Page 30 sur 42 PremièrePremière 3031 32 33 34 35 36 37 38 39 40 DernièreDernière
Affichage des résultats 871 à 900 sur 1253

Ré-orientation professionnelle des chercheurs



  1. #871
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs


    ------

    Citation Envoyé par stec.2006 Voir le message
    Ci-dessous des témoignages interessants:

    http://guilde.jeunes-chercheurs.org/.../dossier4.html
    Personnellement, c'est de la poudre aux yeux...que de clichés la dedant !

    -----

  2. Publicité
  3. #872
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Donc c'est difficile de savoir pourquoi on est pas retenu. Je me pose des questions sur ma façon de faire mes CV, mes entretiens...
    Ca ne marche pas à tous les coups, mais essaie d'insister pour savoir comment les gens t'ont perçu, de quoi ils ont eu peur...
    Ca peut-t'aider à mieux préparer tes prochains entretiens, et je pense que tu trouveras des personnes assez humaines pour au moins te donner ces renseignements utiles pour la suite.

    Allez courage!
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #873
    stec.2006

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Personnellement, c'est de la poudre aux yeux...que de clichés la dedant !
    Il s'agit de quelques témoignages réels.

    Le témoignage du docteur en astrophysique est très interessant et juste.

    On peut après bio ou physique faire de l'informatique et trouver un métier interessant malgré les galères : c'est un message qui se veut positif.

    Pour information Dominique Mera a soutenu une thèse sur les étoiles de faible masse, les naines brunes et la masse manquante dans la Galaxie.
    Dernière modification par stec.2006 ; 17/12/2006 à 13h45.

  5. #874
    Nanaille

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour à tous,

    Cela fait deja quelques semaines que j'ai découvert ce fil, et j'avoue que cela m'a fait un grand choc de voir dans quel état peuvent se retrouver des jeunes chercheurs qui ont tout donné pour leur passion.
    Pour moi, je savais deja que la recherche francaise n'était pas au mieux de sa forme, mais j'étais très loin du compte finalement. Dans ma tête je me disais qu'il fallait tenir le coup jusqu'au doctorat et que c'était dans la poche par la suite...
    Je suis actuellement en licence de psychologie, et depuis toujours les sciences et la recherche m'interesse. Je suis le cursus de psychologie pour me spécialiser en neurosciences cognitives et neuropsychologie. Mon désir profond serait de faire un master recherche + doctorat, mais quand je vois qu'au bout du compte, c'est une situation plus que précaire qui m'attend, je déprime un peu.
    J'ai pu constater que sur ce fil il y a beaucoup de gens venant des filières bio et physique, j'aimerais savoir si la situation est analogue en neuropsy ? C'est surement une filière moins connue, il ya peut etre plus de chance d'y faire son trou ? Y a t-il des personnes qui connaissent la situation de cette filière ?
    Je songe de toute facon de plus en plus à faire d'abord le master pro, histoire d'avoir une sorte de "sauvegarde" de mes études, pour embrayer ensuite sur la thèse, si l'avenir semble moins sombre qu'actuellement ...
    En tout cas, je souhaite de tout mon coeur à RMiste et les autres personnes dans son cas de finalement trouver le travail qui leur convient... C'est une honte de faire tant d'années d'études pour se retrouver sans rien

  6. #875
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    Dans ma tête je me disais qu'il fallait tenir le coup jusqu'au doctorat et que c'était dans la poche par la suite...
    Je suis actuellement en licence de psychologie
    Ou là, ça fait que se compliquer après le doctorat...le Master est un tournant certes, mais l'obtention du doctorat n'est qu'une clef qui te permet d'ouvrir d'autres portes et pas un métier en soi dans l'immédiat.

    Sans en rajouter à la sinistrose ambiante, la psychologie est de loin le domaine le plus sinistré en terme de débouchés...bon courage!
    Etudes passionnantes ceci dit.

