvrables, le chiffre des 2000 Gbl est celui des optimistes. Augmente le si tu veux , tu gagneras 10 ans, 20 ans, mais pas plus : à 130 Mb/jour, on engloutit 50 Gb/a, soit une Arabie saoudite tous les 5 ans, et encore si tu crois à leurs chiffres de réserves, 250 Gb !

    La courbe des découvertes n'est pas une légende, elle est publique, et les découvertes de pétrole ont piqué à la fin des années 60 et ont en moyenne décru depuis, tous les gisements off shore découverts ne compensent plus depuis longtemps les quantités extraites.

  6. #275
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par yves25
    J'ai vu que quelqu'un s'étonnait de ne pas voir le gaz occuper une part importante
    Je vous livre un des secenris du GIEC pour 2050
    (un des scenarios de type A1, cad très peu économes)

    total 32 Gtep
    charbon 4.5
    petrole 5.1
    gaz 11.2
    nuke 3
    biomasse 4.6
    autres renouvelables 4.5

    Mais les variantes sont nombreuses.
    Ce qui illustre bien que ces scénarios sont batis sur des hypothèses de croissance se bornant à l'extrapolation des taux passés, sans réflexion sur les disponibilités de ressource (d'accord ce n'est pas leur boulot au GIEC mais c'est quand même aberrant que personne n''essaie de prendre en compte TOUS les facteurs connus !) Notons qu'il prévoit encore 2/3 d'énergie fossile....

  7. #276
    Quisit

    Re : L'énergie en 2050

    La courbe des découvertes n'est pas une légende, elle est publique, et les découvertes de pétrole ont piqué à la fin des années 60 et ont en moyenne décru depuis, tous les gisements off shore découverts ne compensent plus depuis longtemps les quantités extraites.
    je complèterait : malgré 25 milliard de dollars investis en recherche de nouveaux gisement ou d'amélioration de l'extraction chaque année par une firme comme Total / Fina / Elf (pour les autres je ne sais pas)

  8. Publicité
  9. #277
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Actuellement ce temps est actuellement de l'ordre de 10 ans. Ca signifie qu'un panneau solaire en fonctionnement ne produit que l'énergie pour fabriquer un dixième de panneau solaire par an, ou qu'il faut l'énergie de 10 panneau solaires pour en fabriquer un par an.
    Attends, pour éviter tout malentendu, la durée d'amortissement en énergie dont tu parles, je suppose que c'est pour les panneaux photovoltaiques à silicium non ? Quid pour les chauffe-eaux solaires qui ne demandent qu'une plaque en verre + un peu de tôle ou de polystyrène + de la tuyauterie ?

    Pour moi, quand je vois comment ça marche bien (au niveau des crédits d'impôt aussi ) pour alléger sa facture d'électricité (-15%), je ne pense pas qu'on puisse juste dire "ça compte pour peanuts".
    A la rigueur, on peut alors regrouper le solaire avec l'éolien dans la rubrique renouvelable. Dans ce cas, ça me semblerait plus judicieux. Mais ce n'est que mon avis
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  10. #278
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Ce qui illustre bien que ces scénarios sont batis sur des hypothèses de croissance se bornant à l'extrapolation des taux passés, sans réflexion sur les disponibilités de ressource (d'accord ce n'est pas leur boulot au GIEC mais c'est quand même aberrant que personne n''essaie de prendre en compte TOUS les facteurs connus !) Notons qu'il prévoit encore 2/3 d'énergie fossile....
    Ca c'est toi qui l'affirmes. Même si tu ne le reconnaît pas, le GIEC se base justement sur des données réalistes d'autres sources et PAS sur les données farfelues de l'Aspo, comme toi
    Si le GIEC ne suit pas l'Aspo, je crois que les carottes sont cuites pour toi
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  11. #279
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    La courbe des découvertes n'est pas une légende, elle est publique, et les découvertes de pétrole ont piqué à la fin des années 60 et ont en moyenne décru depuis, tous les gisements off shore découverts ne compensent plus depuis longtemps les quantités extraites.
    Affirmation sans fondement! Source ? Et "depuis longtemps", c'est quand ?
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  12. #280
    yves25

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Ce qui illustre bien que ces scénarios sont batis sur des hypothèses de croissance se bornant à l'extrapolation des taux passés, sans réflexion sur les disponibilités de ressource (d'accord ce n'est pas leur boulot au GIEC mais c'est quand même aberrant que personne n''essaie de prendre en compte TOUS les facteurs connus !) Notons qu'il prévoit encore 2/3 d'énergie fossile....