  7. #876
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    Je songe de toute facon de plus en plus à faire d'abord le master pro, histoire d'avoir une sorte de "sauvegarde" de mes études, pour embrayer ensuite sur la thèse
    Je voudrais juste te demandais si tu as fait ces études avec un métier en vue bien précis du style chercheur en neurosciences ou autre ?
    Avec un Master Pro, tu pourras pas faire de thèse ou difficilement...faudra refaire un M2 Recherche. En plus, avec un Master Pro dans ce domaine, tu peux faire quoi à part conseillère d'orientation ?
    Y'a pas de manips dans ce type d'études, je vois pas trop où tu peux postuler, et ce, quelque soit ton niveau.
    Je sais que les études en psycho avaient bien faillies disparaître ou être limitées à l’entrée il y a 2-3 ans car trop d'étudiants pour des débouchés quasi nuls.
    Beaucoup de personnes y rentrent pour faire psychologue sans savoir que se diplôme ne vaut pas grand chose et ils confondent souvent avec psychiatre où il faut avoir fait médecine d'abord avant de se spécialiser.

  8. Publicité
  9. #877
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Ca ne marche pas à tous les coups, mais essaie d'insister pour savoir comment les gens t'ont perçu, de quoi ils ont eu peur...
    Ca peut-t'aider à mieux préparer tes prochains entretiens, et je pense que tu trouveras des personnes assez humaines pour au moins te donner ces renseignements utiles pour la suite.

    Allez courage!
    K.
    Je sais que je me suis fait avoir plusieurs fois car j'ai truandé mon CV pour des emplois de technicien: j'ai remplacé les années de thèses et de postdoc par des années de technicien. Sauf que évidement ils ont trouvé étrange que je sois allé faire le technicien au bout de monde. En général personne n'a jamais contacté mes employeurs anglophones (peur de parler anglais au tél???).

    Et puis globalement j'ai pas de réponses dans 2 cas sur 3. Ca me rend fou de n'avoir pas de réponse surtout quand l'employeur demande de candidater par email! Il faut 1 min pour répondre "emploi pourvu, désolé"!

    Histoire véridique: une fois j'ai spamé l'ambassade de France à Dublin pendant 15 jours jusqu'à avoir une réponse à ma candidature pour un emploi de conseiller scientifique (j'avais fait ca bénévolement sur mon temps pour l'ambassade de France à Canberra) J'ai envoyé 30 emails/jour, toujours le même, dans lequel je demandais une réponse à ma candidature. Après 2 semaines, la responsable a craqué et m'a dit que le poste était atribué! J'ai envoyé un dernier email d'insulte! C'est pueril, je sais, mais bon, ça m'a fait du bien

  10. #878
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Beaucoup de personnes y rentrent pour faire psychologue sans savoir que se diplôme ne vaut pas grand chose et ils confondent souvent avec psychiatre où il faut avoir fait médecine d'abord avant de se spécialiser.
    Je ne peux pas laisser passer cela. En quoi le diplôme de psychologue ne vaut pas grand chose ? Il faut savoir en plus qu'il y a divers domaines en psycho, aux débouchés inégaux. Je rappelle aussi que les psychologues (je ne parle pas des charlatants psychothérapeutes) ont un numéro ADELI, sont référencés, et il existe un conseil type conseil de l'ordre.

    Enfin, le problème de la psycho c'est qu'il y a une sélection sévère à bac+5 (contrairement à médecine, qui sélectionne à bac+1) ce qui est évidemment dur à encaisser : 4 à 5 ans d'études et pas de diplôme de psy...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #879
    Nanaille

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    En plus, avec un Master Pro dans ce domaine, tu peux faire quoi à part conseillère d'orientation ?
    ...
    Y'a pas de manips dans ce type d'études, je vois pas trop où tu peux postuler, et ce, quelque soit ton niveau.


    /petit hors sujet

    Faut quand même pas pousser, je crois que la psychologie souffre trop de sa vision auprès du grand public.
    Petit rappel, la psycho ne se limite pas à Freud et au divan (heureusement)
    On distingue plusieurs approches de la psychologie : -clinique (maladies mentales, soutien psychologique...)
    -sociale -->psychologie du travail : pas mal de DRH sont en réalité des psychologue, beaucoup travaillent en entreprise en faisant de la mediation, du "coaching"..
    -developpement : en quelques sorte une psychologie clinique pour l'enfant et la famille dans son ensemble
    -cognitive : ergonomie cognitive, TCC, restructuration cognitive pour la rééducation
    -neuropsychologie (précisément ce qui m'interesse) : cliniciens spécialisé dans les troubles cognitifs (langage, mémoire, attention..) engendrés par des lésions ou des degenerescence neurologique. Un neuropsychologue est par exemple chargé du prédiagnostic des patients Alzheimer via la passation d'une batterie de test en consultation mémoire.
    Cette liste ne fait référence que à la pratique professionnelle.

    La psychologie dont tu parles ne fait même pas 1 cinquieme de toute la discipline ... Au niveau théorique, elles font quasiment toutes l'objet de manip et de recherches dont la méthodologie est tout à fait scientifique. C'est une discipline jeune, qui ne fait pas forcément beaucoup parler d'elle (la preuve...), mais je t'assure que ses domaines de recherche font partie de l'avenir--> les neurosciences (et dans neuroscience ya pas que neurologie), sans parler de la psy sociale qui a vraiment des choses à nous reveler sur notre comportement (cf Milgram )

    si besoin de plus de détails, je serais heureuse de les communiquer mais pas sur ce sujet ^^

    /petit hors sujet off

  12. #880
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Beaucoup de personnes y rentrent pour faire psychologue sans savoir que se diplôme ne vaut pas grand chose
    Je crois que là, je me suis mal exprimé et j'ai fait un contre sens

  13. #881
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Ok alors on est d'accord maintenant
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  14. #882
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    /petit hors sujet

    Faut quand même pas pousser, je crois que la psychologie souffre trop de sa vision auprès du grand public.
    Petit rappel, la psycho ne se limite pas à Freud et au divan (heureusement)
    On distingue plusieurs approches de la psychologie : -clinique (maladies mentales, soutien psychologique...)
    -sociale -->psychologie du travail : pas mal de DRH sont en réalité des psychologue, beaucoup travaillent en entreprise en faisant de la mediation, du "coaching"..
    -developpement : en quelques sorte une psychologie clinique pour l'enfant et la famille dans son ensemble
    -cognitive : ergonomie cognitive, TCC, restructuration cognitive pour la rééducation
    -neuropsychologie (précisément ce qui m'interesse) : cliniciens spécialisé dans les troubles cognitifs (langage, mémoire, attention..) engendrés par des lésions ou des degenerescence neurologique. Un neuropsychologue est par exemple chargé du prédiagnostic des patients Alzheimer via la passation d'une batterie de test en consultation mémoire.
    Cette liste ne fait référence que à la pratique professionnelle.

    La psychologie dont tu parles ne fait même pas 1 cinquieme de toute la discipline ... Au niveau théorique, elles font quasiment toutes l'objet de manip et de recherches dont la méthodologie est tout à fait scientifique. C'est une discipline jeune, qui ne fait pas forcément beaucoup parler d'elle (la preuve...), mais je t'assure que ses domaines de recherche font partie de l'avenir--> les neurosciences (et dans neuroscience ya pas que neurologie), sans parler de la psy sociale qui a vraiment des choses à nous reveler sur notre comportement (cf Milgram )

    si besoin de plus de détails, je serais heureuse de les communiquer mais pas sur ce sujet ^^

    /petit hors sujet off
    Oui, je suis un peu au courant de cette filière, j'ai une amie à l'ANPE qui a fait un DESS de psychologie sur Toulouse. On avait causé débouchés…
    Ce que tu me sorts, ça me rappelle tout le charabia des profs de bio et leur plaquette sur les débouchés...tu t’es renseignée sur le nombre de postes ou consultée les annonces, bref , du concret car y’a pas que les études ?
    Tu te voiles la face là, j’ai l’impression que ça te fait peur...pourquoi tu veux pas parler débouchés si c'est ta question ?
    Avec mon M2 de Bio Mol, si on m’avait dit qu’y avait pas de débouché, je l’aurais pas fait. J’ai cru mes profs et tout leur blabla….bilan, rien en perspective en sortie….alors avec un doctorat, j’imagine pas la galère (pour moi).
    Tu devrais regarder sur Google pour voir s’il y a des demandeurs d’emplois dans ta spécialité…c’est très révélateur.