    Il y a 40 scenarii. Ci dessous les un résumé rapide des hypothèses (copié collé de mon bouq , désolé pour le manque de confort)

    .Pour l'évolution démographique, l'hypothèse minimale suppose une population qui culmine vers 8,7 milliards d'habitants en 2050 (pour 6,5 milliards actuellement) pour revenir à 7 milliards en 2100, une hypothèse intermédiaire prévoit 10,4 milliards d'habitants en 2100 en accord avec les prévisions données au chapitre 1 et une hypothèse maximaliste conduit à 15 milliards d'habitants en 2100. Le tableau 13 résume les hypothèses de base de ces scénarios.

    scénario démographie (milliards d'habitants) PIB mondial (10^12$)/an (21 en 2000) rapport des revenus par habitant (développés/"en développement")
    (valeur 16 en 2000)
    2050 2100 2050 2100 2050 2100
    A1 8,7 7,1 164 525 2,8 1,5
    A2 11,3 15 82 243 6,6 4,2
    B1 8,7 7,0 136 328 3,6 1,8
    B2 9,3 10,4 110 235 4,0 3,0

    Tableau 13: caractéristiques majeures des scénarios élaborés par le GIEC pour déterminer les émissions de gaz à effet de serre au XXIe siècle

    [I]Pas facile à lire : le lire par groupe de deux colonnes[/I]

    Du point de vue économique, tous les scénarios envisagent un développement plus ou moins important: le produit intérieur brut mondial y est multiplié par un facteur 10 à 20 d'ici 2100 et ils envisagent tous une réduction plus ou moins importante (d'un facteur deux à un facteur dix) des inégalités entre pays développés et sous développés. Cela conduirait à ramener le rapport entre les revenus par habitant d'environ 16 à une fourchette comprise entre 2 et 4.

    Les scénarios de la famille A1 correspondent à un monde qui connaît une très rapide croissance économique, une forte tendance à la réduction des différences et l'introduction rapide de nouvelles technologies réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Les scénarios de la famille A2 décrivent au contraire un monde qui reste très hétérogène avec une très forte croissance démographique. Les scénarios de la famille B1 ont les mêmes hypothèses que la famille A1 mais, en outre, l'économie s'oriente rapidement vers une économie de services beaucoup moins gourmande en énergie, enfin la dernière famille correspond à un monde dans lequel les solutions aux problèmes économiques et environnementaux sont essentiellement locaux.

    Enfin, l'important dans le développement technologique est ici ce qui conduit à des émissions de gaz à effet de serre plus ou moins importantes. A ce titre, ce qui compte le plus, c'est la part du charbon dans l'approvisionnement énergétique, le charbon produisant beaucoup plus de CO2 que le pétrole et, à fortiori que le gaz naturel. Les différents scénarios envisagent que cette part pourrait varier fortement. Par exemple pour le scénario A1 la fourchette va de 10 à 33% en 2050 contre 24% en 2000 et de 1 à 29% en 2100.

    La famille de scénarios A1 donne finalement trois scénarios de référence correspondant à une forte prédominance de l'utilisation du charbon (notée A1FI sur les figures ci dessous), une forte prédominance des sources d'énergie alternatives (A1T) et une solution intermédiaire (A1B).

    Pour les scénarios de la famille A2 qui correspond à un monde beaucoup plus peuplé, la part du charbon pourrait aller jusqu'à 53%. Les familles de scénarios A et B se décomposent alors en une quarantaine de scénarios individuels.

    Les divers scenarios sont tous disponibles et décomposés par continent
    http://www.grida.no/climate/ipcc/emi...ta/allscen.htm
    ne prenez pas la version excel, elle est incomplète et ne comporte que les secnarii A1.

    les unités sont des exajoules (10^18 Joules, j'ai utilisé 1GJ = 0,024 Tep)
    Dernière modification par yves25 ; 10/05/2006 à 14h57.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  13. #281
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Je parle des ultimes recouvrables, le chiffre des 2000 Gbl est celui des optimistes. Augmente le si tu veux , tu gagneras 10 ans, 20 ans, mais pas plus : à 130 Mb/jour, on engloutit 50 Gb/a, soit une Arabie saoudite tous les 5 ans, et encore si tu crois à leurs chiffres de réserves, 250 Gb !

    La courbe des découvertes n'est pas une légende, elle est publique, et les découvertes de pétrole ont piqué à la fin des années 60 et ont en moyenne décru depuis, tous les gisements off shore découverts ne compensent plus depuis longtemps les quantités extraites.
    Certes, mais si tu prends des chiffres farfelus, tu peux démontrer tout et n'importe quoi. Au lieu d'écouter Matt Simmons, un banquier qui n'a jamais quitté ses tours de Houston, écoute plutôt de vrais géologistes qui ont travaillé sur des vrais gisements et qui ont exploité des vrais données, tel que Jim Jarrel qui a fait une critique argumentée des chiffres farfelus de Simmons sur l'Arabie Saoudite, notamment ton chiffre de 250 Gb de recouvrable. Bâtir des vrais scénars sur de faux chiffres, warrfff.

    Extrait de l'article, regarde les commentaires de pros du terrain
    In fact, only 69 exploration wells have been drilled in Saudi Arabia in the past 10 years.
    With up to 5 million bopd in excess producing capacity on their books over much of this period, 260 billion barrels of proved reserves in the kitty, and low decline rates, why would the Saudis want to look more strenuously for more reserves? Why would they pour money into drilling new discoveries, when only 23 developed reservoirs out of 80 defined discoveries have provided them with adequate
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  14. #282
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Attends, pour éviter tout malentendu, la durée d'amortissement en énergie dont tu parles, je suppose que c'est pour les panneaux photovoltaiques à silicium non ? Quid pour les chauffe-eaux solaires qui ne demandent qu'une plaque en verre + un peu de tôle ou de polystyrène + de la tuyauterie ?
    Oui bien sûr, je parlais du PV. Pour le solaire thermique, c'est plus difficile à quantifier, c'est comme le chauffage qui entre par le Soleil à travers les vitres ou quand tu te dores sur la plage, tu le comptes comment ?

    Moi je le mettrais plutot dans l'amélioration énergétique, on obtient le même confort avec moins d'énergie, c'est comparable à l'isolation, et donc ça ne compte pas dans le bilan (au contraire ça le diminue). Mais si tu veux compter l'équivalent en tep produits, fais-le, tu fais comme tu veux ici, c'est un forum pas un QCM de première année de médecine .

  15. Publicité
  16. #283
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Pour reprendre le tableau des prévisions GIEC d'Yves

    0_______1_____________2_______ ______3
    ___2050__2100___2050___2100___ _2050__2100
    A1__8,7___7,1____164____525___ __2,8___1,5
    A2_11,3__15,0_____82____243___ __6,6___4,2
    B1__8,7___7,0____136____328___ __3,6___1,8
    B2__9,3__10,4____110____235___ __4,0___3,0

    0 scénario
    1 démographie (milliards d'habitants)
    2 PIB mondial (10^12$)/an (21 en 2000)
    3 rapport des revenus par habitant (développés/"en développement")


    Si on prend le scénario A1 où le PIB est multiplié par 8 d'ici 2050, ça revient à une croissance MONDIALE annuelle de 4.5%/an et constamment pendant 50 ans. Totalement irréaliste ! (pour info, en ce moment la croissance française est de 1.5% et mondiale, de mémoire, de 2.5 %).
    C'est ce qui est notamment reproché aux scénarios économique du GIEC car basés sur des calculs de PIB sans tenir compte de la parité du pouvoir d'achat (1$ en Chine permet d'acheter beaucoup plus qu'1$ au EU ou au Japon).
    Mais bon, faire des conjectures, ça ne mange pas de pain.
    Tiens, je vais en faire une qui n'engage pas grand monde, surtout pas moi: demain, il POURRAIT pleuvoir
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  17. #284
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Ca c'est toi qui l'affirmes. Même si tu ne le reconnaît pas, le GIEC se base justement sur des données réalistes d'autres sources et PAS sur les données farfelues de l'Aspo, comme toi
    Si le GIEC ne suit pas l'Aspo, je crois que les carottes sont cuites pour toi
    Le GIEC ne prend pas en compte la finitude des ressources fossiles, il tire l'alarme sur les hypothèses hautes de consommation qui ne seraient pas limitées par une production maximale. Bien sur qu'il ne suit pas l'ASPO, tu ne découvres ça que maintenant avec tout ce que tu as lu sur le net?