  15. Publicité
  16. #883
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Oui, je suis un peu au courant de cette filière, j'ai une amie à l'ANPE qui a fait un DESS de psychologie sur Toulouse. On avait causé débouchés…
    Ce que tu me sorts, ça me rappelle tout le charabia des profs de bio et leur plaquette sur les débouchés...tu t’es renseignée sur le nombre de postes ou consultée les annonces, bref , du concret car y’a pas que les études ?
    Tu te voiles la face là, j’ai l’impression que ça te fait peur...pourquoi tu veux pas parler débouchés si c'est ta question ?
    Avec mon M2 de Bio Mol, si on m’avait dit qu’y avait pas de débouché, je l’aurais pas fait. J’ai cru mes profs et tout leur blabla….bilan, rien en perspective en sortie….alors avec un doctorat, j’imagine pas la galère (pour moi).
    Tu devrais regarder sur Google pour voir s’il y a des demandeurs d’emplois dans ta spécialité…c’est très révélateur.
    Il y a aussi un truc qui s'appelle "cabinet" tu connais ? Ok ce n'est pas facile de se lancer, mais une fois que c'est fait c'est fait. Je lis à ton post que tu as une vision très négative de la réalité, qui est tout aussi tronquée que la vision positiviste
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  17. #884
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste Voir le message
    A ton âge cela vaut le coup de tenter d'apprendre un "vrai" métier. Je suis persuadé que la seule chose qui t'assure un job aujourd'hui c'est une formation très sélective à l'entrée et faite par des professionnels! Médecine, pharma bien sûr, c'est le top, mais infirmier, sage femme, manipulateur radio, ergothérapeuthe, audioprothésiste,... Et mon grand regret c'est kiné: 3 ans d'études, contact auprès des patients, des sportifs, des revenus ENORME et du boulot à la pelle! Ca c'est pour le médical.
    Mais dans d'autres domaines c'est pareil! Réfléchie aux années de galères qui t'attendent et 3 ans pour refaire une bonne formation! Ou même 2 ans de DUT bien choisi (génie civil par exemple)
    Ben, si d’ici le mois de Mai, pas de travail, je vais tenter quelque chose ailleurs. Reprendre une formation. J’y pense déjà un peu, mais j’ai pas répondu à assez d’annonces pour baisser les bras si tôt. J’y songe un peu quand même au cas où…
    Kiné, j’étais partant aussi. Niveau BAC+2, surtout qu’il n’y avait pas de numerus closus en Belgique jusqu’à cette année, ça valait le coup. En France, ça élimine sec quand même dans le médical.

    Citation Envoyé par RMIste Voir le message
    Oui, à 36 ans je suis déjà bon pour la retraite! Je suis étonné de ce qu'on demande maintenant! Dernièrement pour un job de technicien (instalateur de hote à flux laminaire) payé au SMIC ou un peu plus: le gars voulait quelqu'un qui parle courament l'anglais, (car installer aussi à l'étranger), de l'expérience dans les labo de recherche, expérience du tavaille en stérile, etc... tout ca pour un job mal payé et chiant (tu passes ton temps en déplacement à dormir dans des hôtel F1 et manger dans des routiers)
    Ce type d’offre, j’y réponds pas. Pour moi, technicien, c’est faire des manips et analyser les résultats, interpréter, présenter…. Y’a des offres dans ce sens quand même. Mon voisin a un DEA en Bio Cell et il a passé la serpière dans les hôpitaux, tenté et réussi le concours d’instit mais ça ne lui a pas plus…bref, 2 ans de galère et il a réussi un concours pour rentrer technicien supérieur…mais c’était y’a 7 ans. Aujourd’hui, c’est pire encore.

  18. #885
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Il y a aussi un truc qui s'appelle "cabinet" tu connais ? Ok ce n'est pas facile de se lancer, mais une fois que c'est fait c'est fait. Je lis à ton post que tu as une vision très négative de la réalité, qui est tout aussi tronquée que la vision positiviste
    Pas modérateur pour rien toi
    Oui, je connais les cabinets...c'est à la mode en ce moment et ils s'en montent par ci par là. Est-ce que ça va durer ? Perso, vu ce que je lis sur cette formation depuis 2 heures sur le net...je préfère rien dire.