    Citation Envoyé par miniTAX
    tel que Jim Jarrel qui a fait une critique argumentée des chiffres farfelus de Simmons sur l'Arabie Saoudite, notamment ton chiffre de 250 Gb de recouvrable. Bâtir des vrais scénars sur de faux chiffres, warrfff.
    250 Gb est le chiffre annoncé par l'Arabie Saoudite elle-même , je t'ai dit que je prenais les hypothèses "optimistes " (enfin ça dépend de quel point de vue ). Merci de confirmer que c'est farfelu. Simmons et al. tablent plutot sur 100 Gb grand maximum.

  18. #285
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Extrait de l'article, regarde les commentaires de pros du terrain
    xtrait de l'article, regarde les commentaires de pros du terrain
    Citation:
    In fact, only 69 exploration wells have been drilled in Saudi Arabia in the past 10 years.
    With up to 5 million bopd in excess producing capacity on their books over much of this period, 260 billion barrels of proved reserves in the kitty, and low decline rates, why would the Saudis want to look more strenuously for more reserves? Why would they pour money into drilling new discoveries, when only 23 developed reservoirs out of 80 defined discoveries have provided them with adequate
    Euh, le lien que tu donnes pointe vers un organisme qui a tenu un colloque sur le pétrole dont le titre est "Tight as a drum" : tendu comme un tambour (le marché du pétrole). Bizarre si on a 50 % de marge de production non?
    Quant à ta citation, elle dit : PUISQUE l'Arabie a 260 milliards de barils de réserve, c'est normal qu'elle ne fasse pas d'investissement de recherche. Elle reconnait bien donc ce chiffre. Et ça correspond bien à 5 ans de consommation à 130 Mb/jour. A ce rythme de consommation, il faudra découvrir une nouvelle Arabie Saoudite à chaque fois qu'on voudra 5 ans de consommation supplémentaire T'as raison, aucun souci à se faire, on est hyper large !
    Dernière modification par GillesH38a ; 10/05/2006 à 17h12.

  19. #286
    wizz

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    ....la parité du pouvoir d'achat (1$ en Chine permet d'acheter beaucoup plus qu'1$ au EU ou au Japon)....
    Oui et non.

    Prennons le blé.
    Pour le paysan français ou américain, il faut inclure le prix du tracteur, de la moissonneuse, du gasoil, etc....puis à la fin inclure un revenu pour qu'il puisse vivre, même modestement avec le SMIC. Cela fait un certain prix pour le Kg de blé made in France.
    Pour le paysan chinois, qui bosse 18h par jour, tout à la main, et qui ne connait pas le plaisir de la voiture individuelle, les vacances à la mer, le four micro-onde, le cinéma dans des multicomplexes Dolby THX, etc... Le prix du Kg de blé made in China coutera alors moins cher que celui made in France, puis encore moins cher que celui made in USA (4*4 V8, jet privé, piscine privé, vacances à Miami...)
    Dans ce cas, oui en effet, 1$ permettra au consommateur chinois en Chine d'acheter plus de pain qu'un consommateur français en France.

    Prennons maintenant le cas du pétrole venant en direct de l'Arabie Saoudite par supertanker. Ce dernier vend son pétrole à 70$/baril, que le client soit Blanc, Jaune ou Noir.
    Dans ce cas, non, 1$ permettra au consommateur chinois d'acheter exactement la même quantité de pétrole qu'un consommateur français. (J'ai bien dit pétrole et non essence ou diesel: si l'ouvrier qui a construit la rafinerie coute moins cher, si l'ouvrier qui fait tourner la rafinerie coute moins cher, si le pompiste coute moins cher, si leur Etat tape moins dans leur équivalent TIPP...).