  19. #886
    Nanaille

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Ma question concernait surtout la situation en recherche, je me fais beaucoup moins de soucis concernant les emplois en neuropsychologie professionnelle (branche de la psycho la moins touchée concernant l'emploi). Je ne me voile pas la face, je sais que rien n'est acquis, sinon j'irais pas poser de question. Actuellement, nombre d'hopitaux et de structures de reeducation demandent des neuropsychologues, et je me suis pas mal renseignée la dessus (dont la recherche via google ^^). Avec le nombre croissant de personnes agées, le nombre de cas de démence comme Alzheimer explose aussi, entrainant une demande de plus en plus importante de psychologues formés à la neuropsycho et au vieillissement cognitif.
    Après je dis pas pour les autres filières, mais ce n'est pas ca que je veux faire.

    Mais tout ca c'est pas le sujet du fil, à l'origine je voulais l'avis de quelqu'un cotoyant la discipline au niveau de la recherche

  20. #887
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    Ma question concernait surtout la situation en recherche, je me fais beaucoup moins de soucis concernant les emplois en neuropsychologie professionnelle (branche de la psycho la moins touchée concernant l'emploi). Je ne me voile pas la face, je sais que rien n'est acquis, sinon j'irais pas poser de question. Actuellement, nombre d'hopitaux et de structures de reeducation demandent des neuropsychologues, et je me suis pas mal renseignée la dessus (dont la recherche via google ^^). Avec le nombre croissant de personnes agées, le nombre de cas de démence comme Alzheimer explose aussi, entrainant une demande de plus en plus importante de psychologues formés à la neuropsycho et au vieillissement cognitif.
    Après je dis pas pour les autres filières, mais ce n'est pas ca que je veux faire.

    Mais tout ca c'est pas le sujet du fil, à l'origine je voulais l'avis de quelqu'un cotoyant la discipline au niveau de la recherche
    Les biotechnos aussi vont exploser

  21. #888
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Pas modérateur pour rien toi
    Et je dois le prendre comment cette remarque ?

    Oui, je connais les cabinets...c'est à la mode en ce moment et ils s'en montent par ci par là. Est-ce que ça va durer ? Perso, vu ce que je lis sur cette formation depuis 2 heures sur le net...je préfère rien dire.
    Bah ne dis rien si tu n'y connais pas plus que ça, ça évitera de dire de grosses bêtises. Je parle en connaissance de cause en ce qui me concerne. Je n'ai jamais dit que tout était facile loin de là, mais je réfute l'idée que psycho= diplôme qui ne mène à rien et qui ne sert à rien, car si c'était vrai ce serait le cas de la plupart des formations
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  22. Publicité
  23. #889
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Et je dois le prendre comment cette remarque ?



    Bah ne dis rien si tu n'y connais pas plus que ça, ça évitera de dire de grosses bêtises. Je parle en connaissance de cause en ce qui me concerne. Je n'ai jamais dit que tout était facile loin de là, mais je réfute l'idée que psycho= diplôme qui ne mène à rien et qui ne sert à rien
    Prend le bien...pas d'ostililtés de ma part car sans intérêt pour moi.

    J'ai jamais dit que ce diplôme servait à rien d'une, et qu'il ne menait à rien. Bien sûr, il y a un métier au bout...mais les postes ?
    Le recteur Hetzel dans son rapport a signalé que psycho n'était pas une filière avec de grands débouchés...comme le sport. Tu dis quoi là ?
    Vrai ou pas, la conjoncture actuelle fait qu'il vaut mieux prévenir qu'aller droit à l'échec. Un diplôme sans boulot, quel intérêt ?

    Regarde moi, j'ai pas peur de dire que les Master de Génét/Biotechno/Vég ne servent quasiment à rien puisqu'il n'y a presque pas d'emplois. Je suis mieux placé que toi pour le savoir sur ce coup si.

    Maintenant, comment prévoir l'avenir ?
    Le numérus closus en médecine devait sérieusement augmenter et rien...des médecins et dentistes partent à la retraites sans être remplacé...enseignement, même topo.

  24. #890
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Ben, si d’ici le mois de Mai, pas de travail, je vais tenter quelque chose ailleurs. Reprendre une formation. J’y pense déjà un peu, mais j’ai pas répondu à assez d’annonces pour baisser les bras si tôt. J’y songe un peu quand même au cas où…
    Kiné, j’étais partant aussi. Niveau BAC+2, surtout qu’il n’y avait pas de numerus closus en Belgique jusqu’à cette année, ça valait le coup. En France, ça élimine sec quand même dans le médical.
    Les Belges ont enfin réagi! Quelle farce ces promos de kiné, d'infirmier, de toubib à 80% de français à Bruxelles! La france forme les chercheurs des USA, la belgique forme nos kiné, la pologne nos plombier! C'est la globalisation

    Pense aux deadline des concours/inscription qui sont parfois tôt dans l'année si tu veux te réorienter! Infirmier c'est en février par exemple.

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Ce type d’offre, j’y réponds pas. Pour moi, technicien, c’est faire des manips et analyser les résultats, interpréter, présenter…. Y’a des offres dans ce sens quand même. Mon voisin a un DEA en Bio Cell et il a passé la serpière dans les hôpitaux, tenté et réussi le concours d’instit mais ça ne lui a pas plus…bref, 2 ans de galère et il a réussi un concours pour rentrer technicien supérieur…mais c’était y’a 7 ans. Aujourd’hui, c’est pire encore.
    En tant qu'élève infirmier je fais pas mieux! J'ai appris a faire les lits au carré (j'ai fait l'armée dans le civil), changer la couches des personnes âgées, prendre la tension... rien de très excitant!

  25. #891
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Il y a aussi un truc qui s'appelle "cabinet" tu connais ?
    Tu crois sincérement que ça marche vraiment les cabinets ?
    En pleine mode, ça me rappelle les Start-Up.

  26. #892
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message
    Maintenant, comment prévoir l'avenir ?
    Le numérus closus en médecine devait sérieusement augmenter et rien...des médecins et dentistes partent à la retraites sans être remplacé...enseignement, même topo.
    Le numerus clausus ne va pas augmenter très rapidement, il y a une volonté le limiter les dépenses de santé et puis c'est moins cher d'employer un médecin libanais pour faire les gardes de nuit sans le titulariser. Pareil pour les infirmiers: on les fait venir d'espagne et de pologne (comme les plombiers) ce qui fait hurler les IFSI, mais bon c'est un autre problème... Par contre comme tu le dis, on forme des caisses de STAPS qui feront des chômeurs très sportif!

    Pour psycho, je ne sais pas trop, mais j'ai un pote qui après avoir raté médecine s'est lancé la dedans pour travailler dans les RH. J'espère qu'il trouvera du taf.

  27. #893
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste Voir le message
    Les Belges ont enfin réagi! Quelle farce ces promos de kiné, d'infirmier, de toubib à 80% de français à Bruxelles! La france forme les chercheurs des USA, la belgique forme nos kiné, la pologne nos plombier! C'est la globalisation

    Pense aux deadline des concours/inscription qui sont parfois tôt dans l'année si tu veux te réorienter! Infirmier c'est en février par exemple.



    En tant qu'élève infirmier je fais pas mieux! J'ai appris a faire les lits au carré (j'ai fait l'armée dans le civil), changer la couches des personnes âgées, prendre la tension... rien de très excitant!

    Quand tu dis ça, je pense que tu es réaliste et lucide.
    Mais j'ai l'impression que la positive attitudes a atteint beaucoup de personnes ici.

  28. #894
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste Voir le message
    Le numerus clausus ne va pas augmenter très rapidement, il y a une volonté le limiter les dépenses de santé et puis c'est moins cher d'employer un médecin libanais pour faire les gardes de nuit sans le titulariser. Pareil pour les infirmiers: on les fait venir d'espagne et de pologne (comme les plombiers) ce qui fait hurler les IFSI, mais bon c'est un autre problème... Par contre comme tu le dis, on forme des caisses de STAPS qui feront des chômeurs très sportif!
    Tu vas encore te faire taxer de pessimiste.
    C'est sûr, y'a malaise en France...dire qu'il voulait en plus qu'on dise oui au référendum sur l'Europe pour accélérer tout ça.
    Ca sent la révolte "populaire"

  29. Publicité
  30. #895
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Mauriceplus Voir le message

    Quand tu dis ça, je pense que tu es réaliste et lucide.
    Mais j'ai l'impression que la positive attitudes a atteint beaucoup de personnes ici.
    Je sais pertinemment que tu penses à mes propos ici, et je suis plus réaliste dans ce dont je parle et que je connais que tu ne l'es. Tu devrais apprendre à écouter les autres, ça te ferait du bien