  20. #287
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par wizz
    Oui et non.

    Prennons le blé.
    Pour le paysan français ou américain, il faut inclure le prix du tracteur, de la moissonneuse, du gasoil, etc....puis à la fin inclure un revenu pour qu'il puisse vivre, même modestement avec le SMIC. Cela fait un certain prix pour le Kg de blé made in France.
    D'accord, c'est sûr que si le chinois s'avise de boire du Cognac français ou de manger du caviar russe, il paiera plein pot. Mais son appart ou son t-shirt lui coute quand même moins cher que s'il habitait Paris. Ce panier du consommateur qui prend en compte la structure de consommation et la composition des produits nationaux ou importé est pris en compte par la parité de pouvoir d'achat (PPA), chiffre que tu trouves un peu partout.

    P.S. et puis bonjour le cliché pour le chinois qui bosse 18h/j, qui ne prend jamais de vacances et qui n'a pas de micro-onde! Ils sont au bas mot 500 M de "classe moyenne" et ce chiffre ne cesse d'augmenter (n'oublie pas 400 M d'Indiens aisés).
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  21. #288
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Euh, le lien que tu donnes pointe vers un organisme qui a tenu un colloque sur le pétrole dont le titre est "Tight as a drum" : tendu comme un tambour (le marché du pétrole). Bizarre si on a 50 % de marge de production non?
    Quant à ta citation, elle dit : PUISQUE l'Arabie a 260 milliards de barils de réserve, c'est normal qu'elle ne fasse pas d'investissement de recherche. Elle reconnait bien donc ce chiffre. Et ça correspond bien à 5 ans de consommation à 130 Mb/jour. A ce rythme de consommation, il faudra découvrir une nouvelle Arabie Saoudite à chaque fois qu'on voudra 5 ans de consommation supplémentaire T'as raison, aucun souci à se faire, on est hyper large !
    Ben oui, si tu interprètes la moindre phrase comme signe d'une déplétion, c'est sûr

    D'ailleurs, on n'a pas 50% de marge de production. Actuellement, c'est plutôt 5%! C'est notamment pour ça que le prix du baril est au dessus de 70$. Mais ça n'a rien à voir avec l'état des réserves et le peak oil. C'est comme si tu dis que le cours du cacao explose (les africains disent merci aux chinois qui se mettent au chocolat ), donc déplétion du cacao !
    Par ailleurs, pourquoi cette fixation sur l'AS. Il y a l'Iran, l'Iraq, le Canada (premier fournisseur des US), le Mexique, la Russie, le Vénézuella, etc, etc...
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  22. Publicité
  23. #289
    Quisit

    Re : L'énergie en 2050

    Canada, Russie, venezuela, trois région pétrolières ayant déjà franchies leur peak respectifs.
    on peut y ajouter la mer du nord, et récemment le Koweit

    edit > je parle en pétrole conventionnel

  24. #290
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Ben oui, si tu interprètes la moindre phrase comme signe d'une déplétion, c'est sûr
    arrete d'etre d'aussi mauvaise foi, je te dis que les 260 milliards de baril sont les chiffres officiels de l'Arabie Saoudite, pas ceux de Simmons! c'est facile à vérifier quand même !

    http://www.eia.doe.gov/emeu/international/reserves.html

    D'ailleurs, on n'a pas 50% de marge de production. Actuellement, c'est plutôt 5%!
    C'est notamment pour ça que le prix du baril est au dessus de 70$. Mais ça n'a rien à voir avec l'état des réserves et le peak oil.
    Ca date un peu mon pauvre, maintenant c'est 1,2 % (1 Mb/jour sur 85)

    http://www.eia.doe.gov/emeu/steo/pub/gifs/Slide13.gif

    dis donc, faudrait qu'ils se reveillent peut etre les producteurs, ça fait 3 ans que ça dure !