    Je ne parle pas des biotech, je ne connais pas. et j'écoute avec interêt ce que ceux qui connaissent en dise. Mais force est de constater qu'autour de moi des gens qui se sont reconvertis dans la psycho ont réussi à trouver un emploi, soit en ouvrant un cabinet, soit en bossant dans des HP. C'est très dur (dans les deux cas, et pas pour les mêmes raisons !) mais on peut y arriver une fois le barrage de l'inscription en DESS passé (c'est là qu'il y a le plus de déchet, c'est un concours qui ne dit pas son nom...)
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  31. #896
    Nanaille

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    pour donner un exemple :

    à caen c'était 576 dossiers pour 15 places en master pro clinique l'année dernière
    En neuro c'est un peu moins pire mais bon
    Tout ca pour dire que je suis tout de même consciente de la difficulté. En même temps, je préfère m'accrocher et me dire qu'avec du travail et de la tenacité on peut y arriver, que de baisser les bras maintenant sans avoir tenter ma chance.

  32. #897
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Je sais pertinemment que tu penses à mes propos ici, et je suis plus réaliste dans ce dont je parle et que je connais que tu ne l'es. Tu devrais apprendre à écouter les autres, ça te ferait du bien

    Je ne parle pas des biotech, je ne connais pas. Mais force est de constater qu'autour de moi des gens qui se sont reconvertis dans la psycho ont réussi à trouver un emploi, soit en ouvrant un cabinet, soit en bossant dans des HP. C'est très dur (dans les deux cas, et pas pour les mêmes raisons !) mais on peut y arriver une fois le barrage de l'inscription en DESS passé (c'est là qu'il y a le plus de déchet, c'est un concours qui ne dit pas son nom...)
    Oui je suis parfaitement d'accord avec toi. C'est difficile dans tout aujourd'hui, sinon, ça ce saurait.
    Ce type de cabinet doit pas avoir trop de difficultés de clientèle avec cette "mode" du psycho (et encore)...mais avec la concurrence et la sécu qui rembourse rien là. Hum
    Je pense pas que ça intéresse Nanaille de toute façon les cabinets.

  33. #898
    Gwyddon

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    pour donner un exemple :

    à caen c'était 576 dossiers pour 15 places en master pro clinique l'année dernière
    En neuro c'est un peu moins pire mais bon
    Tout ca pour dire que je suis tout de même consciente de la difficulté. En même temps, je préfère m'accrocher et me dire qu'avec du travail et de la tenacité on peut y arriver, que de baisser les bras maintenant sans avoir tenter ma chance.
    Tout à fait d'accord avec ce message : la sélection c'est à l'entrée du master pro, et c'est un concours. Mais pourquoi ne pas le tenter ? Si on se dit que non, alors pas la peine chaque année que des étudiants se lancent dans médecine ou dans les concours post-CPGE non ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  34. #899
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    puis c'est moins cher d'employer un médecin libanais pour faire les gardes de nuit sans le titulariser.
    Hello,
    C'est surtout qu'il n'y a plus grand monde qui veuille bosser dans les hôpitaux publics... (faut voir les conditions aussi, et les difficultés de compatibilité avec une vie de famille...).
    J'ai eu un peu l'impression en te lisant que tu idéalisais le boulot de médecin... personnellement faudrait me payer très cher pour (et encore) pour que je fasse médecin hospitalier!

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  35. #900
    Mauriceplus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Nanaille Voir le message
    pour donner un exemple :

    à caen c'était 576 dossiers pour 15 places en master pro clinique l'année dernière
    En neuro c'est un peu moins pire mais bon
    Tout ca pour dire que je suis tout de même consciente de la difficulté. En même temps, je préfère m'accrocher et me dire qu'avec du travail et de la tenacité on peut y arriver, que de baisser les bras maintenant sans avoir tenter ma chance.
    A Toulouse, c'est un truc dans ce genre aussi...ça élimine dure je sais. Mais bon, je dis que le plus dire est après
    Il vaut meiux l'avoir que pas c'est sûr ce Master, mais après ?
    Monter ton cabinet ?

Discussions similaires

  1. choix des Licence professionnelle
    Par ROMAINJ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 21h27
  2. Orientation professionnelle
    Par lolokiapp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2006, 16h53
  3. Pour les chercheurs et étudiants/chercheurs
    Par Jiav dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2005, 03h20