    C'est comme si tu dis que le cours du cacao explose (les africains disent merci aux chinois qui se mettent au chocolat ), donc déplétion du cacao !
    Par ailleurs, pourquoi cette fixation sur l'AS. Il y a l'Iran, l'Iraq, le Canada (premier fournisseur des US), le Mexique, la Russie, le Vénézuella, etc, etc...
    Si les cours de cacao sont élevés, ça veut bien dire que la demande excède la production, non? Mais le cacao est une ressource RENOUVELABLE , pas le pétrole. Ce ne sera pas un pic, parce que la production peut rester stationnaire. Pour une ressource finie, c'est mathématiquement impossible : le maximum de production annoncera une décroissance proche.

    Toi tu as l'air de sous-entendre que la production pétrolière peut encore croitre , mais juste pas assez vite. Alors pourquoi la production a-t-elle stagné depuis mai 2005, ce qui n'etait absolument pas prévu dans les projections de tous les gens que tu considères comme "sérieux"?

  25. #291
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    PS je ne fais aucune fixation sur l'AS, ce sont simplement les plus grosses réserves annoncées du monde , 25 % du total. Si tu préfères, je veux bien dire qu'avec 130 Mb/jour, il faudra trouver tous les 5 ans* une nouvelle Arabie Saoudite, ou 2 nouveaux Iran, ou 4 nouvelles Russie, ou 20 nouveaux Mexique pour renouveler les réserves.

    Euh, tu as une idée d'un endroit ou trouver tout ça?

  26. #292
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par Quisit
    Canada, Russie, venezuela, trois région pétrolières ayant déjà franchies leur peak respectifs.
    on peut y ajouter la mer du nord, et récemment le Koweit

    edit > je parle en pétrole conventionnel
    bla, bla bla. Source stp ?
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  27. #293
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Toi tu as l'air de sous-entendre que la production pétrolière peut encore croitre , mais juste pas assez vite. Alors pourquoi la production a-t-elle stagné depuis mai 2005, ce qui n'etait absolument pas prévu dans les projections de tous les gens que tu considères comme "sérieux"?
    Pourquoi la production a stagné?
    Bah sans doute pour les mêmes raisons qu'en 90, 91, 98, 99, 2000, 2001, 2002 (cf courbe).
    Quoi, tu ne savais pas ?
    By by Gilles. A dans 10 ans pour d'autres sombres prédictions
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  28. #294
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    A une subtile différence près, qui semble t'avoir échappée.

    Dans toutes les périodes que tu cites, la production a baissé en même temps que les prix : on peut effectivement le comprendre comme le résultat d'une surproduction (entraînée par des récessions économiques) , faisant baisser les prix, entrainant une régulation par baisse de la production.

    La situation actuelle est la première fois dans l'histoire du pétrole, à ma connaissance, que la production stagne sans évènement majeur de rupture d'approvisionnement, et en période de croissance exponentielle des prix.

  29. Publicité
  30. #295
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    bla, bla bla. Source stp ?
    Canada

    Russie
    Venezuela

    si tu veux rajouter le

    Mexique

    la
    Norvege

    la Grande Bretagne

    ....

  31. #296
    claude27

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Pourquoi la production a stagné?
    Bah sans doute pour les mêmes raisons qu'en 90, 91, 98, 99, 2000, 2001, 2002 (cf courbe).
    Quoi, tu ne savais pas ?
    By by Gilles. A dans 10 ans pour d'autres sombres prédictions
    bonsoir à tous ,

    moi j' ai aussi entendu , dans diverses émissions , que rien en sert d' augmenter la production car ce sont les capacités de raffinage qui ne suivent pas , faute d' avoir fait les investissements nécessaires depuis quelques années ...

  32. #297
    Quisit

    Re : L'énergie en 2050


  33. #298
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    A une subtile différence près, qui semble t'avoir échappée.

    Dans toutes les périodes que tu cites, la production a baissé en même temps que les prix : on peut effectivement le comprendre comme le résultat d'une surproduction (entraînée par des récessions économiques) , faisant baisser les prix, entrainant une régulation par baisse de la production.

    La situation actuelle est la première fois dans l'histoire du pétrole, à ma connaissance, que la production stagne sans évènement majeur de rupture d'approvisionnement, et en période de croissance exponentielle des prix.
    Ah oui, c'est tellement subtil que ça m'a échappé
    Petit souci, tu connais mal l'histoire du pétrole. Et ta "subtilité", elle s'est déjà produite en 1998 où non seulement, la production stagnait, mais baissait en même temps que les prix avaient augmenté "exponentiellement" passant en 2 ans de 12$ à 28$.
    Et t'en fais pas, Campbell-Aspo et Deffeyes avaient à l'époque beuglé, déjà "pic oil, pic oil" (cf Graphe 1)

    D'ailleurs, si tu veux connaître d'autres viscissitudes du pétrole, révise ta leçon avec le 2e graphe, notamment lors du 2e choc pétrolier de 81 (prix du baril en dollars de 2004). Bonnes révisions Gilles

    Image générée par http://production.investis.com/bp2/ia/stat/#


    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  34. #299
    GillesH38a

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par miniTAX
    Ah oui, c'est tellement subtil que ça m'a échappé
    Petit souci, tu connais mal l'histoire du pétrole. Et ta "subtilité", elle s'est déjà produite en 1998 où non seulement, la production stagnait, mais baissait en même temps que les prix avaient augmenté "exponentiellement" passant en 2 ans de 12$ à 28$.
    Et t'en fais pas, Campbell-Aspo et Deffeyes avaient à l'époque beuglé, déjà "pic oil, pic oil" (cf Graphe 1)

    D'ailleurs, si tu veux connaître d'autres viscissitudes du pétrole, révise ta leçon avec le 2e graphe, notamment lors du 2e choc pétrolier de 81 (prix du baril en dollars de 2004). Bonnes révisions Gilles

    Image générée par http://production.investis.com/bp2/ia/stat/#



    Drole de lecture du graphique, le prix etait de 12$ en 1998 et de 28 $ en 2000, la hausse des prix n'a pas précédé la baisse de production , elle l'a suivi !bref, la on peut parler d'un cycle normal d'offre et de demande.
    A l'echelle du graphique que tu donnes, les prix actuels sortent de l'écran.
    Enfin si ça te rassure de penser qu'il n'y a pas de problème....

    Au fait tu ranges le directeur de la production chez Total parmi les farfelus catastrophistes?

    ou peut etre le ministre du pétrole des EAU ?
    ou celui du Qatar?

    ah oui ces gens là sont vraiment très loin du terrain...

  35. #300
    miniTAX

    Re : L'énergie en 2050

    Citation Envoyé par gillesh38
    Canada

    Russie
    Venezuela

    si tu veux rajouter le

    Mexique

    la
    Norvege

    la Grande Bretagne

    ....
    Hein, c'est quoi cette carabistouille intellectuelle ? Tu prends une courbe de production qui stagne ou qui baisse et tu dis pic oil ? A quoi tu joues? Il faut arrêter la désinformation crasse là !

    Russie
    "According to the Oil and Gas Journal, Russia has proven oil reserves of 60 billion barrels, most of which are located in Western Siberia, between the Ural Mountains and the Central Siberian Plateau. In addition to roughly 67 billion barrels of probable and possible oil reserves, a 1998 USGS survey estimated that undiscovered, technically feasible, conventional reserves were larger than those of any other country in the world"

    Venezuela
    "Venezuela had 77.2 billion barrels of proven conventional oil reserves, the largest amount in the Western Hemisphere. This estimate, however, does not include substantial extra-heavy and bitumen deposits, which could be as high as 270 billion barrels"

    Norvege
    "There is no current production and little exploration activity in the Barents Sea, due to high costs and environmental concerns"

    Mexique
    "Pemex does not have sufficient funds available for exploration and investment, owing to high financial burdens placed upon the company by the Mexican government. However, under the administration of President Vicente Fox, Pemex has seen steady increases in its exploration budget."

    Canada
    La part de pétrole conventionnelle est minuscule et la part de pétrole bitumineux est en plein boom !
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Immortel en 2050 ?
    Par cosmostroumph dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 50
    Dernier message: 02/02/2007, 16h54
  2. Re : L'énergie en 2050
    Par N_L dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/06/2006, 14h32
  3. Alimentation TDA 2050
    Par paulovedras dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/01/2006, 00h09